William O'Shaughnessy génié méconnu de la médecine

O'Shaughnessy grand médecin méconnu

WILLIAM BROOKE O'SHAUGHNESSY : UN GRAND MÉDECIN MÉCONNU

 Octobre 2012                    André J. Fabre                  jfabrefl@club-Internet.fr

 William Brooke O'Shaughnessy est une des plus Figure es plus étonnantes de l'Histoire des sciences au XIXème siècle.

Né en Irlande dans le Comté de Limerick, lieu célèbre pour ses épigrammes et ses championnats sportifs, il témoigna très tôt d'une intelligence supérieure et multiplia les succès scolaires. En 1826, il est admis dans une des meilleures Facultés de médecine du pays, à l'Université d'Édimbourg

Il y suit non seulement les cours de médecine mais aussi de chimie, et de toxicologie médico-légale. Il étudie l'anatomie avec un chirurgien célèbre, naturaliste et grand ami de Cuvier, Robert Knox.

Précurseur dans les techniques de rehydratation des diarrhées

Après ses études, William vient s'installe à Londres. Il avait gardé un vif intérêt pour la chimie et va connaître la célébrité lors de l'épidémie de cholera de 1832 apportée en Angleterre par les soldats de l'armée des Indes, en démontrant que les diarrhées aigues sont cause de pertes sévères en eau et en sels.

Le 29 Décembre 1831, il avait envoyé à la revue "The Lancet "une des plus courtes et des plus décisives lettres jamais envoyé à une revue médicale sur les analyses du sang des malades atteints de cholera, expliquant que "la diarrhée abondante du choléra entraîne la déshydratation, la perte massives des sels, l'acidose et la rétention d'azote" et que "le traitement doit comporter en priorité un apport suffisants de sel et d'eau"

O'Shaughnessy avait dès cette date envisage de rehydrater ses maladies par voie veineuse mais les problems techniques contraignirent à se miter à la voie buccale. Néanmoins les résultats furent spectaculaires, la mmortalité pasant de 70 à 40 % des malades severement deshydratés

Les publicatioons de William avaient attiré sur lui l'attention de la Commission Royale d'études sur le choléra et il fut décidé de l'envoyer aux Indes poursuivre ses travaux.

Aux Indes, O'Shaughnessy va fonder le Collège médical de Calcutta, où il devient professeur de chimie et de matière médicale. Il entreprend l'étude des constituants chimiques de l'opium et, en 1838, va découvrir dans ses constituants un nouvel alcaloïde, la noscapine.

Un des premiers chercheurs à travailler sur le cannabis

En opoursuivant ses travaux sur la phamacopée indienne traditionnelle O'Shaughnessy va être amené à s'intéresser au  cannabis.

En 1839, il présente a l’Académie des Sciences de Grande Bretagne un "Mémoire sur le chanvre indien"  : sa contribution est importance, non pas tant dans les indications qu'il croit pouvoir donner au cannabis dans la thérapeutique d'affections telles que l’épilepsie ou le tétanos mais surtout par le fait que, pour la première fois dans l’Histoire des sciences, et ce fait est trop méconnu, la recherche thérapeutique s’appuyait sur l'expérimentation animale.

Il présente ses resutstats en 1839 à l'Université de Calcutta

Nommé Directeur général des télégraphes, il reviendra aux Indes pour y diriger la reconstruction des lignes télégraphiques détruits par des intempéries. Il y met au point de nouvelles techniques de cablage en particulier pour la pose de câbles sous-marins.

Il connaît enfin la gloire, nommé Fellow de la Royal Société,  annobli par la reine Victoria en 1856 il devient Sir William O'Shaughnessy Brooke

Les dernières années de sa vie sont assombries par un divorce. Il s'était retiré à Southsea, près de Portsmouth, sur les bords de la Manche. C'est là qu'il va mourir en 1889, dans sa quatrevintieme année, après une courte maladie

 

a.fabre.fl@gmail.com

 BIBIOGRAPHIE

  • Arnold, Edwin, 1862/1865. The Marquis of Dalhousie's Administration of British India, 2 vols., London: Saunders, Otley & Co., (Vol. 1) 1862, (Vol. 2) 1865.
  • Baird, J.G.A., 1910. Private Letters of the Marquess of Dalhousie, Edinburgh & London, William Blackwood & Sons, 1910.
  • Coakley, Davis, 1992. Irish Masters of Medicine. Dublin: Town House, 1992, 149-156.
  • Gaoni, Y. and Mechoulam, R., 1964. Isolation, Structure, and Partial Synthesis of an Active Constituent of Hashish, J. Am. Chem. Soc. 86(April 20, 1964), 1646-1647.
  • Gorman, Mel, 1971. Sir William O'Shaughnessy, Lord Dalhousie, and the Establishment of the Telegraph System in India, Technology and Culture, 12 (1971), 581.
  • Grinspoon, Lester, 1971. Marihuana Reconsidered. Cambridge: Harvard University Press, 1971.
  • Mikuriya, Tod H., 1973. Marijuana: Medical Papers 1839-1972. Oakland: Medi-Comp Press, 1973.
  • Moon, John B., 1967. Doctors Afield: Sir William Brooke O'Shaughnessy-the Foundations of Fluid Therapy and the Indian Telegraph Service. New England J. Med., 276(5), Feb. 2, 1967, 283-84.
  • O'Shaughnessy, R., 1839. Case of Tetanus, Cured by a Preparation of Hemp (the Cannabis indica.), Transactions of the Medical and Physical Society of Bengal 8, 1838-40, 462-469.
  • O'Shaughnessy, W.B. 1831. Proposal of new method of treating blue epidemic cholera by injection of highly-oxygenized salts into venous system. Lancet 1, 1831-32, 366-371.
  • O'Shaughnessy, W.B. 1832. Report on the Chemical Pathology of the Malignant Cholera, etc. London: S. Highley, 1832.
  • O'Shaughnessy, W.B., 1838. Memoranda on Indian Materia Medica, presented to the Royal Society October 6, 1838.
  • O'Shaughnessy, W.B., 1839a. On the Preparations of the Indian Hemp, or Gunjah, Transactions of the Medical and Physical Society of Bengal, 8, 1838-40, 421-461. Reprinted in Mikuriya, 1973, 3-30.
  • O'Shaughnessy, W.B., 1839b. Memoranda relative to experiments on the communication of telegraphic signals by induced electricity. Journal of the Asiatic Society of Bengal, 8, Sept. 1839, 714-731.
  • O'Shaughnessy, W,B., 1852. Report on the Electric Telegraph between Calcutta and Kedgeree, Selections from Records of the Bengal Government, No. VII, Calcutta: F. Carbery, Military Orphan Press, 1852.
  • Reynolds, J. Russell, 1890. Therapeutic Uses and Toxic Effects of Cannabis Indica, Lancet 1 (March 22, 1890), 637-638. Reprinted in Mikuriya, 1973, 145-149.
    • Stephen, Leslie & Lee, Sidney (eds.), 1960, Dictionary of National Biography, vol. XIV, London: Oxford, 1959-1960, 1204-1205.



Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 28/07/2013

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site