Axel Munthe médecin vagabond de l'Europe

Axel Munthe médecin vagabond de l'Europe

  AXEL MUNTHE (1857-1949) MEDECIN SUEDOIS DE CAPRI ET LA VILLA SAN MICHELE

André J. Fabre                     Octobre 2012                

Axel Munthe[1] venait d’une famille des Flandres. Son père, Fredrik Munthe, pharmacien en Suède, à Oskarshamn, veilla à ce que son fils, dont les dons s’étaient précocement affirmés, reçoive une éducation résolument "européenne": Axel apprit ainsi à manier avec aisance cinq langues : le suédois, l’anglais, le français, l’allemand et l’italien.

En 1874 Axel commença ses études de médecine à l’université dUppsala, puis, après avoir obtenu un premier diplôme vient les poursuivre en France, où le climat lui paraîssait bien meilleur pour ses bronches.

 Médecin généraliste à Paris

 Axel arrive en 1876 à Paris mais, dès l’automne va partir en "cure bronchique" sur la Riviera, à Menton. Il poursuivra par la suite ses études de médecine à Montpellier avant de retourner à Paris.

Son expérience d’étudiant en médecine est à l'image de ce que sera sa vie, tout sauf médiocre : il va devenir élève de Charcot : toutefois, ignore si Axel Munthe a pu croiser Sigmund Freud dans les couloirs de La Salpêtrière ...

En 1880, Axel soutient brillamment à la faculté de Paris une thèse consacrée aux maladies de la femme : il devient ainsi le plus jeune diplômé en médecine de France.

Il ouvre un cabinet médical à Paris, avenue de Villiers, y recevant de nombreux membres de la colonie suédoise, tels le dramaturge August Strindberg ou les peintres Carl Larsson et Carl Nordström encore en attente de leur future célébrité.. Il va d'ailleurs épouser, en 1885, une artiste suèdoise, étudiante aux Beaux Arts, Ultima Hornberg, mais ce sera pour en divorcer rapidement.

Arrive la Grande Guerre et Axel s’engage dans un corps d’ambulanciers français ce dont il fera le récit plus tard, dans un livre "Croix-rouge, Croix de fer"[2].

 Chateaux en Angleterre et en Suède 

Après son divorce Axel se remarie en 1907 avec une jeune fille de la haute société britannique, Hilda Pennington-Mellor. Les parents d'Hilda possédaient un manoir dans le Herefordshire ainsi qu’aux Wimbledon Commons, un des plus aristcratiques quartiers de Londres, une magnifique demeure du XVIIème siècle, la Southside House,. initialement construite pour Robert Pennington, un aristocrate apparenté u roi Chalrs II. Parmi les visteurs Sir William et Lady Hamilton, l'Amral Neslon et Lord Byron.

En cadeau de mariage, les Munthe avaient reçu, une villa en Suède, tout au bord du lac Siljan, en Dalécarlie: c’était "La maison d’Hilda" construite sur les plans d'un architecte célèbre, Torben Grut[3]. : un "jardin ds pierres" était savamment assorti au paysageet la demeure était remplie de meubles et d'objets précieux mais Hilda se sentait souvent seule, délaissée par un mari quelque peu volage : tout se termina en 1919 par le divorce[4].

 Conais tu le pays où fleurit l'oranger ?

 Axel était passionné par l’Italie depuis son premier voyage, lorsqu'il avait pris part, en 1883, à la lutte contre l'épidémie de cholera qui venait de se déclarer à Naples.

En 1890, il décida d'aller vivre à Rome : il logeait Place d'Espagne, dans l'appartement où mourut le poète John Keats, la "Casina Rossa".

 A Capri pour la vie

 Le grand tournant dans la vie de Munthe va être sa découverte en 1895, de Capri : c'est là qu'il va faire construire la maison de ses rêves, celle qu'il appela "San Michele" du fait d’une église toute proche, vouée à l’Archange.

Axel va vivre près d'un demi-siècle dans ce temple voué au monde méditerranéen et à sa lumière, Il yl recevait toute l'année ses nombreux amis : Henry James, Oscar Wilde, Rainer Maria Rilke, Howard Carter, le Graf von Zeppelin, le futur roi  de Suède Gustave V et son épouse, la reine Victoria de Bade

 Fin de partie  à Stockholm 

 Axel, maintenant âgé de 85 ans et devenu presqu’aveugle, fut contraint à quitter son paradis de Capri. à retourner dans son pays natal.

Il dut se résoudre à revenir en Suède où le roi Gustav V, l'avait invité comme hôte permanent à vivre au château royal et c’est là qu’il mourut. Selon ses volontés, ses cendres furent dispersées dans le Skagerrak, au large de la côte ouest de Suède.

 La Villa San Michele

 L’histoire veut que Tibère, à la fin de sa vie, eut à se réfugier, pour fuir ses ennemis dans l'île de Capri. Il y fit construire, pour abriter sa cour d’artistes, d’écrivains et d’astrologues, un palais somptueux et c'est sur cet emplacement que Munthe fit construire laVilla San Michele.

Axel y avait accumulé une collection hétéroclite d'objets Antiques, telles une tète de Méduse, un buste de Tibère et même un sphinx venu d’Egypte.

A l'exterieur, entre les colonnes de la Villa, c'est le golfe de Naples et de sa mer bleu indigo. Dans le jardin, partout, sous le soleil, l'exubérance d'une floraison des pays méditerranééens. Munthe aurait pu dire, face à ce paysage éblouissant, ce que son voisin Curzio Malaparte avait confié au Général Rommel venu visiter

Capri: "Ne me complimentez pas je n’ai fait que dessiner le paysage...".

La "palais de Capri" restait toute l'année largement ouvert aux nombreux amis d'Axel, au premier rang desquels, la famille royale de Suède. Les médecins avaient conseillé à la reine Victoria &&&&& le climat de Capri et elle venait souvent à la Villa San Michele, rejoignant chaque matin i Axel pour une longue promenade autour de l’île. Tous deux aimaient passionnément les animaux et la reine alla même jusqu'à faire l’acquisition d'un domaine au mont Barbarossa pour en faire le sanctuaires des oiseaux de Capri..

Après la mort d'Axel, la villa San Michele dont il avait fait don à la nation suedoise est devenue un musée, géré par une fondation qui y fait donner des concerts et organise des expositions et des séminaires.

 Le Livre de SanMichele[5]

 Axel Munthe avait voulu donner au livre de ses souvenirs le nom de sa villa de Capri ; Le Livre de SanMichele.

C'est une suite de courts récits présentés selonplusieurs chapitres, chacun reflétant une des innombrables facettes de sa vie..

Pierre Benoît, qui écrivit la préface de la première édition française, y voyait "une suite d’histoires teintée d’une sorte de licence dramatique". Il parle aussi, à juste titre, de "décors dressés sur la bande de terre mal définie qui sépare le réel de l’irréel"

Tout rappelle ici un premier livre l, paru bien longtemps auparavant, en 1898, sous le titre anglais de "Vagaries"[6], où surgissaient pêle mêle, avec une force presque sauvagees le souvenirs des vies multiples menées par ce prince du cosmopolittisme qu'était Axel, en France, à Naples et ) Capri.

 Il est remarquable que la Suède, son pays natal, ne tienne qu"une place aussi restreinte dans l’œuvre d'Axel Munthe : n’est ce pas l’histoire dont parlait son jeune disciple Malaparte, de cet officier polonais "prêt à mourir pour son pays mais pas à y vivre" ?" 

 

a.fabre.fl@gmail.com

 


 

[1] Voir sur la biographie d'Axel Munthe  The Story of Axel Munthe par G. Munthe et G. Uezkull (1953)[2] "Croix-rouge, Croix de fer"

[3] C'est Torben Grutqui construira le Stade Olympique de Stockholm

[4] Ceux qui savent tirer profit des femmes ne sont pas tous nés dans un pays latin : on lira avec intérêt, sur ce sujet, le livre publié par Hans Levander, "Les hommes suèdois et les femmes" (Svenska Män och Kvinnor) publié à Stockholm, aux éditions Albert Bonniers, en 1949.

[5] Le livre de San Michele edition française Le Livre de San Michele parut pour la première fois aux éditions Albin Michel en 1934, dans une traduction de Paul Rodocanachi. Cette édition comporte un texte de présentation de Pierre Benoit ainsi qu'un « avertissement au lecteur français » et une courte préface en français de l'auteur[6] LL'édition française du livre  français porte le titre,assez banal, d'"Hommes et bêtes".

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 06/08/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site