Informatique médicale dans la Suède de 1969

INFORMATIQUE MÉDICALE DANS LA SUÈDE DE 1969

 André Julien Fabre                                  juillet 1969

La médecine hospitalière suédoise fait partie du système de la Médecine sociale nationale de Suède. La Suède et divisée  en 7 régions afin de mieux équilibrer la prise en charge des malades hospitalisés dans les départements suivants : neurologie neurochirurgie, et chirurgie , urologie, radiothérapie et laboratoires.

Jusqu'ici le Karolinska a servi d'hôpital national mais, au fur et à mesure de la réalisation de ce plan, il perdra ce rôle au profit d'autres hôpitaux régionaux.

 LE PROGRAMME " J 5" (MÉDICAL RECORD SYSTEM ) 

son origine remonte à 1962, au Serafiner hospital. En ontt été responsables ont depuis 1964, le Conseil national pour la rationalisation de l'organisation (SJURA) et l'Office national pour l'organisation et le management. D'abord programmé en Algol-GeniusD 21 à l'hôpital général général de Malmög, depuis 1967 un nouveaux programmes a été conçu en cobol pour I.B.M. 360 au Karolinska pour servir aussi bien au fonctionnement de cet hôpital qu'à une mission " pilote " concernant l'emploi des ordinateurs dans la médecine hospitalière.Le but du programme est le suivant : le suivant

-- mise en mémoire de toutes les catégories de données alpha -numerique

-- entrée en mémoire de toutes les formes d' 1information

-- accès d'utilisation sous forme non codée

-- conserver une structure très souple de façon à permettre l'emploi ultérieur de nouveaux centres d'information

principaux créateurs : Paul Hall,  Mellner et Danielsson.

 KAROLINSKA SJUKHUST PROJECT STOCKHOLM (PROFESSEUR PAUL HALL)

 Deux ordinateurs même d'admission des malades, aussi médicales, que la lecture des électrocardiogrammes, l'organisation des laboratoires de biologie et de bactériologie, des relations du service avec la banque de sang et la pharmacies.

Le but est la réalisation d'une médecine hospitalière totalement intégrée au fonctionnement des hôpitaux et la partie la plus efficace du programme semble être la " réservation " des  admissions. Par ailleurs existes au Karolinska des applications à l'informatique médicale concernant le laboratoire de bactériologie et le département de l'homologie ainsi que le Karolinska instituions  relié au MEDLARs ("medical literature analyfis and rettrieval system") dela National library of medicine de Betthesda, mb, USA

 UPSALA DATA CENTER  SERVICE INFORMATIQUE  (PROFESSEUR Wahlquist

 application dérivée de grammes interest de 1963. Dossier médical de le malade chronique en hématologie, néphrologie et hépatologie ainsi que pneumologie à infantiles.

Par ailleurs, au CHU existe d'autres réalisations : le laboratoire de chimie biologique Pierre et et une banque du sang

 INFORMATIC DATA CENTER  (PROFESSEUR W. SCHNEIDER)

 Cher se sert, entre autres applications,  à coordonner différents hôpitaux tels que Lund

Un programme de médecine préventive sur les enfants de quatre ans il était actuellement à l'étude, qui va comprendre outre un examen clinique classique, un examen audiologie que, ophtalmologique, psychologique, dentaire, ainsi qu'une évaluation de l'environnement familial.

Le Prix approximatif sera de 200 s.kr.ot par dossier et avait environ s.akr. de frais de secrétariat.

 HÔPITAL RÉGIONAL DE DANDERY (DOCTEUs TILLMAN ET R. BAUER)

 cet hôpital, extrêmement moderne, est doté d'un système de traitement de l'information très sophistiqués.

Un ordinateur Univac exploite un fichier géant concernant tous les habitants du comté et est, en fait, de toute la région de Stockholm soit un total de 1 600 000 personnes avec des informations sur l'État civil du malade, les antécédents médicaux, des renseignements sur les officialisations antérieures et les consultations ainsi quelques examens tels que les examens radiologiques. L'accès aux informations se fait de façon très pratique en mode "video "

 SAHLGRENSKA SJUKHUSET DE GOTEBORG (DÉPARTEMENT DE RADIOLOGIE (MME LE DOCTEUR BRELIN)

 L'utilisation du logiciel MEDLARS et est et en radiologie. À partir d'un film radiologique l'information nécessaire à lenregistrement figure sur un écran, représentée par un texte, un dessin ou un diagramme. L'information est alors introduite au moyen d'un clavier. L'ordinateur répond en projetant la demande d'informations suivantes et en établissant en clair la mention de l'information qui a été entrée.

Au total, le but en est d'améliorer sur un sujet précis, la mise en mémoire du des comptes rendus radiologiques et de créer une véritable  communication entre l'homme et la machine

 EN CONCLUSION : 

 La période initiale d'illusions est maintenant close et il n'y aplus guère d'enthousiasme dans les hôpitaux suédois sur l'informatique médicale

L'accord est mis partout sur la fiabilité, une meilleure utilisation en est une humanisation des procédés modernes n'a d'information.

La médecine préventive est considéré comme le meilleur champ d'application de l'informatique médicale, au moins dans l'immédiat

L'identification du malade reste un problème majeur

Hostilité persistante de nombreux médecins à l'informatique médicale

L'informatique  n'a pas apporté de remède à la pénurie générale de médecins et d'infirmières 

L'informatique a généré de nombreux sous-produit de l'informatique médicale : l'intérêt pédagogique, nombre de décisions accrues, développement de la rationalisation médicale

Problème de la rentabilité : rentabilité réelle au apparente. Théorie de l'annonce spécificité des problèmes médicaux.

Plus personne ne parle de projet " global " en Medecine : les spécialistes de l'informatique médicale et estime nécessaire d'édifier en premier lieu toutes les interfaces entre les différentes activités hospitalièresl

L'objectif sur le long terme : unification des réseaux, l'intégration globale de la médecine dans la vie de la collectivité.

L'informatique aide en capacité et en efficacité plutôt qu'un substitut à ce que peut faire un médecin doit

 DEUX NOTIONS CAPITALES

Interface : multiplier les travaux et en tenter ultérieurement la corrélation

Prévention : monitorage et prévention à long terme, moyen le plus efficace à l'objectif ou le rentabilité

 

a.fabre.fl@gmail.com

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 30/07/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site