Lettre mars 2016

A.J. FABRE

 

LE T T R E   D ' I N F O R M AT I O N S

H I S T O I R E  DE  LA  M E D E C I N E

n°42                 MARS         2016      [1]

 

Sites internet  d'Histoire de la médecine

 

Lettre d'informations de la Société Internationale d'Histoire de la médecine (fév. 2016)

La Lettre, qui donne tous les trois mois les dernières nouvelles de la Société

     est éditée par Emmanuela Appetiti

https://mail.google.com/mail/#inbox/1532c8bdecc9c6c0?projector=1

 

Adresser tout commentaire à eappetiti@hotmail.com

 

Clystère n° 48 – Mars 2016 http://www.clystere.com

Au sommaire :

. Edito : Clystère à la Bibliothèque Nationale de France ! (Jean-Pierre Martin)

. Brève histoire en images de l’hôpital de la Salpêtrière (Jacques Poirier)

. En musardant sur la Toile (Bernard Petitdant)

. Actus / Courrier des lecteurs / Nouveautés en librairie / Petites annonces /

Numéro spécial n° 50 : rappel

Découverte : une monnaie de nécessité de l’hospice de Vic-sur-Cère, Cantal, France (Jean-Pierre Martin)

 

Club de l'Histoire de l'anesthésie et de la Réanimation

http://www.char-fr.net/la-Lettre-du-CHAR-16.html

Parmi les sujets traités :

L’anesthésie locale par réfrigération

Le cyclopropane : une aventure explosive et bénéfique ?

Le rôle déterminant des médecins dans la création de la médecine aéronautique pendant la grande guerre

La recherche fondamentale en anesthésie.

 

Lettre d'informations XCI du Centre National de Prévention, d'Etudes et de Recherches sur les Toxicomanies (CNPERT) (mars 2016) (Drogaddiction : https://drogaddiction.com/

Au sommaire :

. Nouvelles drogues de synthèse, un problème préoccupant (Jean-Pierre Goullé

. Les conspirateurs du tabac (Gérard Dubois)

. Match Cannabis contre Tabac :une erreur d’arbitrage du professeur Dautzenberg (J. Costentin)

. L’alcool consommé en abondance fait perdre de la substance grise dans le cerveau des adolescents (LM Squeglia)

. Alcool, tabac et cannabis chez les collégiens (J.P. Goullé)

 

 

La Fabrique de Vésale, la mémoire d'un livre J. Vons (dir.),

Afficher l'image d'origine Les actes des journées d’étude Vésale (2014) viennent d’être mis en ligne sur le site de la BIU Santé.

Ces textes, réunis par Jacqueline Vons, sont disponibles gratuitement, sous la forme d’un fichier PDF (326 pages, 22 Mo). Chaque intervention est également téléchargeable de manière indépendante à partir de cette page.

 

 

 

 

 

Société française d'Histoire de la médecine : e.sfhm, supplément illustré en ligne

 La Société française d'histoire de la médecine propose, à partir de 2015, un supplément illustré électronique à la revue Histoire des sciences médicales.

Cette nouvelle revue en ligne et en accès libre peut être consultée sur le site Internet de la SFHM, grâce au soutien amical de la Bibliothèque interuniversitaire de santé et de son directeur, M. Guy Cobolet.

En publiant essentiellement jusqu'ici les textes des communications présentées lors des séances mensuelles, la revue Histoire des sciences médicales assure à notre société une audience et une légitimité reconnues sur le plan scientifique dans le domaine de l'histoire de la médecine

La revue e-sfhm élargit l'éventail des communications possibles pour ceux qui ne peuvent assister aux séances de la société ou qui veulent diffuser et partager une iconographie de qualité, inaccessible à la reproduction dans une revue imprimée

 

Emissions de radio/ et de élévision sur l'Histoire de la médecine

 

Coffret d’une seringue hypodermique du Dr Roux pour sérothérapie antidiphtériqueL’émission de France Culture intitulée " La Fabrique de l’Histoire" a choisi de mettre en valeur, durant le mars de mars,  l’histoire de la santé.

Dans l’émission du lundi 7 mars 2016, Séverine Liatard est accueillie à la BIU Santé par Jean-François Vincent, responsable du service Histoire et David Benoist (site Web) pour une découverte de la bibliothèque et de ses fonds anciens.

On y évoque l’histoire de la BIU Santé, ses publics et ses fonds, la valorisation en ligne des collections et… Vésale !

Dans la même émission, Jean-Pierre Martin  présente sa revue  "Clystère" concadrée aux instruments médicaux anciens.

 

Livres sur l'Histoire de la médecine

 

Le monde des plantes dans la Toscane de la Renaissante (The World of Plants in Renaissance Tuscany)  par Cristina Bellorini (Ed.: Ashgate Pub Co, 2016)

La science des plantes médicinales, monopole des apothicaires jusqu'au XVIème siècle, est devenue discipline majeure dans les facultés de médecine des universités italiennes.

La Toscane est devenue un des principaux centres européens dans ce nouveau domaine, et ce, en grande partie, grâce aux grands-ducs Médicis, qui ont patronné et soutenu la recherche et de l'enseignement.

Ce livre présente en détail le rôle qu'a tenu au XVIème siècle la Toscane dans la recherche et l'utilisation des plantes médicinales et de là participer au développement de la botanique dans le continent d'Amérique du nord, qui venait tout juste d'être découvert..

 

CouvertureCinq siècles d'histoires étonnantes en médecine (Extraordinary but true stories from over five centuries of medical history) par Michael O'Donnell (Ed. Pavilion Books, 2016)

Les histoires de ce livre sont bizarres, fascinant, drôles, mais, aussi étonnant que cela paraisse,  vraies, du moins à ce qu'assure l'auteur, journaliste bien connu de la BBC….

 

Le cancer dans l'Angleterre Ancienne (Constructions of Cancer in Early Modern England) par  Alanna Skuse (Ed. Palgrave Macmillan, Nov. 1 2015)

Le cancer est sans doute la maladie la plus redoutée du monde moderne et pourtant, nous ne savons que peu de choses sur son Histoire avant le XIXe siècle.

Ce livre fournit le premier examen en profondeur de la perception de la maladie cancéreuse au début de l'Angleterre moderne : Un grand nombre de médecins imaginaient  le cancer - comme une "maladie de femme" ou "une bête tapie à l'intérieur du corps" .

Ainsi cette maladie est devenue synonyme de trahison et de cruauté dans tou les discours sur la religion , la culture ou la politique.

Il en va de même de la thérapeutique, souvent étonnante tel le recours aux applications de beurre ou d'onguents divers, voire angoissante quand sont rapportées des pratiques chirurgicales angoissantes et dangereuses

 

Charles Bell, chirurgien à Waterloo par Martine Devillers-Argouarc'h (Ed. Michalon, Paris, 2015)

Dix jours à peine après la bataille de Waterloo, Charles Bell quitte l'Angleterre pour gagner le champ de bataille de Waterloo.

C'était un chirurgien célèbre en Angleterre, professeur d'anatomie et il jugea de son devoir de rejoindre, sans autre passeport que ses instruments de chirurgie, les services de santé de l'Armée anglaise où affluaient sans cesse de nouveaux blessés.

Il faut noter que Charles Bell s'est alors distingué des autres chirurgiens britanniques en prenant en charge les blessés Français, dont l'état était souvent dramatique puisqu'ils n'avaient été secouru sur le champ de bataille qu'après tous  les autres.

Charles Bell fut le seul Britannique à écrire sur Waterloo autre chose que des descriptions techniques d'ordre purement médical. S'il fut au début très intéressé par la nature des pathologies des blessés, il changea rapidement de disposition, oubliant son objectif premier pour simplement soulager des hommes atteints dans leur chair et dans leur âme. En dessinant non seulement leurs blessures mais aussi l'expression de leur visage, il chercha à les comprendre jusque dans leur dévouement passionné pour l'empereur.

 Martine Devillers-Argouarc'h, tout en offrant une magnifique reconstitution de Bruxelles au lendemain de Waterloo, fait ainsi revivre un homme de science peu banal qui, d'abord mû par son ambition, a fini par n'écouter que son humanisme.

 

Le centre d'information sur l'eauLes plaisirs de l'eau : Un plaisir Antique par Georges Vigarello (cenre d'informations sur l'eau)(http://www.cieau.com/actualites/381-georges-vigarello-les-plaisirs-de-l-eau-un-heritage-antique

En 1978, un logement français sur quatre ne possédait pas de salle de bains. Aujourd'hui, 99 % des habitations en sont équipées (source : Observatoire Cetelem 2011).

L'arrivée de l'eau courante dans les maisons est assez récente puisque c'est à la fin des années 1980 que la quasi-totalité des Français bénéficie de l'eau courante à domicile.

 

Afficher l'image d'origineL'hystérie sur scène : Des Leçons de Charcot à l'enseignement de Freud et de Lacan par Anne Bourgain-Wattiau, Pascale Molinier, Marie-Laure Abecassis (Ed. Éditions Hermann 2016)

L’hystérie est à l’origine de la révolution freudienne. Mais avons-nous saisi toute la portée de ce changement introduit par Freud dans l’appareil du langage auquel se référait Charcot ? Celui-ci est pourtant décisif : au sein du dispositif analytique, l’hystérique ne doit plus seulement se faire voir, mais aussi se faire entendre, et surtout s'entendre dire. Avec Freud, l’objet du regard devient interne.

Cet ouvrage, qui s’ouvre sur une présentation de la fameuse bibliothèque Charcot, met l’hystérie en scène selon différents angles (historique, sociologique, clinique, littéraire et théâtral) et interroge le lien entre hystérie et théâtre.

Les auteurs montrent à quel point l’apport freudien modifie radicalement le rapport de maître à élève et de médecin à patient, jusqu’à l’invention de l’analyse profane, et comment l’enseignement de Lacan invite à garder la force subversive de cette découverte

 

Chauvin Michel, Le geste qui sauve, l'étonnante histoire du défibrillateur cardiaque externe, (Ed. L'Harmattan, Médecine à travers les siècles, Paris, 2015)

 Cet ouvrage propose de nous révéler l'histoire du défibrillateur, l'appareil de secours le plus présent et le plus indispensable en milieu hospitalier comme dans la vie publique.

Au fil du récit, Michel Chauvin, cardiologue, nous dévoile à travers des anecdotes et une très riche documentation une des avancées technologique médicale majeure du XXe siècle.

 

Léproserie et charité dans le Rouen médiéval (Leprosy and Charity in Medieval Rouen) par Elma Brenner (Ed. Boydell & Brewer 2015)

Entre les XIIe et XVe siècles, Rouen a été l'une des plus grandes villes d'Europe occidentale qui eut une croissance importante avec l'émergence d'un gouvernement communal au terme des ravages de la Guerre de Cent Ans et des épidémies de  peste et de lèpre .

Ce livre examine l'impact de la lèpre sur Rouen pendant cette période, et le rôle clé joué par la charité dans la société et la culture religieuse de la ville et son arrière-pays.

 

Vengeance d'une impératrice de Philippe Steinamnn (Ed. Anfortas, 2016)

Alors qu'il devisait avec ses amis, Ovide, le grand poète de l'Antiquité, reçoit de l'empereur Auguste une injonction à s'exiler dans un lieu froid et humide : Tomis…l'actuelle Constanţa (Roumanie. N'oublions pas qu'Ovide est l'auteur d'un ouvrage "Remedia amoris" mais les remèdes n'y ont qu'un lointain rapport avec la médecine …

 

 

 

La folle clinique sexuelle du Professeur Pxxx, de la Belle époque aux Années folles de Patrick Pognant (Ed. L'Harmattan, Médecine à travers les siècles, Paris, 2016).

À travers les archives du célèbre professeur P***, allant de la fin du siècle jusqu'à la fin des années 1920, Patrick Pognant propose au lecteur un large éventail de ce qui était alors considéré comme des perversions par les médecins et les psychiatres, combattues par eux, notamment l'amour solitaire.

Divisés en quatre parties (enfants, adolescents, jeunes adultes et adultes), les écrits cliniques recueillis ici (souvent dans le langage imagé de l'époque pour nommer le sexe) se lisent comme de courtes nouvelles.

Étonnants, insolites, dérangeants, ils sont parfois tristes, pathétiques, drôles… Ils appartiennent à l'histoire de la médecine, dans ce qu'elle a de moins glorieux.

 

Proteus II La guerre en héritage de Louis Raffin (Ed Glyphe, 2016)

Proteus: Prix de littérature 2015 du Lions club international IDF EST (Thriller économique)Avec Proteus II, Louis Raffin nous offre à nouveau le divertissement d’un roman d’anticipation et le sérieux d'une réflexion sur notre monde contemporain.

Les pays riches verrouillent leurs frontières, l’Europe peine à intégrer un million de migrants, mais la Terre compte chaque année 80 millions d'humains supplémentaires.

Saura-t-on mettre en œuvre de véritables solutions, ou faudra-t-il se résoudre au pire

 

Le Sentiment de soi. Histoire de la perception du corps. (XVIe - XXe siècle) de Georges Vigarello (Ed. du Seuil, coll. L'Univers historique, 2014)

Yoga, méditation et autres techniques de bien-être : l’idée est aujourd’hui largement répandue que nous pouvons agir sur notre humeur et nos états d’âme par un travail sur le corps. Or cette idée a une histoire que Georges Vigarello révèle ici, proposant un parcours fascinant à travers l’histoire des représentations de l’intime.

 

 

Joseph-Hippolyte Cloquet (1787-1840) Encyclopédie méthodique. Systeme anatomique (Ed. Agasse, Paris, 1825)

Il s'agit d'un "Dictionnaire raisonné des termes d'anatomie" en quatre parties : Quadrupèdes, Mammifères et oiseaux, Reptiles, poissons, mollusques, crustacés, annélides, arachnides, insectes, radiaires et espèce humaine

 

 

 

 

Diplomes en Histoire de la médecine

 

Partant du constat que les sciences de l’évolution ne sont pas encore enseignées en faculté de médecine, l’université Claude Bernard Lyon 1 (UCBL1) et le laboratoire d’excellence (Labex) ECOFECT ont décidé d’assurer conjointement le haut-patronage de ce diplôme qui est le premier de ce type en Europe.

Ainsi est né un nouveau diplôme universitaire (DU) intitulé : " Biologie de l’évolution et médecine " destiné aux étudiants en médecine et biologie (4ème année validée) et à tous les professionnels de santé (sages-femmes, infirmières, kinésithérapeutes, médecins, pharmaciens, dentistes)

Pour toute information, s'adresser au Dr. Luc Perino contact@lucperino.com

 

Réunions et Conférences en Histoire de la médecine

 

Conférence sur “120 ans de Radiothérapie en Belgique”(Fondation contre le cancer)

Samedi 19 mars 2016 à 15 heures à l’Hôpital Militaire Reine Astrid, rue Bruyn 200 à 1120 Bruxelles.

Contact : http://www.cancer.be/evenement/exposition-120-ans-de-radiotherapie

 

Société Française d'Histoire de la Médecine 

Samedi 20 février 2016 14H30

Bernard Hoerni Le docteur Richard Cabot, précurseur de la médecine bio-psycho-sociale

Pierre Thillaud  Le Dr René Larger (1848-circa 1930) : un contributeur méconnu de la paléopathologie et de la pathocénose

Louis Jacob Histoire de la narcolepsie de 1877 à 1980 : émergence d’une nouvelle entité clinique

Philippe Charlier Pathographie rythmologique de Galilée et de Talleyrand

Remise des Prix de Thèse de la SFHM

 

Glasgow Séminaires d' Histoire de médecine (Réunions d'hiver de 2016)

Le Centre d'histoire de la médecine de Glasgow (Institute of Health and Wellbeing) et le Collège royal des médecins et chirurgiens de Glasgow proposent une série de séminaires sur l'histoire médicale, sciences humaines en médecine

Mardi, 16 Février 2016 : Chirurgie et élégance: la beauté et expertise clinique (Pr. Jane Macnaughton, Université de Durham)

Mardi, 15 Mars 2016 : Microbes à matrones: aspects de la lutte contre les infections dans les hôpitaux écossais de 1870 à1940 (Pr.Marguerite Dupree, Université de Glasgow)

Mardi, 19 Avril 2016 : Ecosse, médecine tropicale, et épidémie de dengue en Asie de l'Est (Pr. Maurits Meerwijk, Université de Hong Kong)

Contact : library@rcpsg.ac.uk

 

Séminaires de l'IUHMSP : Institut universitaire d’histoire de la médecine et de la santé publique de Lausanne

Lundi 15 février 2016, 17h-19h, salle de colloque de l'IUHMSP, Séminaire "Psychiatrie, neuroscience, sujets-santé-société PNS3" par Claire Bindschaedler (Département des neurosciences cliniques, CHUV) : Évolution des pratiques en neuropsychologie clinique

Mercredi 17 février 2016, 17h-19h, salle de colloque de l'IUHMSP, Séminaire "Médecine, santé publique, société" par Hines Mabika et Hubert Steinke (Institut d'histoire de la médecine, Université de Berne) : Médecine et santé publique à l'hôpital Schweitzer de Lambaréné

Mercredi 24 février 2016, 18h-20h, salle de colloque de l'IUHMSP, Séminaire de recherche en histoire et études sociales de la médecine, de la santé et des sciences du vivant par Sylvie Chaperon (Université de Toulouse) : Historiographie de la sexologie et Taline Garibian (IUHMSP, CHUV et FBM/UNIL et Université de Toulouse): Les savoirs sur le sexe en Suisse romande au 20e siècle

Jeudi 3 mars 2016, 17h-19h, salle de colloque de l'IUHMSP, Séminaire "Quelle histoire pour la médecine et la science? Dialogues autour d'une oeuvre" par Michaël Saraga (Service de psychiatrie de liaison, CHUV & IUHMSP

Lundi 7 mars 2016, 17h-19h, salle de colloque de l'IUHMSP, Séminaire Psychiatrie, neurosciences, Sujets-Santé-Société-PNS3 par Pascal Vianin (Département de psychiatrie, CHUV): La médication cognitive destinée aux personnes souffrant de troubles psychiques 

Lundi 14 mars 2016, 15h-17h, salle de colloque de l'IUHMSP, Séminaire "Ethique et philosophie de la médecine" par Léo Coutellec (Université Paris Sud, Espace éthique Île-de-France) : Une éthique pour prendre soin du futur? Anticipation, responsabilité et espérance

 

Medical Traditions for the 21st Century (CMRS Ahmanson Conference), Center for Medieval and Renaissance Studies is part of the Humanities Division within UCLA College.

Samedi et dimanche 27et 28 fevrier 2016

302 Royce Hall, 10745 Dickson Plaza | Los Angeles

Organisé par les Pr. Sharon Gerstel (UCLA, histoire de l'art), Kathryn Morgan (UCLA, Classics) et Alain Touwaide (Institut pour la préservation des traditions médicales / UCLA), cette conférence se concentre sur les connaissances traditionnelles écrite et orale de la thérapeutique utilise des plantes et étend cette étude à un niveau mondial. En réunissant des spécialistes de quelques-uns des nombreux domaines impliqués dans l'étude des traditions médicales, il vise à favoriser les études interdisciplinaires, en particulier entre la médecine et les sciences humaines

Information : cmrs@humnet.ucla.edu

 

Conférences du Quadrilatère : Un régime de santé du Moyen Âge, le "Tacuinum sanitatis"

15 mars 2016 - 18h15

Galerie Colbert, Auditorium, 2, rue Vivienne ou 6 rue des Petits Champs, 75002 Paris

Ce manuscrit magnifiquement enluminé du XVe siècle, contient les traductions latine et allemande d’un manuel de santé arabe, le "Kitâb Taqwim assihha", composé au XIe siècle par un médecin de Bagdad, Ibn Butlân. Conformément à la théorie des humeurs d’Hippocrate, les aliments, les activités et l’ensemble des phénomènes environnementaux y sont classés selon leur nature et leurs effets sur différentes catégories de patients.

Contacter :http://www.inha.fr/fr/recherche/programmation-scientifique/cycles-en-cours/les-conferences-du-quadrilatere.html  

 

Atelier sur l'Histoire de la Psychiatrie (Matinée d’étude organisée par le CAPHÉS UMS 3610 (CNRS-ENS), sous la responsabilité de Mireille Delbraccio, Emmanuel Delille et Elisabetta

mercredi 10 février 2016, de 9 à 12h45, à l’ENS, Salle Beckett

Thème : Un moment de l’histoire de la psychiatrie

Autour de l’ouvrage de J.F. Bert et E. Basso : "Foucault à Münsterlingen. À l’origine de l’Histoire de la folie"

 

Matinée Littéraire 2016 à Bordeaux du GEM (Groupement des écrivains médecins)

Date samedi 19 et dimanche 20 mars 2016.

Lieu ; Brasserie "L’Orléans" à Bordeaux

Journée organisée par le Pr. Jacques Battin autour de son livre : "Pierre Mauriac, Doyen de la Faculté de Médecine et son frère François, Prix Nobel de littérature 1952 : une fraternelle amitié"

Contacter : Professeur Jacques & Madame Monique BATTIN, 251, avenue de la Marne, 33700 Merignac Email jacquesbattin@aol.com

 

Séminaire "Construire une histoire de la santé publique"

vendredi 4 mars, de 15 h à 18 h

EHESS (École des Hautes Études en Sciences Sociales, Salle 1, 105 bd Raspail, 75006 Paris). 

Programme :

Envisager l’histoire d’un poison industriel sur le temps long : entre déni, consentement et problème de santé publique par Judith Rainhorn (Université de Valenciennes)

 

Appel à communication/Call for papers

 

IITM (International Medical Informatics and Telemedicine

-  Last call of national Workshop on Physics and Informatics in Medicine (University of Milano Bicocca, March 7-8, 2016) 

- Call for paper of IMIT (International Medical Informatics and Telemedicine) meeting in the frame of  ICCMIT2016 at University of Calabria in Cosenza - Italy, April 26-29, 2016 (see call and web site: www.iccmit.net 

- Call for paper of 13° International Conference on e-Government&e-Health (eGeH'16) in Desio city- Italy on  July 8-10, 2016

Contacter segreteria@iitm.eu

 

Journées de la Société d'Histoire de la médecine (Société d'Histoire de la médecine)  sur " Médecine et Littérature " (Meaux)(20 et 21 mai 2016)

Adresser dès à présent les propositions de communication au Comité de lecture et de programmation, en écrivant à : M. Jacques MONET, École de Kinésithérapie de Paris ADERF, 107, rue de Reuilly, 75012 PARIS, jacques.monet@aderf.com

 

Appel à communications pour le colloque " La vie et ses formes pour les personnes souffrant d’un trouble mental chronique dans et après la psychiatrie"

8 au 10 septembre 2016.

Université Saint-Louis (Bruxelles

Date limite : 2 mai 2016

Contacter nicolas.marquis@usaintlouis.be et baptiste.moutaud@cnrs.fr 

 

Candidatures à deux Prix de thèses en Histoire de la médecine

 

L'AMADES (Association canadienned’anthropologie médicale appliquée au développement et à la santé) lance son prix de thèse en sciences sociales de la santé : il s'agit de deux prix pour les thèses soutenues pendant les années civiles 2014 et 2015.

Pour toute information contacter http://cas-sca.ca/fr/annonces-zone-etudiante/2490-prix-de-these-2015-et-2016-de-l-amades-association-d-anthropologie-medicale-appliquee-au-developpement-et-a-la-sante.

 

Propositions de postes en Histoire de la médecine

 

L'Institute for the Medical Humanities (IMH) de l'Université du Texas de Galveston, Texas,  fait un appel de poste universitaire

Les dossiers sont à envoyer avec une lettre de motivation au Search Committee c/o Beverly Claussen at :  beclauss@utmb.edu .

 

Soutien au  Musée Dupuytren

 

Pour apporter votre soutien au  Musée Dupuytren, haut lieu de la mémoire anatomique parisienne, vous pouvez signer la pétition, figurant sur 

https://www.change.org/p/institut-histmed-gmail-com-axel-kahn-aphp-fr-herve-combaz-upmc-fr-isabelle-gallois-upmc-fr-patrick-berche-gmail-com-antoine-tesniere-ilumens-org-le-jeunne-claire-gerard-friedlander-in-sauvons-le-mus%C3%A9e-dupuytren?source_location=petitions_share_skip

 

 

A.J. Fabre                                             Février 2016

FALSTAFF ET LE SYNDROME DES APNEES DU SOMMEIL

 

 

John Falstaff est un personnage fictif mais hautement célèbre qui apparaît dans trois pièces de Shakespeare, illustrant chaque fois ce que notre époque appelle le "Syndrome : des apnées du sommeil".

 

LE CHEVALIER JOHN FALSTAFF

 

On ne sait comment Falstaff a été adoubé mais il est chevalier, présenté par Shakespeare comme vétéran des guerres, soldat professionnel qui a perdu toute illusion sur la gloire et l'honneur militaires.

Le nom de "Falstaff" n'a certainement été retenu par Shakespeare qu'après bien des hésitations : il avait d'abord envisagé d'utiliser '"Oldcastle" ou "Fasltolf" mais il fut averti que les descendants étaient prêts à la riposte. Le nom de "Falstaff" n'expose à  aucune querelle généalogique et, de plus, offre matière à bien des plaisanteries sur les mots " False" et "staff" et leurs significations imaginables.

Dans la pièce de Shakespeare, Falstaff est là pour tenir le rôle du gros comique mais sa personnalité va se révéler hautement  complexe, bien plus, sans doute, que ne l'avait envisagé l'auteur. Au départ, cet obèse ventripotent, vantard, et lâche n'était qu'un bouffon, passant le plus clair de son temps dans la Taverne de la "Tête du sanglier[2], à boire sans relâche en compagnie de francs coquins, vivant de vols ou d'emprunts. Son blason (car il vient d'une bonne famille …)  est d'afficher un  appétit insatiable pour la bonne chère, la boisson …et les femmes…

L'accueil triomphal fait tout de suite par le public a tout changé au point que Shakespeare lorsqu'il donne une suite à "Henry IV (Henri IV, seconde partie) va faire réapparaitre  le précepteur bouffon[3] mais avec, cette fois, une  personnalité fort différente :

Dans "Henry IV-première partie", Falstaff est un clown aviné mais génial : sa sagesse et son sens de l'humour fascinent tout le monde et il va devenir le "mentor" du prince Hal, enseignant à son élève les réalités de la nature humaine.

En revanche, dans "Henri IV-seconde partie", Falstaff a changé du tout au tout. Il n'y a plus rien de flamboyant chez lui et même son intimité avec le prince Hal s'est estompée. Il ne partage, d'ailleurs, que deux scènes avec le prince : la scène de la taverne (Acte II scène 4) et celle de son rejet par le prince devenu le roi Henri V (acte V scène 5). Certes, Falstaff occupe encore une place notable (637 vers, soit 5.477 mots), mais il est évident qu'à présent, ce sont Bardolph, l'ivrogne et Pistol le fanfaron qui assurent les effets comiques

Falstaff réapparaitra plus tard dans "Les Joyeuses Commères de Windsor" mais il n'a plus rien du Falstaff d'autrefois au point que certains spécialistes de Shakespeare tels Harold Bloom[4] considèrent que le Falstaff des "Commères" n'est pas le même que celui d'"Henri IV" : il est devenu mais un simple "imposteur" dénué d'esprit, d'humour et, surtout, de panache. C'est un médiocre qui se fait ridiculiser par les femmes qu'il voudrait séduire.

Le personnage de Falstaff trouve sa fin dans "Henry V[5] : sa mort est annoncée par Mrs Quickly en termes qui ne sont pas sans rappeler ce que dit Platon sur la mort de Socrate.

Il est fascinant de noter que le personnage de Falstaff ait si longtemps survécu à Shakespeare : après la fermeture des théâtres par le gouvernement puritain de Cromwell, les personnages immortels de Shakespeare, tels que Simpleton le forgeron, John Swabber le marin, Clause le mendiant, Bottom le tisserand et, bien entendu,  Falstaff l'obèse ensommeillé, vont trouver une nouvelle jeunesse…

 

SYNDROME D APNEE DU SOMMEIL ("S.A.S.)

 

Le "syndrome d'apnée du sommeil chez les obèses" ("SAS")  publié pour la première fois en 1981 par Colin Sullivan[6] est caractérisé par des épisodes d'arrêt du flux respiratoire (apnée) survenant chez des sujets obèses durant le sommeil. Ce trouble est souvent invalidant et peut dans certains cas entraîner la mort.

Deux catégories principales ont été individualisées  :

.Hypopnée obstructive associée le plus souvent  à une obésité ou à un syndrome métabolique : c'est le "syndrome d'apnées obstructives du sommeil" ("SAOS"). L'apnée est dite " obstructive " quand elle résulte d'efforts respiratoires pour lutter contre une obstruction des voies aériennes supérieures : nez, bouche, pharynx, larynx. Elle représente 90% des syndromes d'apnées du sommeil[7].

. Hypopnée neurologique, par anomalie du centre de la respiration. Il  n'y a pas dans ce  cas la notion d'effort inspiratoire du cas précédent. C'est le "syndrome d'apnées centrales du sommeil" (" SACS ").

 

FALSTAFF ÉTAIT IL ATTEINT DU "S.A.S" ?

 

L' apparence physique que donne Shakespeare à son célèbre héros, tout autant que les traits donnés à sa personnalité incitent à envisager pour lui le diagnostic  de "Syndrome des apnées du sommeil" :

 

Dans l' acte II, scène 4 de "Henri IV" [8]

 

Après la sortie du sheriff, Peto soulevant  la tapisserie qui cache l'ivrogne, s'écrie  " C'est Falstaff! mais il est profondément endormi derrière la tapisserie, ronflant comme un cheval". Et Le prince Henry répond "Écoute donc comme il respire péniblement"[9]

Falstaff (parlant de lui-même) : "Un homme assez enveloppé, je dirais même, corpulent, toujours de bonne humeur avec un regard bienveillant et un maintien très aristocratique. Il a je crois quelque chose comme cinquante ans, ma chère Dame."[10]

 

Dans l'Acte I Scene 2 de Henri IV"

 

Falstaff : "A présent, Hal, quelle heure est il?"

Prince Henry " Tu as l'esprit si fort épaissi à force de t'enivrer de vieux vin d'Espagne, de te déboutonner après souper, et de dormir sur les bancs des tavernes l'après-dîner, que tu ne sais plus demander ce que tu as véritablement envie de savoir. Que diable as-tu à faire avec l'heure qu'il est? A moins que les heures ne fussent des verres de vin d'Espagne, les minutes autant de chapons, à moins que nous n'eussions pour horloges la voix des ribaudes, pour cadrans les enseignes de tabagies, et que le bienfaisant soleil lui-même ne fût une belle et lascive courtisane en taffetas couleur de feu, je ne vois pas de motif à cette stupidité de venir demander l'heure qu'il est.".[11]

Ainsi, le personnage de Falstaff pourrait donner une bonne illustration au syndrome "SAS" mêlant obésité, somnolence et ronflements. On notera cependant que l'apnée élément majeur du syndrome, n'est pas clairement mentionnée chez Shakespeare.

En fait, la description la plus complète du "SAS" se trouve  dans les "Aventures de Mr Pickwick"[12] de Charles  Disckens : le jeune Fat Joe, domestique de Mr Wardle, gentilhomme rural et propriétaire de Manor Farm à Dingley Dell est présenté comme "une curiosité de la nature". C'est un jeune garçon étonnamment gras, rougeaud, fort goinfre mais présentant en permanence une somnolence irrésistible. Même en parlant, il s'assoupit et se met à ronfler doucement, menton affaissé sur la poitrine.

Les Anciens connaissaient bien ce problème de l'apnée du sommeil chez les obèses : à ce que relate Diodore de Sicile[13], le roi Dionysios d'Héraclée régnait au IIIème siècle AJC sur la Bithynie[14] et cet énorme monarque s'endormait sans arrêt au point que des  esclaves armés de longues pointes de cuivre avaient pour mission de le réveiller lorsqu'il avait une décision importante à prendre.

 

LES MILLE FACES DE FALSTAFF

 

Le noble bouffon, à l'esprit bouillonnant et l'appétit insatiable, inventé par Shakespeare, n'a jamais cessé, à travers les siècles, de fasciner les artistes :

Il faut d'abord citer les dessins de George Romney et de  Thomas Rowlandson,  montrant des acteurs célèbres dans le  rôle de Falstaff : ainsi, John Henderson (1747-1785). Viennent ensuite une bien des œuvres, et dans tous les domaines  :

En peinture

Adolph Schroedter : "Falstaff et son page"(1867)

            

 

Eduard von Grützner: "Falstaff à table" ("Falstaff mit großer Weinkanne und Becher" (1896)

Afficher l'image d'origine                                                            

                                                    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Francis Philip Stephanoff : "Falstaff et Mrs. Quickly "(1840)

Afficher l'image d'origine 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

James Stephanoff: " Falstaff à la tavern d'Herne's Oak" (1832)

 

Afficher l'image d'origine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En littérature

Au moins cinquante ouvrages ont été inspirés par l'oeuvre de Shakespeare, et parmi eux  :

"Le mariage de Falstaff" (1766), par William Kenrick : pour retrouver quelque argent après le départ du prince Hal, Falstaff est forcé d'épouser Ursula (un personnage brièvement mentionné par Shakespeare dans la seconde pièce)

Falstaff: pièce en vers en cinq actes et sept tableaux, .de Jacques Richepin , fils de Jean Richepin, jouée au théâtre de la Porte-Saint-Martin en 1904

 

En musique

Falstaff est tout aussi présent ici :

Pas moins de six opéras ont pris Falstaff pour héros :

Antonio Salieri : "Falstaff, ossia Le tre burle" (1799)

Michael William Balfe : "Falstaff" (1838).

Ambroise Thomas : "Le Songe d’une nuit d’été" [15](1850)

Giuseppe Verdi : "Falstaff" (1893) sur un livret d'Arrigo Boito

Gustav Holst "At the Boar's Head" (1925)

Ralph Vaughan Williams : "Sir John in Love" (1929)

Mais aussi, un opéra-comique d'Otto Nicolai, sur un livret de Salomon Hermann Mosenthal: "Die lustigen Weiber von Windsor" (1849).

Beethoven a écrit une série de variations pour piano sur un duo du "Falstaff "de Salieri, "La stessa, la stessissima".

S'y ajoute une pièce symphonique d'Edward Elgar composée en 1913 pour illustrer les deux pièces de Shakespeare consacrées à Henry IV.

 

Cinema

Dès les débuts du cinéma, en 1911 (mais oui, en 1911…), le régisseur Henri Desfontaines tourne une version de "Falstaff produite par la Société Eclipse avec, en vedettes, Denis d'Inès, Françoise Rosay et … Louise Willy, une jeune actrice débutante qui connaitre plus tard la célébrité sous le nom de "Colette"…

En 1964 Michel Cazeneuve a porté l'opéra à l'écran avec le ténor Luigi Alva en vedette.

En 2013, l'opéra de Verdi a été filmé par le metteur en scène canadien Robert Carsen

A la même date, François Roussillon a tourné le même opéra au Festival de Glyndebourne avec l' Orchestre philharmonique de Londres.

 

CONCLUSIONS

 

Entre bien d'autres personnages immortels, Shakespeare a créé celui de Falstaff, illustration parfaite du "Syndrome des apnées du sommeil". En fait, bien des textes sont là montrant que, depuis les débuts de l'humanité, ce syndrome est bien connu. Reste à en trouver la cause et expliquer le lien mystérieux entre surpoids, ronflements et troubles du sommeil.

De nombreux travaux sont en cours, en France et dans le monde et tout laisse à penser que ce syndrome invalidant trouvera bientôt  son explication.

 

BIBLIOGRAPHIE

 

Drouet Pascale "Un avant-goût de Harry & Jack: Entretien avec Édouard Lekston". Shakespeare en devenir" (In Les Cahiers de La Licorne - Shakespeare en devenir | N°7 – 2013)

Fleissner RF. "Putting Falstaff to rest: "tabulating" the facts" (Shakespeare Stud. 1983;16:57-74.s)

Kryger MH. "Sleep apnea. From the needles of Dionysius to continuous positive airway pressure".( Arch Intern Med. 1983;143:2301-2303

Lausin Philippe: "Traitement du syndrome d'apnee obstructive du sommeil par ortheses endobuccales" (Thèse de Doctorat dentaire, Nancy, 30 juin 2005)

Lavie Peretz : "Restless nights : Understanding snoring and sleep apnea" (Ed. Yale, U. Press, 2003)

Venet Gisèle : "Falstaff, du "cerf gras" au "pourpoint rembourré de paille" : les paradoxes de l’excès" (Sté Fr. de Shakespeare, 25, 2007)

 

Envoyer tout commentaire sur ce texte à a.fabre.fl@gmail.com

 

Adressez vos cotisations à la Société internationale d'Histoire de la médecine

(50 €, réduite à 25 € pour les moins de 30 ans et plus de 70 ans)

à l'ordre de la Société internationale d'Histoire de la médecine

à envoyer au Dr. A. Fabre, 40 av. Paul Doumer 94100 St Maur, qui transmettra

E-mail : a.fabre.fl@gmail.com

 

 

 

[1] Ces informations sont données sans responsabilité personnelle sur leur contenu,  ni sur le lieu ou la date des réunions

[2] "The Boar's Head Inn" était une taverne du centre de Londres, avenue Eastcheap

[3] Parmi les traductions françaises : Le roi Henri IV traduit par Emile Montegut en 1869

[4] Harold Bloom " Shakespeare: The Invention of the Humane. New York: 1999"

[5] "Henri V", acte II, scène 3

[6] Sullivan CE, Issa FG, Berthon-Jones M, Eves L (April 1981). "Reversal of obstructive sleep apnoea by continuous positive airway pressure applied through the nares". Lancet 1 (8225): 862–5.

[7] Voir d'Abel Romero-Corral, Sean M. Caples, Francisco Lopez-Jimenez, MSc, et Virend K. Somers, " Interactions Between Obesity and Obstructive Sleep Apnea Implications for Treatment" in Chest. 2010 Mar; 137(3): 711–719.

[8] La traduction de "Falstaff" donnée par Victor Hugo est disponible sur "https://fr.wikisource.org/wiki/Henry_V/Traduction_Hugo,_1873

[9] Peto: "Falstaff is fast asleep behind the arras and snorting like a horse." Prince: "Hark! How hard he fetches breath." Act II, scene 4, page 22, Ed. Sparknotes)

[10] " A goodly portly man, i' faith, and a corpulent; of a cheerful look, a pleasing eye, and a most noble carriage, and, as I think, his age some fifty, or, by 'r Lady" (Act II, scene 4, page 18, Ed. Sparknotes)

[12] "The Posthumous Papers of the Pickwick Club" de Charles Dickens pblié en 1836 (Ed. Chapman & Hall)

[13] Diodore de Sicile Bibliotheca, xv. 81, xvi. 36;

[14] La Bithynie est en Asie mineure, au nord de l'actuelle Turquie

[15] Falstaff y apparait en compagnie… de Shakespeare et de la reine Elizabeth.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site