François de Pouqueville

François de Pouqueville

 

CHARLES-FRANCOIS  DE POUQUEVILLE (1770-1835)  AMBASSADEUR DE LA GRECE ANTIQUE

André J. Fabre                                                                                  7 Septembre 2010

Pouqueville est né à Merlerault, un petit village de Normandie. Son destin allait devenir prodigieux

Prêtre sous l'Ancien Régime

Pouqueville avait appris le  latin avec le curé de so village, mais, en 1790, lorsque son mentor doit s'enfuir en Angleterre, il entre au séminaire d'Alençon. La Révolution arrive et Pouqueville est ordonné rapidement sous-diacre, diacre, puis, à peine âgé de 21 ans, vicaire. Lorsque survient la Terreur, François n'échappé que de justesse à la mort en se cachant dans une cave. Peu à peu converti aux idées révolutionnaires, il devient "Prêtre assermenté", en conséquence de quoi, lorsqu' arrive la "Terreur blanche" et l'insurrection des chouans, il lui faut, une fois de plus, rester terré dans un abri ...

 Apprenti Médecin à Paris

Excédé de tous ces bouleversements politiques, Pouqueville renonce au sacerdoce et choisit de devenir médecin. Il arrive à Paris où il devient élève, avec l'aide d'un ancien condisciple, d'un célèbre Professeur à la Faculté, Antoine Dubois, le futur accoucheur de l'impératrice Marie-Louise, Avec ce nouveau mentor, Pouqueville progresse rapidement dans l'apprentissage et la médecine mais aussi, de la vie mondaine à Paris.

 Membre de l'expédition de Bonaparte en Egypte

Grâce à ses relations, François est inscrit en 1798 sur la liste des médecins de la Grande Armée d'Orient et devient membre de l'importante Commission des Sciences et des Arts de l'Expédition. A son arrivée en Egypte, François est chargé d'une mission difficile : négocier avec la marine britannique d'un échange de prisonniers: il devient l'ami du commodore Sidney Smith, vétéran de la Guerre d'Indépendance des Etats Unis, mais se heurte à l'hostilité de l'amiral Nelson. Après avoir  accompli sa mission, Pouqueville revient en Egypte pour tomber gravement malade, atteint d'une fièvre prolongée. En Octobre 1798, son rapatriement est décidé et il est transporté à bord de la Madonna di-Monténégro, un tartan qui va faire voile vers Livourne ..

 Dans les mains des Ottomans

A peine arrivé aux côtes de Calabre, le navire est attaqué par des pirates barbaresques et Pouqueville est livré au Pasha de Navarin, Mustafa, qui l'emprisonne... dans son harem. Mais, bientôt, nouveau coup du sort : le pacha tombe en disgrâce et son successeur, Ahmed Pacha, se déclare hostile aux Français. En fait, quand il apprend que son prisonnier était "expert en médecine", il en fait son médecin personnel. Néanmoins, en 1799, François va être emprisonné au château des Sept Tours de Constantinople, le Yedikule. Pendant sa détention, il va apprendre le grec ancien pour accéder à la lecture des grands classiques d'Anacréon à Homère et Hippocrate : il devient peu à peu, ardent partisan du Mouvement Philhelleniste apparu  partout en Europe pour aider la Grèce à se libérer du joug Ottoman.

Consul en Grèce

Pouquevile va rester deux ans prisonnier en Turquie. De retour à Paris, il parvient enfin à terminer ses études de médecine en soutenant une Thèse de doctorat sur "La peste en Orient". Il était, cependant, plus attiré par la Grèce que par la médecine. En 1805, il publie ses souvenirs dans un livre, "Voyage en Morée et Constantinople" qui connaît un si vif succès que Talleyrand va le nommer Consul de Janina,en Epire,  au nord-ouest de la Grèce. Dès son arrivée, François entreprend un vaste programme de fouilles archéologiques aidé d'un autre diplomate, William Leake, resté célèbre pour avoir transporté les frises du Parthénon en Angleterre

Bientôt, Pouqueville dut faire face à de nouveaux dangers : le redoutable Pacha de Janina, Ali, célèbre pour ses atrocités, mais aussi ses relations étroites avec Lord Byron se montrait de plus en plus irrité des déclarations Philhellénismes du Consul. La situation devint si tendue que Pouqueville dut rester enfermé dans son consulat jusqu'à ce que Louis XVIII accepte de le muter très loin de l'Epire, jusqu'à Patras. Pourtant, lorsqu'e survient la guerre d'indépendance grecque, en 1822, François et son frère, connus de tous comme défenseurs de la cause pro-hellénique durent revenir en France.

 De retour en France

À son retour à Paris, François s'aperçoit qu'il est devenu un personnage célèbre : la Grèce est désormais "à la mode" et Pouqueville, "coqueluche du Tout-Paris". Il est reçu dans tous les salons en vogue et devient l'ami de personnages célèbres tels Arago et Chateaubriand encore auréolé de son "Voyage en Orient paru en 1811. La comtesse de Ségur fait de Pouqueville, sous le nom de Monsieur Tocambel le pittoresque héros d'un de ses livres, "Quel amour d'enfant!". Les récits de Pouqueville sur la Grèce inspirent les plus grands artistes : Népomucène Lemercier écrit, en 1825, une tragédie sur le thème des "Martyrs de Souli", un grand peintre romantique, Ary Scheffer, crée l'événement au Salon de Paris avec ses "Femmes Souliotes", Alexandre Dumas fait d'Ali Pasha la triste vedette de ses "Crimes célèbres". Peu de temps après son retour en France, Charles François avait rencontré Henriette Lorimier, portraitiste à la mode, qui va partagé sa vie jusqu'à la fin. Henriette ainsi que l'un de ses parents, Jean-Auguste Ingres, avaient fait plusieurs portraits de Pouqueville

 La notoriété

 À la fin de sa vie, Pouqueville est devenu une figure nationale: membre de la Légion d'Honneur, membre de toutes les sociétés scientifiques, élu en 1830 à l'Académie de médecine.

Il mourut en 1835 dans son appartement de la rue de l'Abbaye. Sa tombe est encore visible au cimetière Montparnasse, ornée d'un médaillon de David d'Angers et d'une page de marbre portant les deux derniers vers de l'Odyssée, là où Homère promet à Achille la "mémoire éternelle"

 

 

a.fabre.fl@gmail.com

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 29/07/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site