Letre Juin 2014

L E T T R E   D ' I N F O R M AT I O N S  S UR  L 'H I S T O I R E  D E  L A M E D E C I N E

J  U  I  N       2 0 1 4 

 

Réunions d''Histoire de la médecine[1] 

Hôpitaux, médecine et guerres (Du XVIIIe siècle à nos jours)

            15, 16 et 17 octobre 2015  (CHU de Rouen )

            Contact : florence.lepouze@univ-rouen.fr 

The American Association for the History of Medicine (AAHM)

            29 avril-3 Mai, 2015

            88th annual meeting at Yale University, New Haven.

            http://www.histmed.org/ 

Ségrégation et intégration dans l'histoire hospitalière (Segregation and Integration in the History of the Hospital)

            10-11 Avril 2015 

            Dubrovnik, Croatia 

            Contact Jane Stevens Crawshaw :

             jane.stevens-crawshaw@brookes.ac.uk 

Histoire du management et des organisations en santé (Vingtièmes journées d’histoire du management et des organisations

            Laboratoire IRHIS-CNRS 8529 (Lille 3), et Laboratoire-Lille 2 LSMRC – EA 4112)

            18 – 20 mars 2015, Lille 2 – Skema Business School

            Contact : marie-laure.legay@univ-lille3.fr ;ou  r.sandu@skema.edu    

The Public’s Health: a symposium on public health histories. Histoire de la santé publique

            6 – 7 mars, 2015 , University of Toronto’s Health History Group

            Contact : http://torontohealthhistory

Histoire de la nourriture, Symposium on the History of Food 2015

            16-17 janvier 2015 (Amsterdam)

            Contact : http://bijzonderecollectiesuva.nl/foodhistory/amsterdam-symposium-on-the-history-of-food 

La circulation de la connaissance anatomique, Bodies Beyond Borders: The Circulation of Anatomical Knowledge, 1750-1950

            7-9 janvier 2015  (Louvain, Leuven)

            Contact : pieter.huistra@arts.kuleuven.be  

Perception et prise en charge des victimes de catastrophe (XIIIe-XVIIIe siècles) , : Une histoire de la sensibilité ?  

            11 au 13 décembre 2014  (l'abbaye de Lorsch,  Hesse)

            Contact : labbe [at] pg [dot] tu-darmstadt [dot] de 

Soins de santé et handicap dans l'Ancien Monde, Healthcare and Disability in the Ancient World (Annual Meeting of the Society of Biblical Literature)

            22-25   novembre, 2014 (San Diego, California )

            Contact: sblservices@sbl-site.org     

Le corps des émotions. À propos de la perception des émotions dans l’histoire

            20-22 octobre 2014     ( Auditorium Louis Jeantet,  Route de Florissant, Genève, Suisse)

            Contact : emotionalbodies@gmail.com 

Colloque sur les " Gueules Cassées "

             les 17 et 18 octobre 2014 (Ecole militaire de Paris)

            www.gueules-cassees-2014.org/colloque/ 

L'expérience et ses mots à la Renaissance (Journée d'étude  de Bordeaux)

            17 octobre 2014 (Bordeaux, )

            Contact : Violaine Giacomotto-Charra : violaine.giacomotto@u-bordeaux3.fr

Médecine et automobiles (Association for the Advancement of Automobile Medicine) : 58èmeCongrès annuel

            12-15 Octobre, 2014 Munich, RFA

            http://www.aaam.org/ 

Science, médecine et technologie pendant la guerre civile, Science, Medicine, and technology in the Civil War

            9 -11 Octobre 2014 (Oxford, Mississippi)

            Contact : civilwar@olemiss.edu 

 Séminaire atlantique d'histoire de la médecine (JASMed 2014), Joint Atlantic Seminar for the History of Medicine 2014

            3 au 4 octobre 2014   (Johns Hopkins Hospital, Baltimore)

            Contact   jasmed2014@gmail.com. 

Medicines from plants:now and tomorrow

            29 septembre 201

            https://www.rcplondon.ac.uk/museum-and-garden/events/plants-and-medicine-lectures/now-and-tomorrow 

Handicap, prothèses et brevet,  Disability, Prostheses and Patenting

            18-19 Septembre 2014  (University of Leeds, GB )

            Contact Claire Jones :  c.l.jones@leeds.ac.uk 

44ème Congrès de la Société internationale d'Histoire de le médecine

            10-14 septembre 2015, Tbilisi, Georgie,

            Ramaz Shengelia, Tbilisi State Medical University Tbilisi, Georgia

             ishm2014@artion.ge 

Collections d'objets médicaux et leur public, Between Medical Collections and Their Audiences (European Association of Museums of the History of Medical Sciences Congress)

            4-6 Septembre 2014, Londres (EAMHMS Congress

            Voir :  http://www.eamhms.org/news/congresses/london-2014/ 

Vesalius Continuum

            4-8 Septembre 2014 (Zakynthos,Zante  )

            Infos sur http://vesalius2014.be/ 

Medicines from plants:coming into the modern era

            1 September 2014

                https://www.rcplondon.ac.uk/museum-and-garden/events/plants-and-medicine-lectures/now-and-tomorrow 

Philosophie du soin médical, 28th European Conf. on Philosophy of Medicine and Health Care

            27 – 30 aout 2014, Debrecen, Hongrie

            http://www.espmh.org/

 

Isolement sanitaire, Quarantine: History, Heritage, Place

            14-16 aout 2014, The Quarantine Station, Sydney, Australia)

            Confrontation du jugement des historiens, archéologues et universitaires de Sydney

            http://www.2014.ialfs.org/index.php 

Altérité 2014, Alterity 2014 : representing Alterity in Society in Crisis: the Construction and Representation of the Other in Society and in Texts

            28-1 juillet 2014 ( University of Genoa, Italy)

            Email : Prof. John Douthwaite, University of Genoa  : j.douthw@virgilio.it 

Monsters and the Monstrous--Myths and Metaphors of Enduring Evil

            28 juillet 2014, Mansfield College, Oxford, United Kingdom

            Atelier d'une journée entière

            www.researchraven.com/.../history-of-medicine.aspx 

https://www.rcplondon.ac.uk/museum-and-garden/events/plants-and-medicine-lectures/now-and-tomorrow            25-27 juillet 2014, University of Notre Dame, London Global Gateway

            https://www.rcplondon.ac.uk/museum-and-garden/events/plants-and-medicine-lectures/now-and-tomorrow 

Idées d'autrefois sur la grossesse,  Perceptions of Pregnancy from Medieval to Modern times

            16–18 Juillet 2014, School of Humanities, University of Hertfordshire, United Kingdom

            j.evans5@herts.ac.uk

 

L'état et les politiques de Santé, Disease, Health and the State(Conférence annuelle de la Société pour l'Histoire sociale de la médecine)

            10-12 Juillet 2014, Oxford, Grande Bretagne

            http://www.wuhmo.ox.ac.uk/events/society-for-the-social-history-of-medicine-2014-conference.html 

Medicines from plants:the post-medieval period

            7 juillet 2014

                https://www.rcplondon.ac.uk/museum-and-garden/events/plants-and-medicine-lectures/now-and-tomorrow

 

Medicine, Literature and Society, 1660-1832 : an International Interdisciplinary Conférence

            3-5 juillet 2014 Newcastle and Northumbria Universities, Gde Bretagne

            http://www.fashionablediseases.info/conference.php 

The Genetics : From Gene Action to Reactive Genomes"

            30 juin 2014, Centre for the History and Philosophy of Science

             University of Leeds Devonshire Hall, Cumberland Road, Leeds, LS6 2EQ

            onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1113/jphysiol.../pdf 

Collections anatomiques et enjeux patrimoniaux

            Projection et exposition science-et-art autour des collections anatomiques à La Fabrique.

            lundi 23 juin 2014 à 16h à l'Université Toulouse - Jean Jaurès (La Fabrique)

            http://www.univ-tlse2.fr/accueil/recherche/actualites/liminality-collections-anatomiques-et-

                        enjeux-patrimoniaux-320126.kjsp?RH=04Recherche

La médecine par les plantes (Medicine from Plants_Post medieval périod)(Royal College of Physicians)

            2 juin 2014, Kew Gardens et 11 St Andrews Place,  Regent’s Park, Londres         https://www.rcplondon.ac.uk/museum-and-garden/events/plants-and-medicine-lectures/now-and-tomorrow 

Neurosciences et psychiatrie : approches historiques et philosophiques (Colloque international   )

            27 et 28 juin 2014

            Amphithéâtre Jules Ferry, 29 rue d’Ulm 75005 Paris

            http://www.ens.fr/actualites/agenda/article/colloque-neurosciences-et?lang=en 

Illustrés et médecine, Comics and Medicine: From Private Lives to Public Health

            26 juin 2014 Johns Hopkins Medical Campus Baltimore, Maryland

            http://www.graphicmedicine.org/2014-conference-announcement/

 

Radiologie et chirurgie assistées par ordinateur (CARS 2014 Computer Assisted Radiology and Surgery 28th International Congress and Exhibition)

            25 -28 juin, 2014, Fukuoka, Japon

            http://www.cars-int.org/cars_2014.html 

Prises en charges de l'aphasie (International Aphasia Rehabilitation Conference)( IARC 201)

            18-20 juin 2014, La Haye, Pays Bas

            http://www.iarc2014.com/page/Home 

Actualités de l'Histoire de la médecine 

Les médecins de Venise (A.J. Fabre)(Ed. L'Harmattan, 2014)

Ce livre est un hommage aux médecins de Venise, ville mystérieuse où les médecins ont garde bien des secrets .

Le premier de ses médecins célèbres, fut au XVIème siècle, Thomas Rangone thérapeute, mécène des grands peintres et devin. Bientôt allait venir l'"Age d'or" avec une longue liste de médecins : Fracastoro, aristocrate, poète et médecin des princes, Charles Patin, le médecin reprouvé de Louis XIV et Bernardino Ramazzini, l'ancêtre de la médecine du travail.

Pendant longtemps, Venise est restée liée à l'Orient et ses jeunes médecins partaient volontiers s'installer en Méditerranée orientale : ainsi  Guido da Bagnolo, médecin des rois de Chypre, Prospero Alpini, le médecin du consulat vénitien du Caire et bien d'autres.

Un chapitre trop méconnu de l'Histoire des médecins de Venise est celui du Ghetto, où de nombreux médecins juifs ont trouvé refuge après les persécutions d'Espagne : de grands noms sont à citer ici tels de Pomis et Cardoso, et, bien avant eux, Pietro d'Abano victime de l'intolérance religieuse.

Les "hôpitaux" de Venise étaient "temples" de musique sacrée : ainsi, les Mendicanti, l'Ospedaletto et La Pietà du quai des Schiavoni, où l'on venait de partout entendre les chœurs dirigés par le grand Vivaldi.

Le dévouement des médecins de Venise a donné toute sa mesure durant les épidémies qui déferlaient sur ce grand port de l'Orient, épidémies de peste de 1345, 1575 et 1530, mais aussi de typhoïde ou  de cholera. C'est à Venise qu'est née l'idée, pour isoler les contagieux, d'un système de "Lazarets" disséminés dans la lagune.

Un chapitre du livre est consacré aux "médecins touristes" , ainsi,  le Dr Spon, médecin érudit qui, en 1675, parcourut en tous sens la ville avant de s'embarquer pour la Grèce. Le voyage du Dr. Schiller a été plus rêvé que vécu mais le Dr. Tchekhov, arrivé au lendemain d'une expérience terrifiante aux camps de Sibérie a laissé sur Venise des souvenirs captivants. Le Pr. Adrien Proust, habitué des congrès de Venise, finit par acquérir pour la ville une passion qu'il fit partager à son épouse et à son fils, le célèbre "petit Marcel" qui vint séjourner avec sa mère en 1890 au Danieli. Le Dr. Sigmund Freud était, depuis sa jeunesse, amoureux fou de Venise dont le charme mélancolique lui faisait évoquer le Léthé, célèbre "rivière des morts" des Anciens, où tout finit par s'oublier. Le Dr. Léon Daudet écrivain objet de bien des polémiques, vint ici en famille, mais une dégustation de fruits de mer au Lido leur fut funeste , Alphonse Daudet dut être rapatrié d'urgence et Léon, à peine arrivé à Paris, Léon tomba à son tour malade et dut rester plus d'un mois alité : il n'en garda pas moins intact son amour pour la "Sérénissime. On sait peu de chose du séjour que fit à Venise le Dr Destouches, avant de devenir le grand Céline, si ce n'est quelques lignes sarcastiques du "Voyage au bout de na nuit" : "On y respire une odeur de mort somptueuse qu'il n'est pas facile d'oublier par la suite...". Pour le Dr Schnitzler célèbre auteur viennois disciple du grand séducteur Casanova : le drame de sa vie fut, à Venise, la mort de sa fille qui est enterrée au Lido.

Les médecins venus à Venise pour y convoyer leurs malades sont légion, ainsi, le Dr. Aglietti, médecin de Lord Byron, le Dr. Munthe accompagnateur de la future reine de Suède et le Dr Pagello, médecin du couple Musset et George Sand.

Ce livre se termine par un pèlerinage aux trois églises de Venise vouées à des saints médecins: Saint Panteleimon, Saint Gérémie et Saint Lucas.

Venise, ville de splendeur et de rêve a transmis, à travers les siècles un message d'orgueil mais aussi de ténacité de courage et les médecins y ont beaucoup aidé.

 Sites internet

Quelques traces écrites possibles de la typhoïde en Égypte ancienne (2), observation et analyse " par Richard-Alain Jean

http://medecineegypte.canalblog.com/archives/2014/06/20/30070054.html

Dans le langage du XIXe siècle, à propos de l’infection due aux oukhedou, nous aurions dit " qu’il faut y reconnaître l’inflammation intestinale, avec sentiment de pesanteur, de dureté et de ténesmes, et l’engorgement des articulations " (Chabas, 1882, p. 59). Et encore : " Le diagnostic est détaillé dans plusieurs cas et permettrait peut-être à un médecin de spécifier la nature de l'affection. Voici celui d'une fièvre typhoïde : " Lourdeur au ventre ; le col du cœur, malade ; au cœur, inflammation, battements accélérés. Les vêtements pèsent sur le malade ; beaucoup de vêtements ne le réchauffent pas. Soifs nocturnes. Le goût pervers, comme celui d'un homme qui a mangé des fruits de sycomore. Chairs amorties comme celles d'un homme qui se trouve mal. S'il va à la selle, son ventre est enflammé et refuse de s'exonérer " 

Evolution de la prise en charge de la douleur dans l’histoire de la médecine par Yves Lazorthes

http://www.medecine.ups-tlse.fr/DCEM2/module6/arielle/chapitre_01.pdf

Soulager les souffrances physiques et morales a été de tous temps la mission fondamentale de la médecine. Pourtant, face à la douleur et depuis l’Antiquité, la Médecine s’est longtemps partagée entre deux attitudes contraires : la combattre ou se résigner. Comment expliquer cette opposition dans les comportements ? Ce débat reste encore d’actualité car il y a toujours des réticences à prescrire de la morphine aux patients qui le justifient, voire de l’indifférence face à certaines douleurs difficiles à traiter. 

Remèdes secrets à la Cour de Louis XIV

 http://www.shp-asso.org/index.php?PAGE=expositionlouis

La Revue des spécialités fut publiée à partir des années 1920 pour faire part des nouveautés en la matière, à une époque où la spécialité pharmaceutique était encore très critiquée par les pharmaciens d’officine. Dans plusieurs numéros de cette Revue, et plus spécialement dans les premières années, une place était donnée à l’histoire de la Pharmacie. Maurice Bouvet est l’un des auteurs qui ont rédigé des petits articles historiques sur la spécialité ou la publicité pharmaceutique 

Rose magazine : la revue Internet des femmes atteintes de cancer

http://www.artur-rein.org/ckfinder/userfiles/files/rub_association/Rose_Magazine.pdf

"Mon "cancero" a un cancer"…Rose Magazine est né de l’idée folle de deux amies, Céline Lis-Raoux et Céline Dupré. La première, journaliste à l’Express, découvre en 2008 qu’elle souffre d’un cancer. Elle traverse les traitements, ablation, chimiothérapie, radiothérapie en perdant temps et énergie à trouver des réponses à des questions médicales, relationnelles, à inventer des solutions pour traverser une vie chamboulée. Sitôt la dernière chimiothérapie achevée, elle s’approche de Céline Dupré, "aidante" de malade et experte en communication médicale, pour créer ensemble le journal dont elles auraient rêvé. Céline Dupré met sa compétence d’ "accompagnante" et sa parfaite connaissance des milieux médicaux (qui distribuent Rose), Céline Lis-Raoux son expertise de la presse, au service de Rose. 

La formation médicale : Prenez garde au curriculum caché (Sally Mahood)s

http://www.cfp.ca/content/57/9/e313.full

Le "curriculum caché" désigne l’éducation médicale qui va au-delà de la simple transmission du savoir et des habiletés; c’est aussi un processus de socialisation. Volontairement ou non, les normes et les valeurs transmises aux futurs médecins contredisent souvent les messages officiels du cursus déclaré2. Le curriculum caché, c’est ce qui est enseigné implicitement par l’exemple, au jour le jour, et non pas l’enseignement explicite donné dans des cours, des séances scientifiques et des séminaires3. Je me rends de plus en plus compte que pour nous, qui sommes impliqués dans la formation en médecine familiale, il passe inaperçu. 

Histoire de la psychiatrie

http://unf3s.cerimes.fr/media/paces/Grenoble_1112/bougerol_thierry/bougerol_thierry_p01/bougerol_thierry_p01.pdf

Très beau panorama par Thierry Bourgerol de l'Histoire de la psychiatrie 

Histoire du trauma : Trauma, témoignage et récit : La déroute du sens (Trauma, témoignage et récit. La déroute du sens (Anne Martine )

http://www.erudit.org/revue/pr/2006/v34/n2-3/014270ar.html

Le présent article explore la manière dont le trauma ruine la possibilité même d’un récit tout en le rendant nécessaire à la fois. Tout d’abord, un survol de l’histoire de la notion de trauma et des théories du trauma montre que c’est l’incompréhensibilité d’un événement pour un sujet qui fait de cet événement un trauma. Cette incompréhensibilité met le sujet aux prises avec une double contrainte (double bind) : d’une part, l’incompréhensibilité de l’événement traumatique pousse le sujet à tenter de l’intégrer dans son histoire psychique par sa mise en récit, tandis que, d’autre part, cette incompréhensibilité constitue cela même qui empêche la mise en récit de l’événement. Le témoignage semble être le seul genre de récit qui puisse se faire à partir de cette double contrainte, comme le révèle l’analyse de témoignages de camps de concentration nazis (notamment ceux de Charlotte Delbo et de Jorge Semprun dans la dernière partie de l’article

Appel à communications

CERMES3 (UMR CNRS, Inserm, EHESS, UPD), Villejuif/Paris

Le CERMES3 lance un appel à candidatures pour une thèse  de sciences sociales portant sur la mondialisation de la tuberculose et les origines du dispositif de traitement DOTS,  à réaliser à l’EHESS et financée par un contrat de recherche de trois ans dans le cadre du projet ERC " From international to global. Knowledge, diseases and the postwar government of health ".

Email : Christoph.gradmann@medisin.uio.no 

Journées de Rouen " Hôpitaux, médecine et guerres, du XVIIIe siècle à nos jours "

Les Journées se tiendront du 15 au 17 octobre 2015 au CHU de Rouen : les propositions de communication peuvent être envoyées jusqu’au 15 septembre 2014 : Cf. fichier " Hôpitaux médecine et guerre " 

Scientiae Toronto 27-29 lai 2015

http://www.dwc.knaw.nl/call-for-papers-scientiae-toronto-2015-toronto-27-29-may-2015-deadline-17-november-2014/?lang=enjames.lancaster@postgrad.sas.ac.uk).http://www.dwc.knaw.nl/call-for-papers-scientiae-toronto-2015-toronto-27-29-may-2015-deadline-17-november-2014/?lang=en 

Colloque " Hôpitaux, médecine et guerres, du XVIIIe siècle à nos jours "

Ce Colloque se déroulera du 15 au 17 octobre 2015 au CHU de Rouen avec deux thèmes princiâux : Appel à communication : Contacter : florence.lepouze@univ-rouen.fr 

Bourses d'études

Panorama des bourses offertes aux étudiants en médecine par la gouvernement  canadien

http://www.scholarshipscanada.com

Ce site est un portail complet sur les bourses offertes par le Canada destinée à tous les étudiants qui souhaitent obtenir une bourse de perfectionnement ou une subvention pour leur travail.

 Bourse de recherches ethnographiques

Une bourse d'études est mise à la disposition d'un étudiant titulaire d'un diplôme en erthnographie ou en archivage des données par Eugene Raikhel (Comparative Human Development, U. Chicago) and Stephanie Lloyd (Anthropology/Psychiatry, Laval U/McGill U) . Le thème central est un travail de recherche sur e suicide dans le cadre des neurosciences et de l'épi génétique dans le cadre de la préparation d'une thèse de Master. 

Expositions sur l'Histoire de la médecine

Exposition : "Crânes concrets, avant-projet d'un Solid Museum Paul Tessier"

Cette exposition est organisée par le musée d’histoire de la médecine dans le cadre du 3ème Congrès de l’Association Française des Chirurgiens de la Face qui se déroulera à l’université Paris Descartes les 15, 16 et 17 mai 2014, 

Charcot, une vie avec l’image (Jusqu’au 8 juillet 2014 à Paris Chapelle de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière)

 Cette exposition s’attache à montrer le lien étroit qui existe entre art et science dans la vie et l’œuvre de Jean-Martin Charcot, à travers notamment une sélection des nombreux dessins qu’il réalisa au cours de ses observations, des photographies de patients et des montages audiovisuels thématiques. Une partie de l’exposition est consacrée aux prolongements en images de la pensée de Charcot :  réalisations d’artistes contemporains faisant écho à son œuvre et  travaux de patients 

Diaporama , brevets et propriété intellectuelle en médecine

http://savoirs.ens.fr/expose.php?id=1606

Le monde médical est marqué par de grandes avancées, particulièrement en génétique. Cela apporte de nouvelles solutions et perspectives de soin et de dépistage, mais aussi de nombreuses questions éthiques et juridiques, notamment sur la question des brevets sur le vivant.  En 1994, la firme américaine Myriad Genetics a déposé une série de brevets sur un gène fortement impliqué dans le développement du cancer du sein (le gène BRCA1), bloquant par là même le développement, notamment de techniques de dépistage. De nombreuses voix se sont élevées, notamment à l’Institut Curie (Paris) pour dénoncer cette privatisation de la connaissance.  Aujourd’hui, alors que ces brevets ont été invalidés, mais que les instituts de recherche, français compris déposent régulièrement des brevets sur des gènes humains, de nombreuses questions restent en suspens : Quel est le statut juridique d’un gène ? Invention d’un laboratoire ou patrimoine commun de l’humanité ? Quel est le rôle des brevets dans l’innovation biotechnologique ? Catalyseur de nouvelles idées ou frein à la recherche ?  Est-ce que donner gratuitement des licences d’exploitation pour la recherche est une solution à la fermeture que constitue un brevet ? De manière plus générale, quelles sont les problématiques actuelles au sujet de la propriété intellectuelle dans ce domaine ? 

Thèses

Les représentations de la médecine dans les revues de l’Entre-deux-guerres en France (thèse de doctorat en histoire des sciences de Delphine Benoit)(1er juillet 2012)

L’objet de cette thèse est l’étude des représentations de la médecine dans la France de l’Entre-deux-guerres. Elle tente d’apporter un nouvel éclairage sur la médecine de l’Entre-deux-guerres en retrouvant et caractérisant des représentations de la médecine et en en montrant la diversité, par l’analyse des revues de vulgarisation qui ont la propriété d’avoir été très peu étudiées alors même que ce sont des média encore très présents dans la France de l’Entre-deux-guerres. Deux revues de vulgarisation scientifique populaire, deux revues de haute vulgarisation scientifique, deux revues politiques et littéraires et une revue professionnelle médicale ont été analysées suivant une approche qualitative qui permette la prise en charge et la comparaison de ces revues très diverses par leurs formats, leurs contenus, leurs auteurs et les publics visés. 

Histoire générale de l'Epilepsie, de ses traitements et des découvertes sur le système nerveux central de la préhistoire jusqu'à nos jours (Vincent Guy).

http://thesesante.ups-tlse.fr/289/1.haspreviewThumbnailVersion/2013TOU32086.pdf L'épilepsie est une maladie neurologique très courante. Etudiée dès l'Antiquité, voire avant, elle a fait l'objet de nombreux textes aussi bien médicaux que législatifs. La succession des époques jusqu'à nos jours n'a pas modifié la donne et fait de l'épileptique un malade particulier. Bien que la maladie reste attachée à de glorieux noms (César, Napoléon, Flaubert, Saint- Paul), ses soins ont été hasardeux et hypothétiques jusqu'à la mise en place d'une véritable compréhension de l'anatomie et de la physiologie du cerveau, organe aussi essentiel que polémique. Ce n'est que vers le début du XXème siècle que l'épilepsie devient rationnelle et curable. Elle conserve aujourd'hui bien des attraits : tout comme elle a été sujet de honte et exemple divin, elle est aujourd'hui encore un modèle pour l'étude de l'encéphale tout comme elle reste un fardeau médical et/ou social pour le malade. 

Livres sur l'Histoire de la médecine

Plantes tropicales dans la médecine eueropéenne,Tropical plants in European medicine par  Mark Nesbitt

Les célèbres Jardins de Kew sont un bel exemple de "collection" botanique de plantes tropicales . 

La médecine du tri  : Histoire, éthique, anthropologie (Guillaume Lachenal, Céline Lefève, Vinh-Kim Nguyen )(Presses universitaires de France, Paris, 2014)

En réunissant anthropologues, philosophes, historiens et cliniciens, La médecine du tri mène l’enquête sur une question fondamentale, à la fois incontournable et insupportable, posée par la médecine contemporaine : qui soigner d’abord quand les ressources manquent ? 

Henri Parinaud (1844-1905) - Pionnier de l'ophtalmologie française par Jacques Poirier (Ed. Hermann, Paris, 2014)

http://www.biusante.parisdescartes.fr/chn/docpdf/parinaud.pdf

Le nom de Parinaud est bien connu des ophtalmologistes, des opticiens et des neurologues. Henri Parinaud (1844-1905) est en effet un pionnier de l’ophtalmologie et de la neuro-ophtalmologie françaises. Originaire de Bellac, dans la Haute-Vienne, il commence ses études de médecine à Limoges, puis " monte " à Paris et devient externe, puis interne des hôpitaux de Paris et enfin chef de clinique à la Faculté de médecine de Paris. Le grand maître de la neurologie, le professeur Jean-Martin Charcot, le remarque et lui confie dans son service de l’hôpital de la Salpêtrière la direction du département d’ophtalmologie. Il mène ensuite une carrière de praticien de ville, mais avec un tel talent qu’il attire auprès de lui de nombreux confrères français et étrangers. Sans grands moyens que sa petite clinique privée, il poursuit des travaux de recherche de très haut niveau qui le font admirer et respecter de tous les ophtalmologistes. Ainsi, il laisse son nom aux paralysies de la verticalité du regard, au syndrome oculo-glandulaire, à une tumeur oculaire jusque-là inconnue et à l’échelle optométrique qui reste d’usage quotidien pour chiffrer l’acuité visuelle et que tous les opticiens nomment " un Parinaud ".

De santé fragile, Parinaud meurt jeune, quelques mois après son épouse, laissant trois petites orphelines, dont le célèbre neurologue Joseph Babiński devient le tuteur testamentaire. 

La médecine par les plantes, Medicines from plants - the rise and fall of the Pharmacopoeias and Herbals,  (Henry Oakeley)

Les 16e et 17e siècles ont été l'âge d'or des "herbes médicinales"  :médecins et les apothicaires étaient censés connaître l'identité et les utilisations des plantes, mais tandis que le diagnostic était prérogative des médecins, la préparation  de médicaments était le royaume des apothicaires. 

La migraine, biographie d'une maladie par Esther Lardreau (Ed. Les Belles Lettres, Paris, 2014)

  Parce qu'elle touche 10 à 12 % des adultes et 3 à 10 % des enfants, la   migraine semble banale. Pourtant, une grande partie des migraineux (plus   de 50 % selon certaines études) n’ont pas conscience de l’être, refusant   de reconnaître leur souffrance et demeurant incapables de lui donner un   nom. Pourquoi, alors qu’existent désormais des unités de soins et des   sociétés savantes consacrées à la migraine, est-il aussi difficile de   s’avouer migraineux ?  Ce livre examine les raisons historiques pour lesquelles le statut de   patient migraineux ne va pas de soi. 

Histoire de la toxicologie dans l'Antiquité History of Toxicology and Environmental Health. (Volume I) (Philip Wexler)(Academic Press, 2014)

3Toxicologie dans l'Antiquité3 est le premier d'une série de travaux couvrant les principales réalisations, les scientifiques, et les événements dans le vaste domaine de la toxicologie, y compris la santé environnementale et de la sécurité chimique. 

Histoire du Collège des médecins du Québec, 1847-1997 par Denis Goulet

Montréal : Collège des Médecins du Québec, 1997,263 p., 29.95 

Histoire de la fédération mondiale de neurologie (The History of the World Federation of Neurology: The First 50 Years of the WFN)(Johan A. Aarli)(Ed. Oxford University Press, 2014)

Depuis sa fondation en 1957, la Fédération mondiale de neurologie (WFN) a été profondément intégrée dans le développement de la neurologie. Ce livre retrace l'histoire de la WFN depuis sa fondation en 1957 à Bruxelles à nos jours. Écrit par un ancien président et dirigeant de longue date de la WFN, 

Les médecins juifs du Xème au XVIIème siècle par Régis Nessim-Sachs ( collection Médecine à travers les siècles, l'oeil et la plume  (Ed. L'Harmattan, 2014).

La médecine juive, partie intégrante de la médecine universelle, est l'expression d'une spécificité et d'une sensibilité enregistrées depuis les périodes bibliques et talmudiques. Ses fondements sont d'ordre éthique et hygiénique. On découvre ainsi au fil de cet ouvrage, les pratiques médicales et les illustres médecins juifs de la période allant du Xe au XVIIe siècle, tels Maïmaonide, Isaac Israéli, Donnolo, Amatus Lusitanus, Elie de Montalto, Garcia da Orta. 

L'œil et la plume : témoignage d'un médecin sur la première guerre mondiale (Ed L'Harmattan, Paris, 2006)

Il y a quatre-vingt-dix ans, le Dr Léon Lecerf, jeune médecin généraliste, père de trois enfants, partait rejoindre son affectation au sein de l'ambulance n° 9 de la troisième armée engagée sur le front de la Meuse. Dans ses carnets, chaque jour est commenté en référence à la guerre, à sa condition de militaire par devoir, de médecin par passion, en décrivant la vie de la communauté que constitue l'ambulance, et en lien par la pensée et le courrier avec sa femme et ses enfants. Un témoignage et un document pour l'Histoire. 

Santé à l'écran, médecine et patients au cinéma ( Guy Lesoeurs)(Téraèdre, 2014)

 L'ouvrage recense et analyse les thèmes médicaux repris dans les films grand public. La représentation de la médecine et de la maladie au cinéma ne correspond pas à un genre particulier, mais se retrouve à plus ou moins forte dose dans bon nombre de films. Docteur Knock, Les Hommes en blanc, Docteur Jekyll, Docteur Françoise Gailland, Medicine Man, Sept morts sur ordonnance. La santé à l'écran est un sujet riche, émotionnel, social et impliquant pour le spectateur. Héros au grand cœur, humble et magnanime, homme politique de tout premier plan ou savant fou, le médecin ou le soignant, en situation principale ou accessoire, est toujours un personnage fascinant à mettre en scène et son évocation, bien amenée, suscite, presque à coup sûr, de l'émotion et de l'admiration (voire de la haine dans le cas de médecins démoniaques). Les cinéphiles trouveront dans cet ouvrage une approche thématique originale ; médecins et personnels de santé découvriront l'image composite, et évolutive, que le 7ème art donne de leur pratique. 

Jacob Spon  (1647- 1685)le médecin précurseur du tourisme en orient (André J. Fabre)

Jacob Spon, médecin et littérateur français, est un pionnier méconnu des voyages en Grèce et en Orient.

Il était issu d'une famille d'huguenots allemands venus d'Ulm à Lyon où le père Charles Spon, était médecin.

En 1662, Jacob Spon entre au Collège à Genève mais son père l’envoie bientôt poursuivre ses études à Strasbourg. C'est là qu'il va rencontrer le fils d'un grand ami de son père, Charles Patin[2], étonnante figure de la vie médicale de l'époque et  Jacob va séjourner plusieurs mois à Paris dans la famille Patin.

 Médecin à Lyon

Au XVIIème siècle, pour un protestant, entreprendre des études de médecine posait bien des problèmes : certes, l'édit de Nantes n'avait pas encore été abrogé mais la Faculté de médecine de Paris était fermée aux huguenots. Il n'y avait donc d'autre ressource que se rendre à Montpellier, Faculté réputée tolérante sur le plan de la religion, ce que fit Jacob en 1665.

En 1668, Jacob devient ainsi docteur en médecine. Il va alors s'installer dans à Lyon, où son père était médecin. Une brillante carrière l'y attendait : sa clientèle est florissante et  dès 1668, Jacob Spon est élu au Collège des médecins de Lyon

A l'exemple de son père et de ses amis Patin, Jacob avait un très vif intérêt pour les sciences de l'Antiquité. Il va ainsi entrer en correspondance avec Bossuet, Pierre Bayle et Jean Mabillon, bénédictin philosophe qui, lors de son passage à Lyon, eut un long entretien avec lui. Parmi les correspondants attitrés de Jacob Spon figurait aussi le célèbre Père de La Chaise, confesseur du Roi (pourtant bien peu suspect de sympathies hérétiques…), c'est à lui que sera plus tard dédicacé le "Récit de voyage en Orient"

Un promoteur  de l'utilisation du quinquina dans le paludisme

En 1684, Spon va connaitre le succès avec la publication de ses "Observations sur les fièvres et les fébrifuges" où il donne  une place importante au "Quinquina du Pérou"

En fait, ce quinquina avait déjà une longue histoire puisque ses premières utilisations remontes au tout début du XVIIe siècle. Selon les chroniqueurs de l'époque, c'est un remède indien qui aurait guéri de ses  fièvres palustres la comtesse de Chinchon, épouse du vice-roi du Pérou. La véracité de la légende reste à démontrer mais dès  1653 le médecin de l'Archiduc d'Autriche faisait déjà mention du "chinchina"[3]. Arrive ensuite Robert Talbor[4] ancien aide apothicaire, devenu, à la suite d'une "cure miraculeuse,  médecin personnel du   roi d'Angleterre qui, en 1679 l'envoya en France au chevet du  Dauphin qui se mourait  de "fièvre maligne" : son "médicament secret" eut un effet décisif au point que   Louis XIV lui acheta (fort cher…) la recette du médicament miraculeux :  une macération d’écorce de quinquina en suspension dans du vin. Le secret sera définitivement levé en 1689 avec la publication de l'ouvrage de Talbot intitulé  "guérisons miraculeuses des fièvres" [5]

Le précurseur du tourisme en Orient

Le voyage que va faire Jacob Spon en Grèce et en Orient revêt à notre époque une importance toute particulière : c'est le premier des "voyages culturels" en Orient, dont la  tradition s'était perdue depuis l'Antiquité.

De 1675 à 1676, Spon a parcouru tout le bassin méditerranéen :  Venise, la Dalmatie, la Grèce, Smyrne, Troie et Constantinople en compagnie de  son ami George Wheeler[6],

Il en a ramène un livre en deux tomes publiés en 1678 [7] qui va longtemps rester ouvrage de référence pour tous les voyageurs d'Orient : ainsi, Chateaubriand, dans son célèbre "Itinéraire de Paris à Jérusalem", raconte que le livre de Jacob Spon l'accompagna durant tout son voyage. 

Jacob Spon, auteur prolifique

Le  "Récit de voyage en Orient" fut suivi de nombreux ouvrages : "Histoire de  Genève"[8] et un ensemble de travaux archéologiques, en particulier, une étude sur les inscriptions romaines[9] où est  propose pour la première fois le terme  d'"Archaeologie " pour designer l'étude des vestiges eu passé.

Spon était aussi, tout comme son ami Patin, numismate averti et a laissé un ouvrage sur ce sujet[10]

Après sa mort, fut  publiée une très curieuse étude sur… les étrennes de fin d'année  "De l'origine des étrennes"[11], livre offert à un ami genevois, à l'occasion du 1er janvier 1674 : on y voit, non sans quelque surprise, que la mode des cadeaux de Nouvel An était déjà là en plein XVIIème siècle. 

Le drame de la Révocation de l'édit de Nantes

Le grand drame dans la vie de Jacob Spon fut, en 1685, la révocation de l'Edit de Nantes qui avait été promulgué par Henri IV pour accorder aux protestants le droit de pratiquer leur culte[12].

Dès 1680, Jacob Spon va devoir rompre avec ses amis catholiques, et en premier, avec le Père de la Chaise ,qui le pressait instamment d'abjurer la foi protestante 

Exil et fin à Genève

Plutôt que se convertir à la religion d'état, Spon a préféré prendre la fuite  en Suisse.

Tout s'est très mal termine : argent et bagages lui furent volés et Jacob Spon mourut bientôt de tuberculose à l'hôpital de Vevey ,le jour du Nouvel An 1685.

 Conclusions

Jacob Spon est une des grandes figures du XVIIe siècle. Sa personnalité est fascinante : à la fois médecin, ardent défenseur de la cause protestante mais aussi homme de haute culture, passionné par l’art, l'architecture et l'Antiquité. Précurseur dans ce domaine comme dans beaucoup d'autres, , il a fait de l’archéologie, avec quelques siècles d'avance,  une "science du terrain".Il en a amplement témoigné  au cours du long voyage ou plutôt du pèlerinage aux sources de l'Antiquité qu'il a effectué  à l'époque où le   Roi Soleil installait sa Cour à Versailles. Jacob Spon avait voué son existence à la  religion reformée. Aussi la révocation de l'édit de Nantes fut elle le grand drame de sa vie. Il choisit alors, plutôt que révoquer sa foi, de s'exiler à Genève où il mourut abandonné de tous à l'âge de 38 ans.

 

Adressez vos cotisations à la SIHM

(50 €, réduite à 25 € pour les moins de 30 ans et plus de 70 ans)

rédigées à l'ordre de la Société internationale d'Histoire de la médecine

au Dr. A. Fabre, 40 av. Paul Doumer 94100 St Maur

E-mail : a.fabre.fl@gmail.com

 

 

[1]   Ces informations sont données sans responsabilité personnelle sur le lieu ou la date de la réunion

[2]Charles Patin fit, par la suite, une brillante carrière médicale à Paris avant d'être contraint, dans les suites d'une enquête menée sur les sympathies littéraires de son père, a fuir de Paris. Après avoir voyagé dans toute l''Europe, il se fixa à Padoue où l'Université lui offrit un poste de Professeur de clinique médicale (voir le site http://andrefabre.e-monsite.com/pages/histoire-de-la-medecine/charles-patin-un-medecin-rebelle-a-la-cour-de-louis-xiv.html.

[3] Jacques Chifflet, "Pulvis febrifugus Orbis Americani ventilatus" publié à Bruxelles en 1653.

[4]  Robert Talbor (1642-1681) ou Tabor connut la célébrité en Angleterre pour avoir découvert chez l'apothicaire qui l'employait  Cambridge les propriétés de l'écorce de quinquina.Il put ainsi guérir   la malaria du roi Charles II et, pour cela,  anobli et devint médecin de la cour malgré l'opposition du  Collège royal des médecins qui le tenait pour un simple charlatan…

[5] Robert Talbot, "Les Admirables qualitez du kinkina : confirmées par plusieurs experiences, et la maniere de s'en servir dans toutes les fiévres pour toute sorte d'âge, de sexe, & de complexions" (Martin Jouvenel, marchand libraire, 1689

[6] George Wheeler (ou Wheler)( 1650–1723)  était un pasteur anglais antiquisant renommé. Il a laissé de son voyage un récit dont la confrintaton avec celui de Spon ne manque pas de saveur. Le récit est en grande partie publié, avec une fort intéressante iconographie sur Internet  (http://books.google.fr/books?id=xt1OAAAAcAAJ&printsec=frontcover&hl=fr#v=onepage&q&f=false)

[7] Voyage d'Italie, de Dalmatie, de Grèce et du Levant fait ès années 1675 et 1676, par Jacob Spon , Docteur médecin et George Wheler, gent homme anglais (Ed. Ed. Henry et Theodore , Amsterdam, 1679) Une édition électronique est disponible sur " https://archive.org/details/voyageditalieded02spon". Voir aussi l'édition Gallica : " http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k853239.r=bpt6k85322z+OR+bpt6k853239+OR+bpt6k85324n.langFR":

[8] "Histoire de Genève", publiée en 4 volumes chez les éditeurs  Fabri et Barillot, à Genève, 1730

[9] "Miscellanea eruditae Antiquitatis" (Ed. Lyon, 1679) et "Recherches curieuses d' Antiquité (Ed. Thomas Amaulry, 1683)

[10] "Discours sur une pièce antique et curieuse du cabinet de Jacob Spon" (Ed. Faëton, Lyon, 1674).

[11] Jacob Spon : " De l'origine des étrennes" (Ed. Francois Ambroise Didot, dit Didot  l'aîné, rue Pavée, et Guil. De Bure, quai des Augustins, 1781)

[12] Moreau Yves, " Jacob Spon et les arts : un savant protestant dans la République des Lettres, Métaphores du beau et signes visuels dans la pensée de Calvin" "Chrétiens et socéié", Numéro spécial I | 2011 : Le calvinisme et les arts

Pour commencer à créer votre page, cliquez ici et entrez votre texte

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 08/02/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site