Engelbert Kaempfer

Engelbert Kaempfer (1651-1716) : un médecin "globe_trotter" au XVIIème siècle 

Engelbert  Kaempfer était né en Westphalie à Lemgo près  de Lippe d'une famille dont le père  était pasteur. Il quitta très jeune sa ville natale pour aller étudier dans diverses villes d'Allemagne : Hameln, puis Lüneburg, Hambourg, Lübeck, et Dantzig mais Il va étudier la médecine à Cracovie, avant d'aller passer  quatre ans à Königsberg  pour compléter ses études en  sciences naturelles. 

                                                                   En Suède

A l'âge de 30 ans, Engelbert part en  Suède. Il rencontre à Uppsala Samuel von Pufendorf (1632-1694) historiographe de la cour qui lui fait rencontrer l'ambassadeur de Suède en Perse, Ludwig Fabritius qui allait repartir en  mission auprès du shah. Engelbert décide alors de l'accompagner dans son voyage en tant que secrétaire de l'ambassade 

En Perse

La mission diplomatique quitte Stockholm le 20 mars 1683 pour se rendre d'abord en Russie en passant par la Finlande puis la  Lettonie et Moscou. De là les voyageurs se rendent à Kazan puis Astrakhan. Ils arrivent , sur les bords de la Caspienne. au Daghestan puis à Chemakha et ensuite  Chirvan en Azerbaidjan. Là se situe un épisode marquant de l'Histoire des voyages :  Kaempfer est  le premier occidental à  avoir visité les célèbres champs de feu pétroliers de Bakou. Le 14 janvier de l'année suivante, la mission arrive à Rasht, dans le nord de la Perse puis Qazvin, au pied des monts Elbourz, et, ensuite, Qom et Kaschan, la ville des céramiques. Ils arrivent à Ispahan, alors capitale de la Perse le 29 mars 1684 au terme d'un an de voyage. Engelbert va y séjourner 20 mois accumulant les observations détaillées sur la vie en Perse à cette époque. A Bander Abbas, sur la cote sud de Perse, Engelbert est atteint d'un violent accès  de paludisme mais, à peine rétabli,  on lui offre le poste de poste chirurgien sur un navire de la Compagnie des Indes orientales 

Indes

Engelbert  s'embarque pour l'Arabie saoudite et de là, gagne  les Indes. Durant une escale à  Malabar, près de Goa sur la côte ouest, Engelbert, toujours avide d'observer les coutumes locales, demande à assister à une fête  donnée en  l'honneur du dieu Vishnou. Il en laissera la première description de la littérature occidentale sur les  effets du chanvre ou plutôt du cannabis : ""A Malabar, au moment des sacrifices en l'honneur de Vishnu, les brahmanes font venir dans le temple des jeunes filles agréables à voir et richement décorées qui sont amenées pour apaiser le dieu qui règne sur l'abondance et le beau temps. On leur fait prendre une potion à base de chanvre et de datura, et quand les effets de la drogue ont commencé, le prêtre commence ses invocations au dieu. Les possédées commencent à danser, sauter, se tordant les bras en criant. Ouvrant de yeux extatiques, elles commettent toutes sortes d'excentricités. Quand elles sont à bout de forces, on leur donne une potion pour détruire l'effet de la précédente, et on les montre à nouveau à la foule des fidèles pour qu''ils puissent constater que les démons se sont enfuis et que l'idole est enfin apaisée" 

Bali

Après un passage à Ceylan, en Septembre 1689, Kaempfer atteint Batavia où il passé l'hiver pour étudier la flore et la faune de l'ile. En particulier il laisse une description intéressante du "Pandanus" : arbre dont l'aspect étrange a retenu son attention : "ce ne sont pas de vrais arbres et leur tige couverte d’une écorce lisse et marbrée n'est pas un vrai tronc

Siam

En mai 1690, le navire touché au Siam. Engelbert est présenté à un personnage étonnant  Kosa Pan, ancien ambassadeur en France qui eut son heure de gloire à la cour de Louis XIV. L'Histoire mérite d'être contée : après une première mission diplomatique du Siam restée infructueuse, une seconde mission fut  envoyée en France en 1684, pour y être fastueusement reçue par Louis XIV qui envoya à son tour une mission diplomatique au Siam en mars 1685. En 1686 une nouvelle mission diplomatique fut envoyée du Siam en France : c'est là où intervient Kosa Pan qui conduit la mission. Le voyage vers la France se fait en 1686 avec  deux navires, le vaisseau L'Oiseau et la frégate La Maligne. Kosa Pan était accompagné de deux autres ambassadeurs siamois, ainsi que  par le père jésuite Guy Tachard, six mandarins, trois interprètes, deux secrétaires et une vingtaine de domestiques, chargés de nombreux présents. La mission débarqua au port de Brest le 18 juin 1686 puis au milieu d'une foule  de curieux, fait route vers Versailles où elle arrive le 1er septembre 1686. Louis XIV reçut personnellement les diplomates siamois qui firent sensation à la cour,, revêtus d'atours étranges , coiffés d'étonnants chapeaux coniques. Arrivés devant le roi, ils se prosternent puis remettent une lettre avant de se retirer marchant à reculons les mains jointes. Ils sont ensuite conviés à visiter le palais et ses jardins. La mission resta en France jusqu'en mars 1687.

Engelbert arrivé au Siam peu de temps après, fut reçu par Kosa Pan qui lui fit cisiter  visiter en détail la capitale d'alors, Ayutthaya et son  célèbre temple de Berklam. 

Indes néerlandaises

Engelbert arrive en 1689 à Batavia, capitale des Indes néerlandaises et y reste tout l'hiver multipliant ses etudes dut la faune et la flore locale.

.Japon

En mai 1690, départ de Batavia pour arriver en Septembre ai Japon,  à Nagasaki, seul port alors ouvert alors aux occidentaux. Kaempfer restera deux ans au Japon. Il y sera reçu par le Shogun Tokugawa (1648-1709), le "Shogun chien" (né l'année du chien dans le calendrier chinois). Selon son habitude, Engelbert va mener durant tout son séjour des études botaniques approfondies: il est le premier occidental à décrire le biloba Ginkgo; l'"arbre aux quarante écus". Kaempfer s'intéresse également aux techniques de la médecine japonaise en particulier l'acupuncture et la moxibustion (acupuncture par poinçons chauffés) Le séjout au Japon va durer jusqu'en  Novembre 1692, 

Retour en Europe

Après une escale de plusieurs semaines au Cap de Bonne Espeance, , Kaempfer revient en Europe en 1695 : son voyage aura duré plus de quinze ans. Dès son arrivée aux Pays Bas, il recevra son diplôme de médecin à l'Université de Letde et s'installe ensuite dans sa ville natale de Lemgo, où il est devenu médecin personnel du comte de Lippe.

Il va y publier en 1712, un  livre intitulé "Les attraits de l'exotisme"[1]  qui va faire sa célébrité: outre des descriptions devenues classiques de plantes telles  que le  camélia, le Ginko et le thé, il contient de nombreux détails  sur des sujets aussi novateurs à l'époque que l'acupuncture, les poissons torpilles et le crabe araignée géant qui recevra plus tardle nom de "Macrocheira kaempferi "

Son dernier livre, "Histoire du Japon[2]" sera publié à titre posthume à Londres en 1727.

C'est dans sa ville de Lemgo que Kaempfer terminera sa vie à l'âge de soixante-cinq ans.

La plupart de ses manuscrits et de nombreux objets de sa collection sont conservés à la British Library, au Musée de l'Homme, et au British Museum.

 

Pour toute information compleme :  a.fabre.fl@gmail.com



[2] "The History of Japan", giving an Account of the ancient and present State and Government of that Empire; of Its Temples, Palaces, Castles and other Buildings; of its Metals, Minerals, Trees, Plants, Animals, Bi*rds and Fishes; of The Chronology and Succession of the Emperors, Ecclesiastical and Secular; of The Original Descent, Religions, Customs, and Manufactures of the Natives, and of their Trade and Commerce with the Dutch and Chinese. Together with a Description of the Kingdom of Siam. Written in High-Dutch by Engelbertus Kaempfer, M. D. Physician to the Dutch Embassy to the Emperor's Court; and translated from his Original Manuscript, never before printed, by J. G. Scheuchzer, F. R. S. and a member of the College of Physicians, London. With the Life of the Author, and an Introduction. Illustrated with many copperplates. Vol. I/II. London: Printed for the Translator, MDCCXXVII.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 07/09/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site