PSYCHIATRES ET PSYCHANALYSTES AU CINEMA

 


A.J. Fabre                                      Décembre 2016

PSYCHIATRES ET PSYCHANALYSTES AU CINEMA.

 

La psychiatrie noi  la psychanalyse ne sont des spécialités tout à fait comme les autres mais très nombreux sont les films qui leur sont co,nsacrés depuis les débuts du cinéma

"Rares sont les films qui s’attachent à une description clinique d’une pathologie caractérisée", écrit le psychaitre Edouard Zarifian[1], "Le plus souvent l’approximation est reine et même lorsque des diagnostics sont énoncés, leur représentation ne correspond pas à la réalité […] bien souvent, la représentation de la folie n’a pas pour but d’offrir une description clinique réaliste –comme celles des pathologies médico-chirurgicales de la série Urgences– mais de constituer une métaphore des drames de l’existence humaine."  

Les psychiatres sont portraitisdés dans les films comme médecins perspicaces et réalistes Ingrid Bergman la clinique du Dr Edwards [2] Sidney Poitier, en psychiatre de prison face à psychopathe raciste[3] Peter Sellers, en  psychiatre Nw Yorkais d'"avant garde"[4], ou Robin Williams en clown therapeute[5]

Cinéma et psychanalyse sont nés ensemble, au tournant du XXème siècle. Depuis, il ne se sont jamais bien longtemps éloignés l'un de l'autre et le psychanalyste à l'écran fait désormais figure de héros incontournable.

Le cinéma allemand d'après la première guerre mondiale, fait par des intellectuels sensibles à l'avant-garde (l'expressionnisme) et aux théories de Freud, lance le mouvement. Projection des préoccupations de l'époque, les psys, psychopathes deviennent dictateurs.

Ces mêmes cinéastes ou leurs successeurs, fuyant l'Allemagne, apportent leur culture aux Etats-Unis et signent les films " psy " américains de l'après-guerre. Parallèlement, l'Amérique, déstabilisée par le conflit mondial, trouve dans le psychanalyste une figure rassurante. L'optimisme est de rigueur et l'on veut à tout prix le bonheur de l'analysant. Par la suite, seules quelques comédies américaines tournent l'icône en dérision.

Alors qu'après les années soixante-dix, le psychanalyste se fait discret sur les écrans américains, le sujet arrive en France. L'imagerie n'est pas la même : moins héroïque, il ne fait pas de miracles. Il est souvent remis en question, par une introspection personnelle ou par la comédie. Plus récemment, à l'approche du XXIème siècle, on note une recrudescence de psys dans les films français et américains

Les pathologies psychiatriques ont toujours été une source d’inspiration pour les scénaristes de cinéma. Mais l’écran est déformant et donne une image de la folie très souvent caricaturale.

Freud a refusé plusieurs propositions de films de vulgarisation sur la psychanalyse :En fait, la psychiatrie, de loin, la première: depuis les débuts du cinéma (et le très célèbre film muet 1920 Das Cabinet des Dr. Caligari de Robert Wiene) plus de 30 films ont exploré Psyché ...:

"Au cinéma, comme dans l’imaginaire de la société, on n’échappe pas à la caricature pour parler de la psychiatrie" écrit le psychiatre Edouard Zarifian:

"Ce qui est spectaculaire est nécessairement privilégié: les crises, les hallucinations, les délires mais aussi les dédoublements de la personnalité qui constituent des énigmes très visuelles."

Nous verrons la plca importante que'a pris dans ce domaine la television

LES TROIS FILMS "CULTE" DE LA PSYCHIATRIE

"Le cabinet du Dr Caligari", ("Das Cabinet des Dr. Caligari")(Robert Wiene, 1920)

Film culte du cinéma expressioniste : un hypnotiseur dément (Werner Kraus)  utilise un malade (Conrad Veidt)  pour commettre une série de meurtres

"M le maudit" ("M") (Fritz Lang, 1931)

Les habitants d'une petite ville allemande, avec l'aide de la police…et de la pègre, partent à la  recherche d'un meurtrier d'enfants Le film va révéler un acteur au talent surprenant, Peter Lorre, qui trouva refuge en 1935 à Hollywood où il ne trouva jamais  de rôles à sa mesure

"La Maison du docteur Edwardes (Spellbound) (Alfred Hitchcock, 1945)

Mélange habile de "suspense" policier et de psychanalyse, alors fort à la mode. Ingrid Bergman est une psychiatre immaculée et le charismatique médecin de sa clinque, Gregory Peck,  s'avère ne pas être exactement ce qu'il prétendait.

LA PATHOLOGIE PSYCHIATRIQUE AU CINEMA [6]

Autisme

"Rain man", inspiré du cas de l'américain Kim Peek,présente l'intérêt de faire cohabiter des traits obsessionnels communs à tous les autismes avec des capacités hors norme, notamment de mémorisation, présent dans certaines formes, comme le syndrome d'Asperger.

"Iris"  (2002) (USA): une biographie d'un grand écrivain rapports ses souffrances quand elle a dû faire face la maladie d'Alzheimer.

Manie

"Mr Jones", Richard Gere joue comme souvent un séducteur, mais cette fois c’est un symptôme de son état maniaque. Une version, certes glamour de la maladie, mais qui se rapproche de la réalité

Nevrose obsessionnnelle compulsive

"Pour le pire et pour le meilleur" ("As good as it is") de James L. Brooks. Dans ce film, le personnage incarné par Jack Nickolson souffre d’une forme grave du trouble obsessionnel compulsif. L’acteur doit d’ailleurs beaucoup à la folie, lui qui a fait presque toute sa carrière avec des rôles de névrosés (Easy Rider), de psychotiques (Shinning, Batman) ou apparentés (Vol au-dessus d’un nid de coucous).

"Freud la passion secrète" ("Freud, the secret passion")(1962) (USA): Un film biographique sur Sigmund Freud et un de ses premiers cas: une femme en proie à des cauchemars obsessionnels et en refusant de boire de l'eau ...

Hystérie

"A Dangerous Method," ou "Une méthode dangereuse" au Québec, est un film historique canado-britannico-germano-suisse réalisé par David Cronenberg et sorti en 2011.Se déroulant à l'aube de la Première Guerre mondiale, en Suisse et en Autriche, le film revient sur les relations parfois tumultueuses qui ont lié Carl Gustav Jung (Michael Fassbender), fondateur de la psychologie analytique, Sabina Spielrein (Keira Knightley), patiente de Carl Jung et future psychanalyste, et Sigmund Freud (Viggo Mortensen), père de la psychanalyse.

Schizophrénie

"Repuslion" La schizophrénie: Le film Repulsion de Polanski. Catherine Deneuve sombre dans une psychose représentée "assez authentiquement" selon le psychiatre américain Ben Green. Les symptômes d’une schizophrénie paranoïde quasi-typique sont présents: désordre des pensées, repli autistique, perplexité...

"La folle (La Loca) (1957) (Mexique) (Directeur: Miguel Zacharia): Une femme obtient schizophrènes après l'enlèvement de sa fille ...

Stress post traumatique

"Voyage au bout de l’enfer" de Michael Cimio. Dans ce film avec Robert De Niro, des vétérans de la guerre du Vietnam, sont hantés par ce qu’ils ont vécu en captivité

Paranoia

"Le locataire" La paranoïa a été explorée notamment par Polanski dans Le locataire dans lequel le réalisateur joue lui-même un paranoïaque persécuté par ses voisins. Plus récent, Shutter Island met en scène un paranoïaque souffrant de syndrome de stress post traumatique. Il présente aussi l’intérêt de reconstituer une période charnière de l’histoire de la psychiatrie (l’apparition des neuroleptiques, des psychothérapies, l’époque de la lobotomie) et de ses institutions

En fait, on trouve le thème de la psychiatrie et de la psychanalyse dans  bien d'autres films

1926 "Les Mystères d'une âme" ("Einer Seele Geheimnisse")  est un film allemand réalisé par Georg Wilhelm Pabst en 1926. Les Mystères d'une âme est le premier film à présenter les théories psychanalytiques au cinéma. Il a été fait avec la collaboration et les conseils de Hanns Sachs et Karl Abraham. Le scénario a été inspiré par un cas de Sigmund Freud et il illustre les théories de l'inconscient et du refoulement de manière très imaginative. Par un film muet, l'auteur parvient à figurer des questions aussi sensibles que notamment celles du Complexe d'Œdipe, du complexe de castration et des tendances homosexuelles refoulées. L'histoire conte l'apparition de symptômes névrotiques chez Martin Fellman, chimiste, marié, de la bourgeoisie joué par Werner Krauss. première apparition de la psychanalyse à l'écran: ainsi, la célèbre scène d'un homme inondé obsessions assassiner sa femme et de donner une coupe de cheveux. Après des pérégrinations entre cauchemars, rêves, fantasme de meurtre de sa femme et autre sentiment de culpabilité, il rencontre par hasard un psychanalyste, le Dr Orth, joué par Pavel Pavlov qui, par la cure psychanalytique, parviendra à le guérir.

1946 "La double énigme (The dark mrror) (1946) (USA) Une femme (Olivia de Havilland) soupçonné d'avoir assassiné son petit ami médecin a une sœur jumelle, mais les deux ont un alibi pour la nuit de l'assassiner et d'un psychiatre est appelé à résoudre l'affaire.

1948 "La fosse aux serpents  (The Snake pit)(1948) (USA)  Olivia de Havilland se retrouve dans un asile d'aliénés ... et ne me souviens pas comment elle est arrivée là

1957 "Manicomio (1957) (Mexique) Un document important sur les hôpitaux où les malades mentaux sont maintenus en prison.

1959 "Soudain l'été dernier (Suddenly last summer)(1959) (USA) Avec Elizabeth Taylor, Katherine Hepburn, Montgomery Clift: un film fascinant sur le sombre, les secrets d'avant-garde et obsessionnelle (l'homosexualité, la folie, et assassiner ... cannibalisme).

1976 "Vol au dessus d'un nid de coucou (One Flew Over the Cuckoo's Nest) (1976) (USA)  À l'arrivée dans un établissement psychiatrique, un rebelle sarrasins (Jack Nicholson) rallie les patients ainsi que pour lutter contre une infirmière dictateur oppresseur. Le film est réputé avoir été utilisé comme une bannière pour une attitude contre-culture de la révolte contre toute forme d'autorité

1978 "Equus (1978) (USA) Un psychiatre (Richard Burton) enquête sur le sauvage aveuglante des chevaux dans une écurie Hampshire.

1983 ""Zellig" (1983) de Woody Allen.  Une psychiatre (Mia Farrow) découvre que l'un de ses patients, Leonard Zelig (Woody Allen), a la capacité de se transformer en un clin d'œil en fonction de son entourage. Un mimétisme non seulement physique, mais aussi mental : en présence de psychiatres il se met à théoriser en utilisant à la perfection leur langage

1996 "Un divan à New York (1996) (F, B, A) Un psychanalyste avec succès dans les changements de New York appartement avec Juliette Binoche vient droit de Paris.

2001 "La chambre du fils (Stanza del figlio) (2001) (I + F) Un psychanalyste et sa famille passent par un traumatisme émotionnel profond quand leur fils meurt dans un accident de plongée sous-marine.

2003"Carandiru (2003) (Brésil-Argentine) L'expérience d'un médecin dans une prison brésilienne terrible.

2004 "Confidences trop intimes (2004) (F) Sandrine Bonnaire avoue ses problèmes conjugaux à

2002-2009 "Monk" Série télévisée  mettant en scène un détective nevrosé mais singulièrelment perspicace. Ses phobies sont innombrables, allant de la claustrophobie à une crainte obsessive des bacteries.

ALLAN STEWART KONIGSBERG, dit "WOODY ALLEN"   REALISATEUR, SCENARISTE, ACTEUR ET AUTEUR NEW-YORKAIS (1935),

 Woody Allen a récemment declaré-:"La plupart de mes films sont des histoires psychiatriques".[7]

En effet, psychiatrie et  psychanalyse sont toujours au premier plan dans l'univers "Woodien", mêlant ensemble l'idée de la mort, l'orgueil du "sur-moi", la sexualité  et diverses autres formes de  névroses.Woody Allen a suivi une analyse freudienne pendant plusieurs années: "Je trouve les psychanalystes très drôles. J'aime les psychanalystes, ils m'aident même si ce n'est  jamais beaucoup. Je les trouve plutot amusants et c'est aussi  un bon moyen pour explorer l'inconscient de mes personnages"[8],La psychanalyse n'est pas ici un élément de satire mais un pilier essentiel de l'oeuvre. Un peu partout s'exhibent  des patients en cure,  d'autres sont amoureux de leur analyste (femme, rassurons le lecteur).

Parmi une dizaine de films centrés sur la psychanalyse et ses malades :

"Manhattan"(1979) "Rien de ce qui est bon de savoir ne peut être compris par l'esprit. Le cerveau est l'organe le plus surestimé", dit un personnage.

"Une autre femme"("Another Woman")(1988) : Marion, le personnage joué par Geena Rowlands, en pleine crise de la cinquantaine, écrivain en panne d'inspiration épie les séances d'analyse ayant lieu dans le cabinet médical mitoyen. Transformée en auditrice indiscrète, elle va revivre sa jeunesse, vivant par procuration la vie de ceux qu'elle écoute sans les voirr.

"Le complot d'Oedipe" et "La vie sans Zoé" ("Oedipus Wrecks", "Life without Zoe")(in "New York stories, 1989) Un homme emmène sa mère voir un spectacle de magie ; choisie comme cobaye par le prestidigitateur qui la fait disparaître au cours de son numéroCette disparition perturbe la vie sentimentale du héros qui ne cesse de voir le visage de sa mère projeté dans les nuages du ciel, avant que la vielle dame ne réapparaisse enfin comme par magie et que tout rentre dans l'ordre.

En fait, pour Woody Allen, la psychanalyse non seulement n'aide pas mais elle accule ces personnes de la bonne société à une forme d'individualisme exagéré qui les tient plus ou moins à distance de ceux qui les entourent. Ce double péché fait d'elle un sujet comique.

FREUD PASSION  SECRETE (FREUD, PASSIONS SECRETES)(1962)

Afficher l'image d'origineIl s'agit d'un film américain réalisé par John Huston en 1962, pour Universal Pictures, avec  Montgommery Clift, Susann York, Fernand Ledoux sur un scénario de Wolfgang Reinhardt, grand spécialiste de Freud.[9]

Les trois grandes étapes de  la carrière de Freud  sont évoquées de façon assez libre par les scenaristes :

Les débuts à l'hôpital général de Vienne dans le service d'un psychiatre célèbre : Theodor Meynert

Au milieu des années 1880, arrivée à Vienne des théories  de Jean Marie Charcot et de son École de la Salpetrière

A partir de 1905, Freud développe son concept de "transfert psychanalytique"

Il était permis d'attendre beaucoup d'un film retracant la vie du grand maître de la psychanalyse tourné par un des plus meilleurs metteurs en scene d'Hollywood mais les résultats ne furent guère à la hauteur des esperanes.

Tout d'abord, le choix de Montgomery Clift : le rôle de Sigmund Freud était a priori fait sur mesure pour le célèbre acteur des "Misfits ". Malheureusement un grave accident de la route venait de le  defigurer : désormais son expression faciale était très limitée et il fallait se limiter à montrer son profil droit. Deplus, l'acteur avait sombré dans l'alccolisme et la drogue et souffrait de graves problèmes d'équilibre et d'une cataracte bilaterale

Il devint peu à eu impossible à Clift de contrôler ses gestes et même de se remémorer un dialogue et il fallut afficher les repliques sur divers objets du décor ou  sur l'étiquette des bouteilles

Là-dessus vient  l'histoire de Marilyn Monroe à qui Huston avait initialement voul donner le rôle de Cecily Koertner, la malade nevrosée amoureuse de son père. Marilyn s'etait declarée prete à tenir ce rôlemais au dernier moment elle refusa sur les conseils…de son psychotherapeute Finalement le rôle échut à Susannah York, qui avait sur le rôle, des idées personnelles émoignées de celles de Huston.

Brochant sur le tout, bien des discordes surgirent sur le scénario : initialement c'est le célébrissime philosophe Jean Paul Sartre qui avait été retenu par Huston soucieux de donner à son œuvre une vraie dimension littéraire. Sartre se deplaca jusqu'en Irlande pour rendre visite à Huston dans sa maison. La petite histoire assure qu'il tenta en vain durant cette visite, d'hypnotiser Huston mais n'y parvint jamais…

Il s'ensuvit d'ncessantes qurelles entre Sartre et  Huston qui l'accusait de truffer le scenarion de ses prores fantasmes psychiatriques. Ainsi, la scène prévue par Sartre où Freud caressait une jeune et jolie fille n'ayant d'autres vêtements que ses bas noirs

En fin de compte Sartre "accoucha" d'un script de 95 pages, prévu pour durer …quatre heures. Un second essai se revela encore plus long : huit  heures!

Huston a suggéré des coupes, mais Sartre refusa en disant : "On peut faire un film de quatre heures quand il s'il s'agit de "Ben Hur"…"

Au terme d'incessantes querelles,   Sartre enonca en damndant que son nom soirt retiré des affiches et Huston demanda au grand spécialiste "Freudien" Wolfgang Reinhardt de prendre la suite? Finalement toutechut à Hinished off avec le scénariste Charles Kaufman.

 Tout ce qui substsista du scenarion initial fut l'idée de centrer le rôle de Freud sur ses relations avec Cecily Körtner, le personnage principal féminin

Ce ne fut  pas un succès phenomenal au "Bix office" de Hllywood. Certes, le Times a déclaré  Freud comme l'un des dix meilleurs de l'année, mais le New Yorker n'a pas aimé la performance de Clift, en disant qu'un jeune américain des années soixante avait peu à voir avec un juif vénérable sombre dans les années 1880

The London Observer, était sarcastique au sujet des «yeux de basilic gelés» de Clift, ce que les réalisateurs de films commerciaux pensent que les visionnaires devaient avoir. »

 En fin de compte Anna Freud a répudié le film de sa manière la plus magistrale. "À notre avis, ni le fait historique ni scientifique sur la personne, Sigmund Freud, ou son œuvre, ne peut être ou est véhiculé par le film, contrairement aux prétentions de ses producteurs."

 

Pour toute iformation : a.fabre.fl@gmail.com

 

 

 

 

[1] Zarifian E. "Le goût de vivre" (Ed. Odile Jacob , Paris, 2004)

[2] Hitchcock A. " La maison du docteur Edwardes" (  Spellbound" ("") (1945),

[3] Pressure Point (1962),

[4] "What's new Pussycat" (1965)

[5] Patch Adams (1998)

[6] Voir en annexe la liste des 30 films sur les psychiatres, la psychiatrie et les malades psychiatriques

[7] "Conversations avec Woody Allen"

[8] https://www.youtube.com/watch?v=Ss8fYIKlRdo

[9] Le scénario avait initialement été confié à Jean-Paul Sartre, mais, après quelques dissensions avec John Huston, Sartre dema,nda à ce que son nom soit retiré .

 

Pour toute information complementaore:   a.fabre.fl@gmail.com

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 03/12/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site