Pierre Jean Georges Cabanis

André J. Fabre                                           Decembre 2014

PIERRE JEAN GEORGES CABANIS MEDECIN EMBLEMATIQUE DU SIECLE DES LUMIERES

Cabanis fut sénateur mais aussi médecin emblématique du siècle des lumières.

Il était né au château de Salagnac à Cosnac, prés de Brive d'un père, avocat reconverti dans l'agriculture après son mariage avec la châtelaine de Salagnac.

Il fut envoyé faire ses premières études au Collège de Brive-la-Gaillarde mais s'y montra rebelle à toute autorité. La sanction ne tarda pas : il fut très vite rendu à sa famille. Le père décida alors d'envoyer l'enfant indiscipliné à Paris chez son grand ami, le baron de Laune, plus connu sous le nom de Turgot pour y recevoir une bonne éducation

Ainsi, Cabanis put réaliser son rêve qui était d'aller à Paris mais surtout de voyager et il saisit la première occasion offerte : un grand seigneur polonais lui propose de le prendre comme secrétaire. Commence alors pendant deux ans une vie d'errance dans toute l'Europe.

De retour en France, Pierre Jean Georges entend se consacrer désormais à la littérature et à la poésie. Grâce à Turgot, il penetre au célèbre salon littéraire de Mme Helvetius[1]. Il y rencontre nombre de grands personnages de l'époque, lit beaucoup,

Platon, , Montaigne, Rousseau et Voltaire entre autres, et acquiert une bonne culture philosophique

La carrière médicale de Cabanis prend naissance en 1777, lorsqu'il rencontre, le Dr Dubreuil, un médecin passionné d'herboristerie : il décide d'étudier la médecine et choisit, pour des raisons financières, de partir pour Reims. C'est là qu'il obtiendra son diplôme à la veille de la Révolution.

Cabanis va s'installer à Auteuil mais, grâce à ses relations, obtient en 1795 un poste de professeur à la faculté de médecine de Paris. Très vite ensuite, il gravit les échelons de la médecine : en 1796, nommé professeur d'Hygiène, puis Professeur de médecine légale.

C'est alors que son destin bascule : il devient le médecine d'Honoré Gabriel Riqueti, comte de et bientôt son confident. Cabanis entre ainsi en politique, affichant ouvertement des convictions républicaines. Un entracte survient après la chute des Girondins et l'arrivée au pouvoir de la Montagne : Cabanis juge plus prudent de se tenir à l'écart de la vie politique parisienne et part en province..

Au Directoire, il va reprendre ses travaux sur l'histoire de la médecine ; ce qui l'intéresse surtout, ce sont les aspects philosophiques de la science et plus particulièrement les rapports du physique et du moral, de la physiologie avec la psychologie, en un mot tout ce qui deviendra plus tard la psychiatrie.

Toujours attiré par le milieu littéraire, Cabanis va épouser Charlotte de Grouchy, sœur de la célèbre Sophie de Condorcet, qui tenait, comme avait fait en son temps Mme Helvetius, salon littéraire dans la capitale.

Au moment du Directoire, Cabanis devient un personnage politique important, membre du Conseil des Cinq Cents puis en 1799, Sénateur élevé en 1809 par Napoléon au rang de comte de l'Empire.

Toujours épris des honneurs, il fut élu membre de l'Académie des Sciences morales et politiques en 1795 et en 1803, de l'Académie française.

Il meurt dans sa propriété de la famille de Grouchy, à Serainourt dans le val d'Oise à l'âge de 51 ans. Après sa mort, son corps fut transféré au Panthéon de Paris entouré des députations de l'Institut, du Sénat et de l'École de médecine. Son éloge fut prononcé par Dominique Joseph Garat celui là même qui avait notifié à Louis XVI la sentence de mort le 20 janvier 1793, Son cœur repose au cimetière d'Auteuil.

Œuvre : Pierre-Jean-Georges Cabanis,"Apports du physique et du moral chez l'homme"[2] (1802)

 

a.fabre.fl@gmail.com

 



[1] Anne-Catherine Helvétius, née de Ligniville d'Autricourt (1722-1800) recevait le "Tout Paris litteraire"d'alors dans son "Cercle d'Auteuil"

[2] Cabanis Pierre-Jean-Georges, "Apports du physique et du moral chez l'homme"(Ed. Crapart, Paris, 1802)

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site