Giuseppe Zeni

GIUSEPPE ZENI, PHARMACIEN FRESQUISTE DE PADOUE

A.J. Fabre                             octobre 2014 

Giuseppe Zeni, fit ses études de pharmacie à Padoue. En 1808, il obtient son diplôme et s'installe. Il deviendra en même temps pharmacien de l'hopital de Padoue

La grade passion de sa vie fut la sauvegarde et la restauration des fresques murales .Incontestablement promoteur dans ce domaine,  il mena tout un ensemble de travaux remarquables. Il  put entre autres démontrer que le crépi , l'" intonaco" , des fresquesde Mantegna à l'église des Erémitiques (comprenons "Ermites") de Padoue était composé de quatreparties deplâtrepourune partie de sable, eta laissé de savantes analysesdes pigments utilisés dans les fresques .

En 1818 il met au point un procédé dont il a longtemps garde le secret pour assurer le sauvetage d' un grand nombre d'œuvres précieuses . Ainsi, les  fresques des tombes de  Sant'AgostinodelGuanento, les fresques réalisées par in grand artiste padouan, Bernardo Parentino [1] au cloîtredeSarnaGiustina(1820) et les . fragmentsde l'école deMantegnaàl'Oratoire deSanSebastiano, conservé au  MuseoCivico dePadoue

La grande œuvre de Zeni fut le  sauvetage des fresques du monastere Sainte Justine de Padoue, réalisées par Bernardo Parentino

Les travaux de Zeni ont beaucoup apporté à la connaissance de l''art de la fresque et de ses quatre composantes :

. "rinzaffo : la première couche d'apprêt en contact avec le support, couche granuleuse, rugueuse.

. "arricio : le premier enduit du support (mélange de chaux, sable et eau), desriné à le rendre  lisse : c'est sur ce support une fois séché que le peintre dessine les profils de l'œuvre ("sinopia").

."'intonaco : la couche proprement dite qui va recevoir les pigments (composée de sable fin, poudre de marbre ("pouzzolane"), de chaux et d'eau). Les couleurs vont ainsi  s'incorporent sur l'"intonaco" encore frais et humide à cause du pH basique de la chaux.

Une substance de l'"intonaco" , appelée "calcin", migre vers la surface durant le séchage de l'enduit et se superpose à la peinture créant ainsi une couche protectrice grâce .à l'évaporation de l'eau de l'enduit. Ainsi, le gaz carbonique de l'air se combine avec l'hydroxyde de calcium de la chaux pour former une pellicule de carbonate de calciumde,  le "calcin", qui donneà la fresque cohésion et dureté.

On pourra consulter sur ce sujet les documents suivants :

. Zeni G. " Sul distacco delle pitture a fresco. Lettera di Giuseppe Zeni ad un amico" ( Milan, 1840)

. Conti Alessandro: " History of restoration of works of Art" (Ed. Elsevier, Oxford, 2007)

. Compte-rendu du  Congresso nazionale di storia della Farmacia (AISF, Padova, 5 et 6 octobre 2002) (Revue d'Histoire de la pharmacie, vol. 91 , n° 33, 2003, pp. 122-130)

 

Pour toute information complémentaire contacter  a.fabre.fl@gmail.com



[1] Bernardino Parentino (1434-1531) a plusieurs noms : Bernardino Parentino,  Bernardo da Parenzo et Bernardino da Parenzo

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 12/10/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site