Flaubert_Du Camp_Voyage en Egypte

Flaubert_Du Camp_premières photographies de l'Egypte au XIXeme siècle

                                                                     LE VOYAGE EN EGYPTE DE FLAUBERT ET DU CAMP EN 1849

PREMIERES PHOTOGRAPHIES DE L'EGYPTE     

Octobre 2012                    André J. Fabre    

 Le voyage vers l'Egypte a toujours été thème de prédilection  pour les écrivains aussi bien que  les  peintres et les photographes. Le "Safari photographique" de Flaubert et Du Camp en Égypte en 1849 à 1850 en apporte un bon exemple.
 
Gustave Flaubert (1821-1880), l'un des plus grands écrivains français avait, selon la légende, reçu prescription de ses médecins (avec l'approbation de sa mère ...) d'essayer le climat de l'Egypte pour guérir sa "maladie des nerfs". En fait, le ministère du Commerce lui avait demandé un rapport sur les relations commerciales entre la France et l'Egypte
 
Maxime Du Camp (1822 -1894), comme son vieil ami Flaubert,  était fils de chirurgien. Sa fortune lui avait permis de parcourir en tous sens  l'Europe et l'Orient. Il était chargé par le ministère de l'Education d'effectuer un relevé photographique des principaux monuments de l'Égypte ancienne.
 
Quelques commentaires sur le plus reportage Photographique dans l'4Egypte du XIXème siècle :
 
L'itinéraire de voyage allait d'Alexandrie au Caire, puis, de là, à Thèbes (Louxor), la Nubie et la Haute-Egypte, puis Denderah, pour se terminer en  Juillet 1850 au Caire
 
Flaubert et Du Camp formaient, dans le sens moderne du terme, un véritable News Group, Du Camp prenant les photographies puis s'occupant de les développer sur place et Flaubert écrivant le Story-board
 
Seuls les monuments et les bas-reliefs étaient  photographiés, en accord avec les termes de la mission reçue par Du Camp.
 
Les moyens techniques étaient  perfectionnés pour l'époque, basés sur l'utilisation du calotype, un carton recouvert d'une couche d'iodure d'argent réagissant à la lumière.
 
Les personnages  ne sont présents sur les photographies que pour donner une échelle: il convient de souligner que le processus du calotype nécessitait un temps de pose de... ... deux minutes!
 
Au total, c'est un ensemble de 168 images qui ont été ramenées par Du Camp et Flaubert de leur voyage de 1849 en Egypte. Il s'agit certainement d'une première dans l'histoire de la photographie
 
Parmi les pionniers dans de la photographie en Egypte 
 
Antonio Beato (1825-1903) : il avait un studio de photographe dans l'Old Street du  Mouski au Caire avant de venir s'installer, en 1854,  à Luxor, haut lieu touristique.
 
Wilhelm Hammerschmidt (1830-1890?) : était, lui aussi, photographe au Caire. Il a publié deux albums photographiques : Monuments de l'Egypte ancienne et Souvenirs d'Egypte.
 
Galli Maunier était photographe au temple de Louxor, mais aussi prêteur sur gage et "archéologiste amateur" pour répondre aux besoins du commerce en Antiquités. Il aurait rencontré Flaubert et Du Camp à leur voyage de retour au Caire.
 
Les premières images photographiques prises en Egypte apportent un témoignage fascinant sur un monde dont le souvenir disparaît peu à peu.

a.fabre.fl@gmail.com

 

 


 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 29/07/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site