lettre decembre 2013

INTERNATIONALES DE L'HISTOIRE DE LA MEDECINE

L E T T R E D ' I N F O R M AT I O N S

D E C E M B R E  2 0 1 3

 

 Réunions d'Histoire de la médecine[1]

 Médecine et automobiles (Association for the Advancement of Automobile Medicine) : 58eme Congrès annuel

12-15 Octobre, 2014 Munich, RFA

http://www.aaam.org/

 Philosophie du soin médical (t28th European Conference on Philosophy of Medicine and Health Care)

27 – 30 aout 2014 Debrecen, Hongrie

http://www.espmh.org/

 Isolement sanitaire (Quarantine: History, Heritage, Place)

14-16 aout 2014, The Quarantine Station, Sydney, Australia)

Confrontation du jugement des historiens, archéologues et universitaires de l'Universite de Sydney

http://www.2014.ialfs.org/index.php 

Les idées d'autrefois sur la grossesse (Perceptions of Pregnancy : From the Medieval to the Modern times)

16–18 Juillet 2014, School of Humanities, University of Hertfordshire, United Kingdom

 L'état et les politiques de Santé (Disease, Health and the State)(Conférence annuelle de la Société pour l'Histoire sociale de la médecine)

10-12 Juillet 2014 (Oxford, Grande Bretagne)

http://www.wuhmo.ox.ac.uk/events/society-for-the-social-history-of-medicine-2014-conference.html

 Medicine, Literature and Society, ca. 1660-1832 : an International Interdisciplinary Conference3-5 juillet 2014 Newcastle and Northumbria Universities, Gde Bretagne

http://www.fashionablediseases.info/conference.php

 Illustrés et médecine (Comics & Medicine: From Private Lives to Public Health)

26 juin 2014 Johns Hopkins Medical Campus Baltimore, Maryland

 Radiologie et chirurgie assistées par ordinateur (CARS 2014 Computer Assisted Radiology and Surgery 28th International Congress and Exhibition)

25 -28 juin, 2014 Fukuoka, Japon

http://www.cars-int.org/cars_2014.html

 Prises en charges de l'aphasie (International Aphasia Rehabilitation Conference)( IARC 201)

18-20 juin 2014n La Haye, Hollande

http://www.iarc2014.com/page/Home

 L'art dans les musées de la médecine (Collect, Exchange, Display: Artistic Practice and the Medical Museum)

6 Juin 2014 Londres, United Kingdom

 Systèmes intègres et méthodes d'analyse des systèmes complexes : epidemiologie et statistiques (2014 Mid-Atlantic Genetic Epidemiology and Statistics) (MAGES)

30 mai 2014 Philadelphie, Pennsylvania, Etats Unis

http://www.med.upenn.edu/magesconference/index.shtml

 87ème Réunion annuelle de l'Association américaine d'Histoire de la médecine (2014 Annual Meeting of the American Association for the History of Medicine)

8 - 11 Mai 2014 Chicago, Illinois, Etats Unis

 Approche actuelle des problèmes du sommeil chez l'enfant et l'adolescent (Modern Approaches to Diagnosis and Treatment of Sleep Problems in Children and Adolescents)

8 avril 2014 Birmingham, United Kingdom

http://www.medineo.org/products/34-modern-approaches-to-diagnosis-and-treatment-of-sleep-problems-inchildren-

 Epilepsie et fonctionnement cérébral (3rd International Congress on Epilepsy, Brain & Mind)

3 – 5 avril, 2014 Brno, Tchécoslovaquie

http://www.epilepsy-brain-mind2014.eu/

Contact jakub.zeman@ceitec.muni.cz

 Congrès annuel de Médecine Légale (Annual Conference of the International Association of Law and Forensic Science) (IALFS)

1-3 avril 2014, Dubai, Emirats Arabes Unis

http://www.2014.ialfs.org/index.php

 Le "dévorement" dans la Littérature (Devouring: Food, Drink and the Written Word, 1800-1945)

8 mars 2014 (Warwick, Grande Bretagne)

http://www2.warwick.ac.uk/insite/news/intnews2/callforpapers_devouring/

 Colon irritable (All You Need to Know About Irritable Bowel Syndrome in One Day)

27 février 2014, Manchester, United Kingdom

http://www.medineo.org/products/38-all-you-need-to-know-about-irritable-bowel-syndrome-in-one-day.aspx

 Les théories sur le sang dans la littérature médiévale et au XIXème siècle (Theories of Blood in Late Medieval and Early Modern English Literature and Culture)(The Blood Conference")

8-10 Janvier 2014 au St Anne’s College, Oxford, GB 

Actualités de l'Histoire de la médecine

 Revues sur l'Histoire de la médecine

 Le numéro 25 de Clystère est paru et téléchargeable sur www.clystere.com

Editorial

L’image du mois : Les aiguilles à plateau… rond ! (Bernard Petitdant)

Histoire de la santé : Discussion autour de la présumée identification du crâne de Henri IV (Xavier Riaud)

Histoire des instruments : le spéculum de Philippe Ricord (Claude Renner)

Le dictionnaire des altérations et falsifications des substances alimentaires d’Ernest Baudrimont, source iconographique de l’histoire des sciences (F. Bonté)

Visité pour vous au musée de la médecine de Hautefort (Dordogne-France) : Etains médicaux et habits liturgiques (Jean-Pierre Martin)

 Entre phytothérapie et recherche structurale(Antidiabetic Medicinal Plants – Between Phytotherapy and Lead Structure Research)(Axel Helmstädter )(Pharmacy in history, 54, 4, 2012 : 97-132).

Avant la découverte de l’insuline, le diabète était surtout traité par un régime sévère mais beaucoup de recherches ont été réalisées sur les plantes potentiellement antidiabétiques. C’est l’opium qui fut autrefois le plus utilisé comme médicament antidiabétique d’origine végétale jusqu’au début du XXe siècle mais aussi : Syzygium jambolanum, le jamblon ou jamelonier, le Phaseolum vulgaris (le haricot), et Vaccinium myrtillus (airelle, myrtille). Aux Indes, étaient utilisés Gymnema sylvestre ou Trigonella foenum graecum (fenugrec ou trigonelle fenugrec). L’article se termine sur les recherches actuelles dans le domaine des plantes anti-diabétiques.

 Livres sur l'Histoire de la médecine

 Les "de Jussieu", une famille de botanistes aux XVIIIe et XIXe siècles (Henri Lamendin)(Coll. Médecine à travers les siècles, Ed. L'Harmattan, 2013)

C'est un parcours exceptionnel que celui de la famille de Jussieu dont l’œuvre botanique a été prépondérante et est restée très actuelle.

Après Linné, l’auteur nous invite à rencontrer une famille de scientifiques tombée dans l’oubli, qui, pourtant, s'était notablement distinguée au service de la médecine.

 André Breton médecin malgré lui (Gilbert Guiraud)(Ed. L'Harmattan, 2012)

Qui se souvient encore qu'André Breton, écrivain, poète, essayiste, théoricien du surréalisme avait fait des études de médecine, au cours desquelles il avait découvert les débuts de la psychanalyse.

Gilbert Guiraud nous emmène dans un périple initiatique, en s'attachant à la période médicale de la vie de Breton : son affectation, sur sa demande, au centre de neurologie de Saint-Dizier, sa rencontre avec Aragon à l'hôpital du Val-de-Grâce, son expérience de brancardier et de médecin auxiliaire durant la guerre.

 Gaston Contremoulins (1869-1950), pionnier de la radiologie (Patrick Mornet) (Cambridge University Press, Janvier 201)

Contremoulins va arriver à l’âge de 22 ans au laboratoire du professeur Marey, inventeur de la chronophotographie, au moment de la découvert des rayons X par Wilhelm Röntgen.

Passionné de photographie, ingénieur autodidacte ingénieux, il publie dès 1896 une série de travaux sur l’usage des rayons X pour la recherche anatomique et la localisation des corps étrangers dans le crâne qui rendra d’immenses services pendant la première guerre mondiale.

Très tôt conscient des dangers des rayonnements il avait préconise, malgré l’opposition de plusieurs de ses collègues, le plombage des murs et des planchers des salles de radiologie.

 Jean-Baptiste Morgagni (1682-1771)ou la naissance de la médecine moderne (F. Paoli)(Ed. Glyphe, 2013)

C'est à Jean-Baptiste Morgagni, formé à Bologne puis professeur à Padoue pendant soixante ans, que l'on doit la découverte de l'anatomopathologie et le premier classement logique des maladies, conduisant à la méthode dite "anatomoclinique ". Éminent anatomiste et remarquable clinicien, il écrira en 1761 un ouvrage révolutionnaire "Des foyers et causes des maladies décryptés à travers l'anatomie". En toile de fond, le contexte si particulier, imaginatif et plaisant, des États de Venise au XVIIIème siècle.

 De l’hospice au domicile collectif (Y. Marec et D.Reguer) (Ed. Purh, 2013

Près de trois siècles de vieillesse observée, analysée, située. Trois siècles qui ont vu émerger les grands parents, au XVIIIe avec Greuze qui les peint, et au XIXe, avec Hugo qui les magnifie, pour, de nos jours, les faire osciller entre ceux qui aident et ceux qui sont aidés. Trois siècles qui ont regardé la pauvreté des vieux devenus incapables de travailler et tombés à charge de leurs proches et, à défaut, de la charité publique puis de l'assistance et en fin de la solidarité. Trois siècles qui ont vu la naissance des seniors, retraités actifs et,solidaires des autres générations : l'entraide équitable et symétrique va-t-elle supplanter la relation nécessaire mais asymétrique de l’aide ?

 Pierre Ménetrier: infections,cancers et histoire de la médecine (Bernard Hoerni, etrier (Ed. Glyphe, 2013

 Pierre Ménetrier est un médecin à cheval sur deux siècles : à la fin du XIXème siècle, les problèmes de l'infection sont bouleversés par les découvertes de la microbiologie, les cancers deviennent un fléau et leur diagnostic est désormais précisé par le microscope.

Il s'illustre également en histoire de la médecine.

La remarquable carrière de Pierre Ménetrier est surtout marquée par l'individualisation des états précancéreux, longtemps négligés, mais qui gardent toute leur valeur dans notre époque si riche en bouleversements.

 Les métamorphoses d'unemedication célèbre de jadis le Tho-Radia (Thierry Lefevbre et Cécile Raynal )(Ed. Glyphe, 2013

Lancée en 1933 par un pharmacien astucieux, avec le concours d’un médecin homonyme des Curie et d’une société franco-suisse, la crème au radium Tho-Radia connut un franc succès.

Commercialisée jusqu’à la fin des années soixante, son histoire fut mouvementée : affaire Stavisky, réglementation des matières radioactives, exode à Vichy au tout début de la Seconde Guerre mondiale et tentative de spoliation empêchée par la légation suisse.

 L’exercice corporel, du XVIIIe siècle à nos jours : de la thérapeutique à la performance(Grégory Quin et Anaïs Bohuon (Ed. Glyphe, Paris, 2013)

L'armée, l'école et le pouvoir politique sont connus pour avoir fait évoluer les usages de l'exercice corporel, cependant la part de la médecine et des sciences reste encore relativement inexplorée. En effet, si la participation des médecins dans la formulation d'une "éducation du physique" ne fait pas mystère, elle constitue un processus difficile à appréhender, et les formes de l'engagement médical demeurent floues et méconnues. Autour de quelques individus, de quelques institutions et de périodes charnières, cet ouvrage se propose de combler ce vide en analysant les dynamiques de la constitution de pratiques d'exercice corporel "médicales".

 L’Uroscopie au Moyen Âge : comment lire dans un verre la nature de l’homme (Laurence Moulinier- Brogi Hugues Marchal)(Ed. du Seuil, Paris,2013)

L’étymologie l’enseigne mais les historiens de la médecine n’en ont pas toujours été convaincus : l’uroscopie se différencie de l’urologie définie comme "domainede la médecine qui traite des affections des voies urinaires sur le plan médical et chirurgical et, par extension, des maladies de l’appareil génito-urinaire chez l’homme " alors que l'uroscopie est " le procédé permettant de déduire de l’examen de l’urine une vue d’ensemble de l’état du corps " Encore convient-il de prendre ici le mot de "scope" dans sa plus grande extension : le verbe implique la participation de l’ensemble des sens, sur un fond de nette prééminence de la vue.

 Health and Disease in Byzantine Crete (7th-12th centuries AD)(Medicine in the Medieval Mediterranean - Series )( Alain Touwaide)

http://www.moleiro.com/en/books-of-medicine/tractatus-de-herbis.html

Les éditions Moleiro de Barcelone viennent de publier un fac-similé du Tractatus de Herbis de la British Library avec une annexe de notes dues à Alain Touwaide.

La principale question posée par ce manuscrit est d'expliquer comment est né ce nouveau type d'album botanique : un processus d'internationalisation du savoir botanique était né.

Ce volume de 512 pages est abondamment illustré et comporte une reproduction du texte ainsi que sa traduction, l'identification botanique de chaque plante ainsi qu'une alnalyse approfondie du texte. Il est publié en trois versions différentes : anglais, espagnol et français .

 Ecoliers sous Ultraviolets dans les Années Folles (Cécile Raynal.)(Ed. Glyphe, Paris, 2013)

Les années 1920-1930 ont été par excellence les années de la lumière électrique.

Cet ouvrage retrace l’histoire du traitement des enfants par les ultraviolets dans les Années Folles où fleurissaient les "plages artificielles" et les associations telles "Lumière et Santé " dont les archives sont le fil conducteur de l’ouvrage.

 L'ouvrage montre l’adaptation permanente des modèles thérapeutiques aux découvertes de nouveaux médicaments : antibiotiques et vitamine D, qui vont bouleverser les conceptions et les pratiques antérieures.

 La vie et les écrits de Bernard Nicolas Lorinet (1749-1814), médecin des Lumières dans la Révolution (Jean-Jacques Tomasso)( Ed. L'Harmattan, Coll. Médecine à travers les siècles, Paris, 2013)

Cet ouvrage retrace la vie de Bernard Nicolas Lorinet, médecin et juriste, qui s'était engagé avec ferveur dans la Révolution à Paris.

Militant politique radical dans la section du Panthéon, il est élu à de nombreuses fonctions après la chute de la Monarchie, devenant juge, membre de l'assemblée électorale et officier municipal de la Commune de Paris.

 Dans ce volume, sont aussi présentés et publiés tous ses écrits actuellement accessibles qu'ils soient scientifiques, politiques ou philosophiques.

 Les Gaulois : nos racines celtiques (Pierre Gastal)( Desiris Editions 2013)

Le mérite de Pierre Gastal a été de rechercher patiemment et finalement de découvrir dans l’ancien français, dans les termes dialectaux de nos régions, principalement dans l’espace occitan, une foule de mots gaulois attestés par leur similitude de forme et de sens avec le celtique insulaire.

Au cœur du livre, le dictionnaire compte plus de 700 entrées, dont 41 verbes – ce parent pauvre de nos connaissances gauloises –, que viennent compléter un lexique français-gaulois et une liste des mots français d’origine gauloise

 Jacques Sourdille (1922-1996) médecin grand résistant et homme politique français

Jacques Sourdille était né à Nantes où son père était universitaire à la Faculté, spécialisé en oto-rhino-laryngologie.

Au moment de l'exode juin 1940, la famille se refugie à Bordeaux d'où Jacques Sourdille, âgé d'à peine 18 ans, pensait gagner l'Angleterre pour rejoindre les Forces Francaises Libres.

Tous les bateaux étant réquisitionnés, il revient à Paris pour y commencer ses études de médecine.

Menacé d'être enrôlé au Service nazi du Travail Obligatoire, le STO, Jacques Sourdille entre dans un réseau clandestin anglais comme agent de renseignements.

Arrêté à Flers en 1944 par la Gestapo, il est déporté au camp d'extermination de Neuengamme près de Hambourg. En avril1945, les survivants sont évacués à Lubeck et parqués sur des pontons exposés aux raids aériens. A l'arrivée des troupes britanniques, il n'existe plus que trois survivants parmi les 47 membres du groupe dont faisait partie Jacques Sourdille. Il est hospitalisé dans un état dramatique : émaciation profonde (il ne pèse que 33 kgs…) tuberculeux, tout est brisé en lui sauf la volonté. Après cinq années de sanatorium, Jacques Sourdille reprend ses études qui l'amènent de l'Internat au titre de Médecin des Hôpitaux de Paris, spécialisé en ophtalmologie puis à l'Agrégation. Il va, à ce titre, enseigner à l'Université de Dakar, puis à Paris VII-Diderot.

Détaché auprès de l'Organisation mondiale de la santé en tant qu'Ophtalmologiste expert, il participe au programme de formation de santé publique de l'Afrique de l'Ouest, de 1983 à 19861.

En parallèle, il s'engage profondément dans la vie politique et cela, dès 1968, lorsque Georges Pompidou lui demande de présenter sa candidature aux élections législatives des Ardennes sous l'étiquette de l'Union des démocrates pour la République, l'UDR. Il sera plusieurs fois réélu, de1973 à 1977, de 1978 à 1981 et de 1986 à 1988

En 1970 il devient conseiller général des Ardennes dans le canton de Grandpré, puis conseiller municipal à Sedan en 1973. Il va siéger au Conseil régional de Champagne-Ardenne, dont il deviendra président de 1974 à 1981. Il y développe une politique de régionalisation de la recherche en particulier dans le domaine de l'énergie solaire..

Son ascension politique va le conduire aux fonctions de ministre : en mars 1977 Raymond Barre lui confie le secrétariat d'État à la recherche. Pendant toute la durée de son mandat, Jacques Sourdille va faire progresser la recherche scientifique française en développant le recours à des enveloppes budgétaires spéciales.

Élu sénateur des Ardennes en 19895, Jacques Sourdille n'oubliera pas ses responsabilités de médecin. Rapporteur pour la commission des lois de textes importants sur la protection juridique des malades et des handicapés rt sur la lutte contre le travail clandestin, il intervient à plusieurs reprises dans la discussion du projet de loi réprimant le trafic illicite de stupéfiants.

Il avait été élu Membre du Parlement européen d'octobre 1969 à juin 1973

Jacques Sourdille eut aussi de grandes responsabilités dans l'action syndicale au conseil fédéral de la Confédération générale des cadres.

Il n'est guère possible de faire un portrait de Jacques Sourdille sans mentionner sa remarquable force de caractère. Ses adversaires politiques y voyaient la marque d'un autoritarisme qui n'admettait guère la contradiction mais la personnalité de Jacques Sourdille était faite de contrastes, bohème durant sa jeunesse, perturbateur inlassable dans ses fonctions politiques, mais en famille, sachant montrer une affection profonde volontiers teintée d'humour.

Si l'on veut résumer la vie de ce médecin politicien hors du commun ce sera par les mots de René Monory, le président du Sénat lorsqu'il lui rendit un ultime hommage : '' Toute sa vie, Jacques Sourdille a illustré le refus de soumission '".

Jacques Sourdille est décédé le 9 juillet 1996 à Paris mais sa tombe est dans les Ardennes, à Grandpré, au carré n°2, Tombe 91.

Biographie : de Didier Bigorgne "Jacques Sourdille" (Éd. Société d'études ardennaises, 2012)

 

 

 

Adressez vos cotisations à la SIHM

(50 €, réduite à 25 € pour les moins de 30 ans et plus de 70 ans)

rédigées à l'ordre de la Société internationale d'Histoire de la médecine

au Dr. A. Fabre, 40 av. Paul Doumer 94100 St Maur

E-mail : a.fabre.fl@gmail.com

 

[1] Ces informations sont données sans responsabilité personnelle sur le lieu ou la date de la réunion

Pour commencer à créer votre page, cliquez ici et entrez votre texte

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 08/02/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site