Adelbert von Chamizzo (1781-1838)

A.J. Fabe               Juin 2015

Adelbert von Chamisso (1781-1838), héros romantique français et allemand

 

Né Louis Charles Adélaïde de Chamissot de Boncourt dans une famille de sept enfants au château de Boncourt à Ante, près de Châlons-en-Champagne. Son père était le comte de Chamisso et sa mère venait d'une famille de la région , les Gargam.

A la révolution les Chamissot sont contraints d'émigrer : Liège, à La Haye, en Allemagne du Sud (à Wurzbourg, à Bayreuth), puis Berlin.

Adelbert devient en 1796, page de la reine Frédérique de Hesse-Darmstadt puis en 1798, aspirant puis lieutenant dans l'armée prussienne au régiment de Goetze, en garnison à Berlin.En 1805, il stationne avec son régiment à Hameln. Après la capitulation de l'armée prussienne, il se rend en France, mais ses deux parents sont morts.

En 1807, Adelbert retourne à Berlin mais sa situation est précaire sans logement et sans emploi. Après la paix de Tilsitt, il revient en France pour y être professeur au lycée de La Roche-sur-Yon. Il revient vite à Paris, fréquente le salon de Madame de Staël et l'accompagnera à Coppet.

Adelbert se consacre alors à la botanique mais en 1812, retourne à Berlin où il continue ses recherches scientifiques et s'inscrit à l'Ecole de médecine .

En 1813, il écrit le roman qui va le rendre célèbre , "Peter Schlemihl", sorte de conte philosophique qui reprend le thème du du juif errant . Le héros est perdu dans ses souffrance mais un jour il rencontre le Diable en personne auji lui propose de lui acheter son ombre en échange d'une fortune éternelle. Peter acceptemais sa descente aux enfers va être douloureuse : en perdant son ombre il a perdu son humanité ce rend sa relation avec les autres impossible

Le livre aura un succès considérable. On en trouve l'influence chez Hoffamn, Hawthorne et même Sacher Masoch et … Karl Marx

En 1812, Chamisso retourne à Berlin où il continue ses recherches scientifiques mais, en 1815, il est engagé comme botaniste sur le navire russe Rurik du comte von Kotzebue pour un voyage scientifique autour du monde. Le " journal " de l'expédition ("Tagebuch, 1821) est un récit fascinant de l'expédition de l'océan Pacifique et jusque dans les glaces de la mer de Béring. Au cours de ce voyage Chamisso décrit un certain nombre de nouvelles espèces trouvées dans ce qui est aujourd'hui la baie de San Francisco. Ainsi, le pavot de Californie, va recevoir le nom d'un ami Johann Friedrich von Eschscholtz, entomologiste sur le Rurik. En retour, Eschscholtz donne le nom de Chamisso à une plante dénommée Camissonia.

. À son retour, en 1818,Chamisso obtient un poste de gardien dans le jardin botanique de Berlin et est fait membre de l'Académie des sciences de la ville. Il se marie en 1820.

Chamisso renoue avec la poésie à 48 ans. En 1829, en collaboration avec Gustav Schwab (1792-1850) puis, à partir de 1832, avec Franz von Gaudy (1800-1840), il ressuscite le Deutsche Musenalmanach, dans lequel ses poèmes seront publiés.

Il meurt à Berlin à l'âge de 57 ans et sera enterré au cimetière de Kreuzberg

 

Adresser tout commentaite à a.fabre.fl@gmail?com

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 05/06/2015

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site