L'informatique médicale en 1981

 APPLICATION DE L'INFORMATIQUE A L'ARCHIVAGE

ET L' ANALYSE DU DOSSIER MEDICAL EN PEDIATRIE

André J. Fabre                          Mai 1981

1. Historique

Depuis 1969, l'archivage des dossiers de pédiatrie a été réalisé par moyens d'informatique au e.H.Le. : d'abord avec l'aide d'un laboratoire pharmaceutique, puis, grâce au travail de l'atelier de mécanographie du e.R.LC., dans le cadre de l'activité du eoR.LH. de Villeneuve-St-Georges. De 1970 à 1979, la totalité des archives des deux services de médecine infantile du e.H.Le. a été ainsi « stockée » au eoR.LH., soit un total de plus de 20000 dossiers et analysée selon un programme régulier d'exploi­tation des données, en particulier sur le calcul des fréquences de mor­bidité et les corrélations pathologiques. Ce n'est cependant qu'en 1980 qu'a pu être, avec l'aide du Directeur du e.R.LH., Mo Valet et du Directeur du C.H.LC., directement « implantée » l'informatique dans les locaux mêmes du pavillon de Médecine Infantile.

2. Principes du travail

 • Le but en est triple :

              - archiver les dossiers;

              - tenir à jour un fichier-malades;

              - « informatiser» le secrétariat médical, et en particulier, le courrier . • Base : télétraitement par système VSPC IBM donnant accès en

temps partagé à un ordinateur central par l'intermédiaire d'une ligne téléphonique du réseau P.T.T .

• Unité périphérique = IBM 3276-2 avec écran et imprimante IBM 3287-2.

 Evaluation:

               - raccourcissement des délais d'archivage et d'acheminement du courrier ;

               - possibilités considérablement accrues d'analyse, aussi bien dans le domaine de l'étude des pathologies que de l'analyse de gestion, pouvant alors servir de base aux programmes d'évaluation de la qualité de soins.

 L'analyse du programme fait apparaître un certain nombre de « contraintes » inhérentes au système :

           - caractère restrictif et surtout trop « rétrospectif » de la saisie des données médicales;

           - coût inhérent à l' « extension » logique du système : multiplicité des postes de travail, exploitation de la totalité du fichier disponible;

           - « infrastructures » indispensables en personnel qualifié

           - contraintes « psychologiques » : le recours à l'informatique impose de toute évidence une modification profonde des routines (et des men­talités?) et oblige à une « approche » associant rigueur et précision de tous les aspects de l'hospitalisation. 

Garanties de sécurité du fichier médical

L'accès au fichier et le contrôle de son contenu sont effectués en conformité aux recommandations de la Commission « Informatique et Liberté ».

Ce travail a été réalisé grâce au C.R.LH. de Villeneuve-St-Georges et à la direction du C.H.LC., avec l'aide de - M. GAZZULA et M. LECLERC (LB.M. France),  M. VALET, Directeur du C.R.LH., M. JODART,  M. PHILIBERT et  M. DEFER, Directeur du CH.LC. et Mme RICOME, attachée de direction, et Atelier d'Informatique du C.H.LC.

 (Services de Pédiatrie : chef de service Dr Ph. REINERT et de Réanimation-Néonatologie : chef de service: Dr J. CANET, du Centre Hospitalier Intercommunal de Créteil, 40, avenue de Verdun - 94000 Créteil) (Centre Régional d'Informatique Hospitalière de la Région Sud-Est de l'Ile-de­France, Directeur : M. VALET, 40, allée de la Source - 94190 Villeneuve­Saint-Georges).

En annexe : saisie des données pour le fichier « pédiatrie ».

a.fabre.fl@gmail.com

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 30/07/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site