Lettre novembre 2012

ACTUALITES INTERNATIONALES DE L'HISTOIRE DE LA MEDECINE

L E T T R E   D 'I N F O R M AT I O N S

DE  N O V E M B R E   2 0 1 2 

Réunions d'Histoire de la médecine[1]

 Congrès 2013 de la Société internationale d'Histoire de la médecine

       Merida ( Mexique)

       Contacter Pr. Carlos Viesca

 XXI Congrès Mondial de Neurologie (World Congress of Neurology)( WCN 2013)

       (21-26 septembre 2013 Vienna, Autriche

       wcn@kenes.com

 Melancholy Minds and Painful Bodies: Genealogy, Geography, Pathogeny

       University of Liverpool, United Kingdom 9-11 juillet 2013

 2013 Congrès de l'Association Européenne d'Histoire de la Médecine et de la Santé (EAHMH)

       (4-7 septembre 2013).(Lisbonne)

Thème : Risques et desastres en Santé publique et en Médecine

       ContactJonathan Simon at eahmh@ymail.com

 24eme Congrès d'Histoire des Sciences, Technologie et Médecine (24th International Congress of History of Science, Technology and Medicine)

       (22 - 28 juillet 2013) (Manchester, GB)

       Contact : submissions@ichstm2013.com

 Melancholy Minds and Painful Bodies: Genealogy, Geography, Pathogeny

       (9-11 Juillet 2013) University of Liverpool, United Kingdom

       Contact : painpara@liv.ac.uk

 VariAbilities: A Conference on the History and Representation of the Body in Its Diversity

       4-7 Juillet 2013 Emory University Atlanta, Georgia

       Contact : Paul Kelleher Emory University pkelleh@emory.edu

 Infertility in History, Science and Culture

       4 Juillet 2013 - 5 Juillet 2013 University of Edinburgh, Edinburgh, United Kingdom

       Conact : Tracey Loughran LoughranTL@cardiff.ac.uk

 History of Science From Below

       5-7 juin 2013, Université du Maine, Le Mans, France

       Contactcristiana.oghinapavie@gmail.com

 Politique et Psychiatrie " (Juin 2013)

       Conférence de la Société Médico-Psychologique  prévue en juin 2013.

       Contact : parant.jacqueline@noos.fr

 19th Annual International "Stress and Behaviour" Neuroscience and Biopsychiatry Conference

            (16-19 mai, 2013) ( St. Petersburg, Russie)

            Contact isbs.congress@gmail.com

 4th Global Conference Making Sense of Pain

            (11 mai 2013)(Prague)

            Contact : bschillace@inter-disciplinary.net

Health and Medicine in Medieval Egypt (VIIth-XVIth Century): Specificities and Continuities

            (5 mai 2013, Le Caire)

       Contactalicekadri[at]hotmail.fr

 History of Medicine in the Indian Ocean World_ Indian Ocean World Centre (IOWC)

       26-27 April 2013, McGill University, Montreal, Canada

       Contacter: Anna Winterbottom (IOWC, McGill University)

 Nourriture et Hôpital dans l'Histoire (Food and Hospitals: An Historical Perspective)

       (26-27 Avril 2013)

       Université de Bruxelles (Partenariat avec l'Universit de Birmingham)

       Contact j.reinarz@bham.ac.uk

 Demons and Illness: Theory and Practice from Antiquity to the Early Modern Period

       (22-24 avril 2013), Centre for Medical History: University of Exeter, United Kingdom,

       Contact c.r.rider@exeter.ac.uk 

 Scientiae 2013 : Scientific Revolution can be considered an interdisciplinary process involving Biblical exegesis, art theory, and literary humanism, as well as natural philosophy, alchemy, occult practices, and trade knowledge ?

       (18-20 avril 2013) University of Warwick (UK),

            Contact  D.C.Beck@warwick.ac.uk

 Les médecins au cinéma (19 mars Paris)

       Conférence organisée par le Dr Croizette (Créteil Paris XII)

       Programme encore non communiqué

 Medical Museums and Anatomical Collections. Natural History Museum­— Toulouse

       (4 février, 2013

       Contact  talairac@univ-tlse2.fr

 The Southern Association for the History of Medicine and Science (SAHMS)

       (21-23 février 2013) (Charleston, South Carolina), (Réunion annuelle)

       Contact pbalch@uab.edu

 2nd Annual Black Women's Health Conference (Violence, Trauma, Resilience, Recovery: Factors in Black Women’s Health)

       (15-16 février 2013) (Tulane University, New Orleans, Louisiana)

       Contact bwhconference@wave.tulane.edu

 8th International Symposium for the History of Anaesthesia

       (22-25 février, 2013) (Sydney)

       Contact isha2013@asa.org.au

 Death: the Cultural Meaning of the End of Life

       (janvier 24 - 25, 2013) Leiden University Graduate Conference

       Contact : lucasconference2013@gmail.com.

 12ème Congrès National d'Histoire de la Médecine en Turquie (Congress on the Turkish History of Medicine and Second Symposium on the Turkish History of Dentistry Meetings).

       (10-13 Décembre 2012)(Istambul)

       Contact: aysegul.erdemir@yahoo.com

 Sites Internet d'Histoire de la médecine

 "L'Internaute"

Site Web français édité par CCM Benchmark Group,     offrant des services multiples(météo, encyclopédie, dictionnaire, etc.).

Actuellement  sur le site un résumé de l'Histoire de la médecine depuis ses origines

http://www.linternaute.com/histoire/categorie/99/a/1/1/histoire_de_la_medecine.shtml

 Les creatures monstrueuses de la mythologie

Origine des mythes de créatures monstrueuses, leurs applications dans la mythologie de l'Antiquité, devenir et utilisations actuelles de ces sources mythiques : telles sont les principaux aspects abordés dans ce site très documenté du Smitsonian Institute; Institute for the Preservation of Medical Traditions

https://mail.google.com/mail/h/1d27ul5jbei34/?&v=c&th=13b1f3ab7362e0a7

 Musées d'Histoire de la médecine

 Le musée d'histoire de la médecine de Zurich

Musée thématique qui retrace le développement de l'art de la guérison à travers les âges depuis la préhistoire au travers de la plus grande collection du monde. Parmi les collections du musée :Le musée présente notamment une pharmacie de 1750, différentes moulures de membres de lépreux, des outils d'amputation du XVIIe siècle, des perceuses pour trépanation, des études sur l'évolution des techniques médicales et sur les maladies infectieuses et la reproduction d'une chambre d'accouchement appenzelloise du XVIIIe siècle. Visite virtuelle sur

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mus%C3%A9e_d'histoire_de_la_m%C3%A9decine_de_Zurich

 Articles de revues

 Clystère (n° 15, décembre 2012)  Revue électronique consacrée aux objets médicaux de collection

Au sommaire de ce numéro :

Qu''est ce que l'"Acologie" ? (R Gay)

Editorial : Aléas techniques et mesures thérapeutiques (J.P. Martin)

L’image du mois : la boîte de médicaments "Lakritzine" (B. Petitdant)

Le sphygmographe de Marey (JP Martin)

L'art de soigner les dents royales en 1685: la communication bucco-sinusienne de Louis XIV par Stanis Perez et Xavier Riaud

Une trousse d’examen ORL Diaskop et otoscope à éclairage électrique (P. Lépine)

 Livres

 La Ve République : de la crise d'État à l'état de crise (Jean-Antoine Duprat) (Ed. Glyphe, Paris)

Après la débâcle de la IIIe République, les affres de la parenthèse vichyste, la tragi-comédie de la IVe qui sombre dans la crise algérienne, la Ve République revêt, dès sa naissance, un habit présidentiel "taillé sur mesure pour le Général". Pourtant, elle va révéler des capacités d’adaptation inattendues, allant même jusqu’à séduire François Mitterrand, son premier pourfendeur. Tour à tour charismatique, réformiste, séductrice, à double face, entre crises de régimes et régimes de crise, elle connaît les cohabitations à deux, les ménages à trois ; elle prend des airs de république bananière, de tragi-comédie, de Commedia dell’arte...

 Napoléon Ier et ses médecins (X. Riaud) (Ed/ L'Harmattan, Paris, 2012)

En 1792, un décret de l’Assemblée législative confirmé par l’ordonnance du 8 août 1793 de la Convention nationale officialise la fermeture des organisations enseignantes, des académies et autres sociétés savantes. A la fin de l’année 1794, une nouvelle école de médecine voit le jour, celle d’une république naissante. D’autres suivront. Des Corvisart, des Chaptal, des Berthollet ou encore des Fourcroy réforment la santé en profondeur, lui conférant de vraies lettres de noblesse. Un savoir médical unique en Europe se concentre sur le sol français. Un enseignement hospitalo-universitaire est créé : la divulgation de préceptes théoriques aux étudiants s’accompagne d’une mise en pratique directement sur le malade au sein d’une structure hospitalière. Puis, apparaît en 1808, l’Université…

Ces grands médecins ont brillé à tous les échelons supérieurs de l’administration impériale, au service de leur pays. Voilà pourquoi nombreux sont ceux qui ont été décorés de la Légion d’honneur et/ou ceux qui ont été élevés à la noblesse d’Empire. Il convient évidemment de ne pas oublier la chirurgie militaire qui a occupé une grande place en ce début de siècle conquérant pour la Grande Armée. De grandes figures s’y sont illustrées comme Larrey, Percy ou Desgenettes notamment.

Ce livre retrace l’histoire de ces hommes, l’histoire des grandes réformes au sein du corps médical sous l’Empire, enfin l’histoire de la médecine à cette époque et des rapports que Napoléon Ier nourrissait avec celle-ci.

 "Thyroïde : Histoire, embryologie, anatomie et chirurgie" (Joao Botelho)

       Ce livre dont l'auteur est un célèbre chirurgien brésilien qui connaît bien la France, est une somme des connaissances actuelles sur la chirurgie de la thyroïde.

 Adrien Proust (1834-1903) Un père fasciné comme son fils par Venise (Extrait du livre "Le lion médecin")(A paraître)

Bien oublié de nos jours, Adrien Proust a été un grand nom de la médecine française : Précurseur des sciences de l'Hygiène et expert reconnu des problèmes de la circulation dans le monde des marchandises et des personnes, il fut l'un des premiers à proposer le concept de maladie émergente à devenir pandémique

Depuis 1885 il représentait la France aux réunions de la Conférence Sanitaire Internationale et, notamment, à la réunion de Venise de 1892 motivée par la réapparition du choléra en mer Rouge; Adrien tint un rôle capital en obtenant l'accord de l'Angleterre au principe d'un contrôle sanitaire à l’entrée du canal de Suez.

En 1903, une nouvelle conférence internationale se tint à Venise : vingt-trois pays étaient représentés et la délégation française comprenait non seulement Adrien Proust, mais encore deux éminents Pastoriens, Albert Calmette et Émile Roux. Adrien défendit avec  énergie ses idées sur la contagiosité des voyageurs auprès de la Commission des voies et moyens il rapporta en détail son expérience du lazaret égyptien d’El Tor qui venait d'être créé. Pour terminer, ce fut Adrien qui, au nom de la délégation française,  présenta, en séance plénière, le rapport de synthèse des travaux de la Conférence.

Ce sera son dernier congrès : à peine revenu à Paris, il succombe le 24 novembre à une attaque cérébrale.

Au fil des travaux, Adrien avait appris à bien connaître Venise et, au retour de ses voyage, aimait à en parler avec sa femme et ses fils : une vieille photographie prise à son dernier voyage, le montre, visiblement heureux, place Saint Marc, enveloppé d'un nuage de pigeons.

Son fils Marcel qui pourtant, était bien loin de partager tous les goûts de son père, avait la même passion pour Venise. A force d'entendre les récits paternels, il en rêvait depuis l'enfance: comme l'a écrit Paul Morand, qui connaissait bien la famille : "Toute sa vie, Marcel se promit Venise"[2].

Marcel se rendit pour la première fois à Venise en avril 1890 avec sa mère, accompagné toutefois de son grand ami Reynaldo Hahn qui a laissé ce témoignage " Il me souvient ... d’avoir pendant une heure d’orage et d’obscurité, prit refuge avec Marcel à l’intérieur de la basilique Saint Marc, en y lisant avec lui des pages du livre de John Ruskin : "Pierres de Venise" ... Il [Marcel] était étrangement ému et comme soulevé d’extase. "

Malgré toutes les beautés de la Sérénissime, les relations de Marcel avec sa mère adorée subirent là bas quelques heurts dont le motif est resté secret. Jeanne Weil décida de rentrer seule à Paris et réserva sa place dans le prochain train. Elle était déjà  dans l'embarcation de l'hôtel prête à  gagner la gare lorsque parut Marcel, essoufflé d'avoir couru. Il ne pouvait se résigner à voir sa mère le quitter sur un souvenir aussi triste.

Marcel revint de nouveau à Venise, en 1900 et cette fois, semble-t-il, seul

Venise, "haut lieu de la religion de la Beauté", revient comme un leitmotivtout au long de la "Recherche". Le tome intitulé "La Prisonnière" s'achève sur un rêve : " contempler comment cette mer divisée enserrait de ses méandres, comme les replis du fleuve Océan, une civilisation urbaine et raffinée, mais qui, isolée par la ceinture azurée, s’était développée à part, avait eu à part ses écoles de peinture et d’architecture, jardin fabuleux de fruits et d’oiseaux,  de pierres de couleur, fleuri au milieu de la mer qui venait rafraîchir [la ville] et frappait de son flux le fût des colonnes et, sur le puissant relief des chapiteaux, comme un regard de sombre azur qui veille dans l’ombre, pose par taches et fait remuer perpétuellement la lumière" [3] Et, dans "Albertine disparue" Marcel ajoute : Puisque à Venise ce sont des œuvres d’art, les choses magnifiques, qui sont chargées de nous donner les impressions familières de la vie, c’est esquiver le caractère de cette ville, sous prétexte que la Venise de certains peintres est froidement esthétique dans sa partie la plus célèbre, qu’en représenter seulement ...les aspects misérables, là où ce qui fait sa splendeur s’efface, et pour rendre Venise plus intime et plus vraie, de lui donner de la ressemblance avec Aubervillers. "[4]

Céleste Albaret, la dernière gouvernante de Marcel, témoigne, dans ses Mémoires de la fascination que Venise exerçait sur  "Monsieur"[5] : " Il gardait un souvenir ébloui de ce voyage. C’était en 1900 ou 1901, durant les deux ou trois années pendant lesquelles, me disait-il, il avait fait trois des découvertes qui avaient le plus marqué son esprit : l’écrivain anglais Ruskin, les cathédrales - surtout celle d’Amiens avec son ange - et Venise avec sa peinture. Il en avait une vraie reconnaissance pour Mr. Madrazo ; car c’était sur son insistance qu’il avait eu la révélation de Venise... Il en avait encore des élans. C’est à ce propos qu’il me disait très souvent : - Vous verrez Céleste, quand j’aurai mis le mot "fin" à mon livre, je vous emmènerai à Venise "

Reste une énigme : pourquoi Robert, le frère adoré si proche et si différent, n'a-t-il jamais accompagné les siens à Venise ? Et pourquoi donc est-il estla seule personne de la famille qui n'apparaisse jamais dans un livre de Marcel.

 "L’Histoire en samusant"(Jean-José Boutaric) Publication E-book : http://www.numilog.com/Pages/Recherche/ResultatRecherche.aspx?mode=br&titre=&auteur=Boutaric

 

Adresser vos cotisations

(50 €, réduite à 25 € pour les moins de  30 ans et plus de 70 ans)

 rédigées à l'ordre de la Société internationale d'Histoire de la médecine au

Dr. André Fabre, 40 av. Paul Doumer 94100 St Maur

(E-mail :a.fabre.fl@gmail.com )

 



[1] Ces informations sont données sans responsabilité personnelle sur le lieu ou la date de la réunion

[2] Venises, Editions Gallimard $$$$$$$$

[3] La Prisonnière III 412-413

[4] Albertine disparue, p. 205

[5] Monsieur Proust, Robert Laffont, 1973

otre page, cliquez ici et entrez votre texte

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 30/05/2014

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site