Les Dondi, horlogers et astronomes de Venise

A.J. Fabbre             juin 2015

Les Dondi, père et fils, horlogers et astronomes à Venise

.1.Jacopo Dondi (1293 1359), le premier des grands médecins de Venise

 

Encore qu'il soit difficile de discerner quels ont été les premiers médecins à avoir exercé à Venise, le nom des Dondi vient en tête, et tout d'abord leur grand ancêtre, Jacopo Dondi médecin mais aussi horloger et astronome comme c'était souvent le cas au Moyen Age.

Né à la fin du XIIIème siècle dans une des îles du sud de la lagune, à Chioggia, Jacopo partit faire ses études à Padoue, où il vint par la suite enseigner la médecine et l'astronomie. On lui doit de nombreux Traités, tous publiés à Venise : "Le Traité des marées"[1], expliquant les variations du niveau de la mer en fonction des mouvements du Soleil et de la Lune mais aussi un "Traité de pharmacologie"[2], largement inspiré de la médecine Antique et du savoir de l'Islam.

Cependant, c'est la mesure du temps qui allait faire la célébrité de Dondi : il reçut charge d'installer, en 1344, à la Capitainerie de Padoue, une horloge monumentale pour indiquer non seulement l'heure mais aussi les phases de la lune et la marche des planètes [3].

 

.2. Giovanni Dondi (1330-1388), médecin, diplomate et astronome

 

Giovanni, né lui aussi à Chioggia, était fils de Jacopo : sa destinée étonnante le conduisit à être tout à la fois médecin, diplomate et astronome.

Comme son père, Giovanni fut d'abord médecin et il alla enseigner à l'université de Pavie. Il devint ensuite diplomate, ambassadeur de Venise et intervint à ce titre en 1371 dans le conflit entre la République et la seigneurie de Padoue.

A la fin de sa carrière, Giovanni se retira à Abbiategrasso, près de Milan où il mourut.

Il s'était toujours beaucoup passionné pour la poésie : il rencontra Pétrarque durant les séjours que fit le poète à Venise entre 1362 à 1367 et en atteste une lettre adressée par Pétrarque à Guido da Bagnolo, le médecin dont nous avons vu les aventures à Chypre.

Enfin, ce diplomate médecin et poète fut aussi un grand astronome : il construisit une machine encore plus perfectionnée que celle de son père : l'"Astrarium", une tour à sept faces qui, par un mystérieux système d’engrenages donnait l’heure, la position de la Lune, du Soleil et des cinq planètes connues de l’époque : Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne.

L'Horloge de Dondi devint célèbre dans toute l'Italie mais allait connaître un destin malheureux : installée en 1344 à Padoue sur la Tour de la "Piazza dei Signori", elle fut détruite par un incendie puis reconstruite à l'identique en 2010. Encore plus désastreuse de conséquences fut la décision prise par le duc de Milan, Gian Galeazzo Visconti[4], grand amateur de sciences, de faire installer l'Horloge dans la bibliothèque de son château de Pavie. Léonard de Vinci vint lui même, en 1485 en relever l'esquisse mais, par la suite, la "machine céleste" disparut sans laisser de traces.

Fort heureusement, Giovanni Dondi avait écrit de sa main un manuel de construction, et une fort belle copie de l'Astrarium[5] est toujours visible au musée de l'Observatoire de Paris

Adresser vos commentaires àa.fabre.fl@gmail.com.

 

[1] Jacopo Dondi dell'Orologio, De fluxu et refluxu maris (Ed. Tommaso et Giovanni Maria Giunta, Venise, 1542)

[2] Jacopo Dondi dell'Orologio, "Aggregator medicamentorum, seu de medicinis simplicibus" (Id.)

[3] Une copie du mécanisme de Dondi a été installée sur la Tour de l'horloge de Padoue.

[4] Gian Galeazzo Visconti (Jean Galéas Visconti)(1351- 1402) premier duc de Mina, est resté célèbre pour sa folie des grandeurs. Son palais passait pour être le plus splendide château d'Europe avec, dans la bibliothèque, d'imposantes collections de reliques sacrées et profanes.

[5] L'Horloge de Dondi est encore vible de nos jours, sous forme de copiess conservées au National Museum of American History du Smithonian Institut de Washington, Observatoire de Paris, Science Museum de Londres, Musée International d'Horlogerie de La Chaux-de-Fonds et au Musée de la Montre Beyer de Zurich.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site