William Harvey (1578-1657)

 

 

A.J. Fabre                                                 2 décembre 2014

WILLIAM HARVEY (1578-1657) UN ETUDIANT DE GENIE ARRIVE D'ANGLETERRE A PADOUE 

 

 

William était né en Angleterre mais, très tôt attiré par la renommée des anatomistes Italiens, avant même d'avoir terminé ses études de médecine, il partit pour Padoue où il arrive, après s'être arrêté à Paris, en 1599. Il était à peine âgé de 20 ans.

A l'Université de Padoue, Il fut pendant cinq ans, l'élève d'Acquapendente, poursuivant sans relâche les travaux entrepris par Vésale. Il obtient son diplôme de docteur en médecine le 25 Avril 1602 avec une mention plus qu'élogieuse : "s'est conduit merveilleusement bien à l'examen et a montré une telle habileté, de la mémoire et de l'apprentissage qu'il a largement dépassé même les grands espoirs que ses examinateurs avaient formé de lui"...

William, cependant, ne cesse de songer au pays natal : il y revient bientôt pour y faire une carrière prestigieuse, devenant médecin du roi Jacques 1er puis de son fils Charles 1.

Tout dans l'œuvre d'Harvey garde la trace de son long séjour chez les anatomistes de Padoue : ainsi, lorsqu'il parvient à démontrer par l'expérimentation animale que le cœur entretient sans cesse le mouvement du sang dans le corps[1]. Ainsi était mis en évidence dans l’organisme, l'existence de phénomènes cycliques rigoureusement définis dans leur fonctionnement.

Un chapitre moins connu, mais tout aussi fascinant, concerne ses recherches sur la vie aniomale. Comme tout bon anglais, Harvey était passionné par les animaux. .Il publia en  1666 un "Traité sur la génération animale"[2]où le frontispice montre Jupiter ouvrant une boîte ronde d'où s'échappent une foule d'êtres vivants avec, sur le couvercle, cette formule lapidaire "Tout vient d'un œuf".[3]  

 

Envoyer tous commentaires à a.fabre.fl@gmail.com



[1]William Harvey "Sur les mouvements du cœur" ("Exercitatio Anatomica de Motu Cordis et Sanguinis in Animalibus") (Ed. Francfort, 1628).

[2] "Exercitationes de generatione animalium" (Ed. Padoue, 1666)

[3]"Tout vient d'un œuf" : "Ex ovo omnia"

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 04/12/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site