Lettre Novembre 2014

L E T T R E   D ' I N F O R M AT I O N S  S UR  L'H I S T O I R E  DE  LA  M E D E C I N E

N O V E M B R E   2 0 1 4 

 

Réunions d''Histoire de la médecine[1] 

Hôpitaux, médecine et guerres (Du XVIIIe siècle à nos jours)

                15, 16 et 17 octobre 2015  (CHU de Rouen )

                Contact : florence.lepouze@univ-rouen.fr 

Médecine et santé dans les campagnes du Moyen Âge à nos jours".

14 au 16 octobre 2015 à Clermont-Ferrand  "

Contact :  Patrick.FOURNIER@univ-bpclermont.fr et claudegrimmer@gmail.com 

8e réunion internationale de la Société internationale d'Histoire de la médecine

30 juin au 4 juillet 2015, Sydney, Australie

associée à la 14e conférence biennale de la Société d’Histoire de la Médecine d’Australie et de Nouvelle-Zélande

                Contact  : http://www.dcconferences.com.au/hom2015/: hom2015@dcconferences.com.au 

Congrès annuel de la Société Canadienne d’Histoire de la Médecine

30 mai au 1er juin 2015, Université d’Ottawa.

Contact : Marie-Claude Thifault: mthifaul@uottawa.ca

 

John Keats: Poete et médcin (John Keats, Poet-Physician, Physician-Poet, 1815-1821)

1er au 3 mai 2015 Guy’s Hospital London.

Contact : Nicholas Roe nhr@st-andrews.ac.uk 

Connaissance scientifique de la période 1450-1750 (Fourth annual international conference on the emergent knowledge practices of the early-modern period (1450-1750)

27-29 Mai 2015,  Victoria College, University of Toronto, Canada

contact @jatlancaster 

The American Association for the History of Medicine (AAHM)

                29 avril-3 Mai, 2015, 88th annual meeting at Yale University, New Haven.

                Contact : http://www.histmed.org/ 

Soin dans les science  sociales (Policies and Politics of Care--National Conference for Physician-Scholars in the Social Sciences and Humanities)

                18-19 avril 2015 University of Pennsylvania, Philadelphia

Contact: physicianscholars@gmail.com 

Ségrégation et intégration dans l'histoire hospitalière (Segregation and Integration in the History of the Hospital)

                10-11 Avril 2015    Dubrovnik, Croatia 

                Contact Jane Stevens Crawshaw : jane.stevens-crawshaw@brookes.ac.uk 

Perspectives dans l'etude du cerveau humain (The Human Sciences after the Decade of the Brain--Perspectives on the Neuro-Turn in the Social Sciences and the Humanities)

30-31 mars 2015, Philosophy Department, Johannes Gutenberg-University of Mainz, Germany

Contact: leefmann@uni-mainz.de 

Médecine et poésie : de la Grèce Antique au Siècle des lumières (Medicine and Poetry: From the Greeks to the Enlightenment)

20 mars 2015

University of Miami Coral Gables, Florida

Contact: j.ferrisshill@miami.edu

 

Histoire du management et des organisations en santé (20emes journées d’histoire du management et des organisations

                Laboratoire IRHIS-CNRS 8529 (Lille 3), et Laboratoire-Lille 2 LSMRC – EA 4112)

                18 – 20 mars 2015, Lille 2 – Skema Business School

                Contact : marie-laure.legay@univ-lille3.fr ou  r.sandu@skema.edu   

Histoire de la santé publique (The Public’s Health: a symposium on public health histories.)

                6 – 7 mars, 2015 , University of Toronto’s Health History Group  

                Contact : http://torontohealthhistory. 

Réunion annuelle de "Medecine, humanités et sciences sociales" (Annual Medicine and the Humanities and Social Sciences Conference)

4-5 mars, 2015 Sam Houston State University College of Humanities and Social Sciences Huntsville, Texas

Contact eng_pwc@shsu.edu

 Histoire de la nourriture, Symposium on the History of Food 2015

                16-17 janvier 2015 (Amsterdam)

                Contact : http://bijzonderecollectiesuva.nl/foodhistory/amsterdam-symposium-on-the-history-of-food 

La circulation de la connaissance anatomique, Bodies Beyond Borders: The Circulation of Anatomical Knowledge, 1750-1950

                7-9 janvier 2015  (Louvain, Leuven)

                Contact : pieter.huistra@arts.kuleuven.be   

Le jeune Freud en stage chez Charcot à la Salpêtrière (1885-1886)

Conférences de Alain Lellouch et de Michelle Moreau Ricaud. Discutants : Gérard Bazalgette et Jacques Touzé)

Samedi 13 décembre 2014 de 14h à 18h à la Schola cantorum,269 Rue Saint-Jacques, 75005 Paris.  

                Contact : ellouchalain@orange.fr 

Perception et prise en charge des victimes de catastrophe (XIIIe-XVIIIe siècles) , : Une histoire de la sensibilité ? 

                11 au 13 décembre 2014  (l'abbaye de Lorsch,  Hesse)

                Contact : labbe [at] pg [dot] tu-darmstadt [dot] de 

Que faire de la littérature thermale ? 

12 décembre 2014 l’Université Paris Descartes, Foyer des professeurs, 12, rue de l’École-de-Médecine, 75006 Paris.

Thierry Lefebvre interviendra directement sur « Les médecins thermaux prennent la plume : l’exemple de Royat. ».

 Contact :  :journeemedecins@gmail.com 

Maladies, handicaps et medicine au Moyen-Age (Disease, Disability and Medicine in Medieval Europe)

6 – 7 décembre 2014, The University of Nottingham, Nottingham, United Kingdom

                Contact : enquiries@nottingham.ac.uk 

Soins de santé et handicap dans l'Ancien Monde, Healthcare and Disability in the Ancient World (Annual Meeting of the Society of Biblical Literature)

                22-25   novembre, 2014 (San Diego, California )

                Contact: sblservices@sbl-site.org     

Une quarantaine de peste au lazaret du Frioul en 1901 et Projection en 3D de photographies inédites de la Grande Guerre (Dr. J. Chevallier – J. C. Neidhardt).

Mardi 25 novembre 2014, 18h dans la salle du conseil du domaine Rockefeller , Université Claude Bernard – 8, avenue Rockefeller – 69008 Lyon.

Cycle 2014-2015 organisé en partenariat avec la Société Nationale de Médecine et des Sciences Médicales de Lyon, et le Musée Testut Latarjet d’anatomie et d'histoire naturelle médicale.

Contact : http://lyon-est.univ-lyon1.fr 

L'institut franco – chinois de Lyon et le rôle de la faculté de médecine

 2 decembre 2014, Université Claude Bernard – 8, avenue Rockefeller – 69008 Lyon.

Cycle 2014-2015 de conferences d’histoire de la médecine (Organisé en partenariat avec la Société Nationale de Médecine et des Sciences Médicales de Lyon, et le Musée Testut Latarjet d’anatomie et d'histoire naturelle médicale)

Contact : http://lyon-est.univ-lyon1.fr 

Histoire des armes chimiques.

9 decembre 2014, Université Claude Bernard – 8, avenue Rockefeller – 69008 Lyon.

(Cycle 2014-2015 de conferencesd’histoire de la médecine (Organisé en partenariat avec la Société Nationale de Médecine et des Sciences Médicales de Lyon, et le Musée Testut Latarjet d’anatomie et d'histoire naturelle médicale).

 

 La saignée, la purge, le clystère et .... Molière (seconde partie).

 16 decembre 2014, Université Claude Bernard – 8, avenue Rockefeller – 69008 Lyon.

(Cycle 2014-2015 de conferencesd’histoire de la médecine (Organisé en partenariat avec la Société Nationale de Médecine et des Sciences Médicales de Lyon, et le Musée Testut Latarjet d’anatomie et d'histoire naturelle médicale).

Contact : http://lyon-est.univ-lyon1.fr               

La Fabrique de Vésale. La mémoire d’un livre (commémoration de la naissance d’André Vésale (1514-1564)

21 et 22 novembre 2014

Académie de médecine, salle des séances, 16, rue Bonaparte, 75006 PARIS

                Contact http://www.biusante.parisdescartes.fr/sfhm/ 

Actualités de l'Histoire de la médecine

 

Disparitions : Pierre Delaveau (1921-2014 

Un hommage au Pr. Pierre Delaveau, récemment disparu, a été prononcé le  17 Septembre 2014 à l'Académie nationale de médecine  par Jean-Paul Tillement :

"C’est avec beaucoup d’émotion que nous avons appris le décès du Pr Pierre Delaveau, à l’âge de 93  ans, le 25 août 2014, à Tours. Diplômé pharmacien en 1953, lauréat de l’Académie nationale de pharmacie, diplômé de médecine en 1954, docteur en médecine, lauréat de la Faculté de médecine, docteur ès sciences, le Pr Pierre Delaveau a notamment enseigné la pharmacognosie à la Faculté de pharmacie de Paris de 1958 à 1987.

Ancien interne  des Hôpitaux de Paris (1943-1948, Hôtel Dieu de Paris), il s’est vu confier, en 1952, la direction du laboratoire de biologie du Centre médicochirurgical Foch (Suresnes), laboratoire qu’il dirigea pendant 25 ans. Reconnu comme référence dans le domaine des produits d’origine végétale, il joua également un rôle clé  dans de nombreuses instances scientifiques, professionnelles et administratives, nationales et européennes. Le savoir de Pierre Delaveau était immense. Il aimait le communiquer. Il participa ainsi activement à la Commission du langage de l’Académie nationale de pharmacie, commission dont il assura une longue présidence marquée par la rédaction des deux premières éditions du Dictionnaire des sciences pharmaceutiques et biologiques. Membre de la 3ème division de la section des sciences pharmaceutiques, il anima le Groupe du « Dictionnaire » qui donna naissance au Dictionnaire de l’Académie nationale de médecine sous sa forme électronique en 2010. Il était aussi membre de l’Académie nationale de chirurgie dentaire. Travailleur acharné, il fut l’auteur de plus de 200 publications scientifiques et de très nombreux ouvrages destinés aux professionnels de santé et aussi au grand public. Des ouvrages associant érudition, intelligence, talent de l’écriture et humour. Nous en citerons quelques-uns : Plantes agressives et poisons végétaux (Ed. Horizons de France), 1974, La Mémoire des Mots (Ed. Pariente), 1992), Expliquez moi les plantes (Ed. Pharmathèmes, 2004), Expliquez-moi les épices (Ed. Pharmathèmes, 2006), Bestiaire végétal, ces animaux parmi les plantes (Ed. Pharmathèmes, 2007), Café, thé, chocolat, les bienfaits pour le cerveau et le corps (en collaboration avec le Pr jean Costentin, Ed. Odile Jacob). Pierre Delaveau était chevalier de la légion d’Honneur, officier de l’Ordre national du Mérite, officier de l’Ordre des Palmes académiques" 

Revues d'Histoire de la médecine 

Clystère (E-revue histoire des objets et instruments médicaux anciens) www.clystere.com (ou http://clystere.pagesperso-orange.fr/)

Sommaire du N° 34 – Novembre 2014

L’image du mois : Teatro Anatomico (1595) di Girolamo Fabrici D'Acquapendente di Padova" (Alma Bortoluzzi)

Histoire de la santé : Histoire de l’anesthésie locale : avant la cocaïne (1ere partie)  (Louis-Jean Dupré)

Que sont-ils devenus : Radiguet et Massiot"…(Jean-Michel Meunier)

Comptes rendus de lecture :  Les cliniques privées racontées sur deux siècles d’histoire (XIXe-XXe siècle). Compte rendu de l’ouvrage d’Olivier Faure, avec la collaboration de Dominique Dessertine : "Les cliniques privées. Deux siècles de succès". (Isabelle Cavé) 

Sites internet sur l'Histoire de la médecine 

Fondation Brocher de droit privé suisse à but non lucratif qui a pour vocation d’accueillir,  dans le domaine d’Hermance, des scientifiques et des experts spécialisés dans les implications éthiques, légales et sociales du développement de la recherche médicale et des biotechnologies.

La Fondation encourage la recherche pluridisciplinaire autour de ce nouveau champ de recherches fortement lié à la société en associant le droit, l’anthropologie, l’histoire, la bioéthique, la philosophie... Le Conseil de Fondation s’appuie sur un Comité scientifique composé d’experts internationaux (cf. annexes).

Depuis son inauguration en 2006, la Fondation Brocher a soutenu la publication de centaines d’ouvrages et d’articles, fruits des séjours scientifiques et des colloques.

En quelques années,  la Fondation Brocher est devenue un lieu de rencontre et de réflexion reconnu par les experts d’universités les plus réputées.

Le Domaine Brocher se compose sur près de trois hectares de huit bâtiments dont statutairement la Fondation doit assurer l’entretien : la maison de maîtres appelée Villa restaurée en 2010, le Centre Brocher inauguré en 2006, la loge, la Chaumière (ancien garage), l’Orangerie, le Pavillon des bois (ancien Bûcher), le hangar à bateaux et enfin la Gloriette.

Adresse : Fondation Brocher Route d'Hermance 471 - CP 21 CH - 1248 Hermance Tél. +41 (0) 22 751 93 93 | F. +41 (0) 22 751 93 91, http://www.brocher.ch/ 

Association médicale mondiale (Wold medical association

http://www.wma.net/fr/10home/index.html

L'Assemblée générale est le principal organe de décision de l'Association. Elle réunit une fois par an les délégués des associations nationales membres et élit tous les deux ans un Conseil dont les membres représentent les six régions de l'AMM, à savoir, l'Afrique, l'Asie, L'Europe, l'Amérique latine, l'Amérique du Nord et le Pacifique.

Le président du conseil, élu par le conseil de l'AMM tous les deux ans, est la figure politique de l'organisation. Le président à titre honorifique est élu chaque année par l'Assemblée. Le secrétaire général de l'AMM est nommé par le Conseil et occupe un poste de directeur exécutif à plein temps au secrétariat.

Le secrétariat de l'AMM est situé à Ferney-Voltaire (France), près de Genève

Le Journal de la WMA est sur Internet : http://www.wma.net/fr/30publications/20journal/index.html 

Achives de WNYC (New York Public Radio) et de la New York Academy of Medicine sur les sciences médicales

Les  archives des années 1950 concernant les sciences médicales sont à prése'nt disponibles sur Internet . Parmi les documents les plus intéressants : Sidney Farber, pionner de la cancerologie, René Dubos, Norbert Wiener, pere de la  cybernétiques et un ensemble d'émissions consadrées à Sigmund Freud

http://nyamcenterforhistory.org/ et http://www.wnyc.org/search/?q=medicine#q=medicine 

Jean Louis Brachet (1789-1858), un médecin lyonnais méconnu à l’aube des neurosciences

 Etude très complète d'Olivier Walusinski sur un grand nom oublié de la neuro-psychiatrie française : Jean Louis Brachet (1789-1858)

http://www.baillement.com/lettres/brachet.html 

Archives d'images internet de l'Université de Stuttgart

http://www.uni-stuttgart.de/hi/gnt/dsi2/index.php?function=show_static_page&id_static_page=1&table_name=dsi

Cette base de données comprend actuellement 8650 illustrateurs de 95 pays différents, de travail de 1450 à 1950 (à l'exclusion des enlumineurs médiévaux et illustrateurs actuellement actifs). Il se concentre sur dessinateurs, bûcherons, graveurs, lithographes, photographes, modélistes 3D & moulageurs qui visent à un portrait naturaliste de leur objet et qui ont travaillé pour des clients de la médecine, l'histoire naturelle, les sciences naturelles ou les cartographes. La base de données est disponible gratuitement dans l'Internet sans frais. Vous pouvez effectuer une recherche dans 20 domaines de recherche, y compris dernières et prénoms, l'éducation, les clients, patronage, et les techniques utilisées. Caractéristiques des échantillons en ligne librement disponibles de leur travail sont liés, mais ne figurent pas dans la base de données elle-même.

Expositions  sur l'Histoire de la médecine

Dictionnaire des plantes médicinales illustré par le timbre.

 Cette exposition présente un album 108 planches constitué par Henri Bonnemain dans les années 1960

Chacune des plantes médicinales est l'objet d'un commentaire détaillé

http://www.shp-asso.org/index.php?PAGE=expositionDPM5 et index.php?PAGE=expositionDPM6 

Ouvrages sur l'Histoire de la médecine 

François-Joseph Talma (1763-1826), dentiste et acteur favori de Napoléon Ier (Lamendin Henri)(Ed. L'Harmattan,  Collection Médecine à travers les siècles, Paris, 2014).

 Acteur favori de Napoléon Ier, Talma fut l’un des comédiens les plus prodigieux et les plus adulés de son époque. Tragédien sublime, véhément et sonore, il incarna le geste et la voix de l’époque impériale. A la tête des révolutionnaires de la Comédie Française, il fut l’initiateur d’importantes réformes en matière de jeu de scène, portant à son plus haut degré la vérité de la diction, du geste et du costume. A Paris, comme à Brunoy, où il possédait une magnifique propriété, il était entouré d’une société d’élite, qui n’admirait pas seulement en lui l’acteur, mais “l’excellent cœur sous le merveilleux génie" », tel le confie Lamartine. Ses contemporains ont unanimement exalter son génie, Mme de Staël, Chateaubriand, Stendhal, Lamartine ou encore Hugo, dont il encouragea les débuts littéraires, 

Soranos d'Ephèse, l'homme qui savait guérir les femmes (L' uomo che curava le donne, ) (Romano Forleo) (Ed. OGE, 2009

 Soranos d'Éphèse a été un des plus grands médecins de l'Antiquité, l'auteur d'un traité fondamental de gynécologie qui n' a été connu qu'au siècle dernier. Grand expert italien de l'Histoire de la médecine doublé d'un grand narrateur, Forleo décrit  la vie fictive de Soranos depuis son enfance en Asie Mineure, puis son  apprentissage de la médecine à l'école d'Alexandrie, jusqu'à sa magnifique carrière dans la  Rome de Trajan et d'Hadrien, où il decient célèbre, entre autres,  en rénovant les techniques de l'accouchement

2013

 

Rêve de Byzance (Dreaming in Byzantium and Beyond) (Christine Angelidi, George T. Calofonos (Ed. Ashgate Surrey, Gde Bretagne; 2014)

Il est remarquable d'observer le nombre de récits de rêve dans la littérature de Byzance: les récits servent à différentes fins, telles que les programmes politiques et religieuses, des aspirations personnelles ou simplement l'affichage d'un auteur de talent littéraire. Le livre a pour objet de demontrer l'importance l'importance sur le plan  historique et culturel, de la rhétorique du réve dans l'Ancienne Byzance; berceau de notre civilisation.

Caractéristiques dento-crânio-faciales des Homininés (Elsa  Combes Fruitet)(Ed.  L'Harmattan Collection Médecine à travers les siècles, Paris, 2014)

 Ce livre décrit les caractéristiques crâniennes, faciales et dentaires des Homininés jusqu'à Homo Sapiens, en soumettant des hypothèses d'évolution en fonction du climat, de l'alimentation ou encore de l'apparition de la culture et établit des comparaisons entre différents Homininés. L'auteur, chirurgien-dentiste, créé une corrélation entre l'héritage de certains caractères ancestraux et la pratique clinique de l'odontologie. 

De nez à nez, Histoire du nez (Vincent Bouton) (Ed. L'Harmattan, coll. Médecine à travers les siècles, Paris, 2014.

 Cet ouvrage propose de découvrir le nez

A travers l'histoire, la mythologie, l'histoire de la médecine, des anecdotes et des figures célèbres comme Louis XIV ou Sigmund Freud.

Vincent Bouton, chirurgien ORL signe ici son troisième livre sur le nez et la rhinologie. 

Society for Relief of Widows and Orphans of Medical Men in London and Its Vicinity. Instituted in the Year 1788 (Ed.Gale Ecco, Print Editions, 2010)

 La collection comprend des volumes et des documents de la Société de Secours des veuves et orphelins de Medical hommes, y compris constitutionnelles, les détails financiers et administratifs adhésion. La collection comprend aussi des manuscrits et les publications relatives à l'histoire de la Société société.Le a été fondée en 1788 dans le Grays Inn Coffee House, dans le but d'aider les médecins vivant à Londres et dans ses environs immédiats. En 1964, le règlement a été modifié pour permettre des médecins résidents dans les 60 miles de Charing Cross à devenir membres. Aujourd'hui l'adhésion est ouverte aux médecins vivant dans une partie des îles britanniques. Aujourd'hui, la Société vise à encourager les membres à aider leurs collègues moins fortunés, et à la fin des années 1980, des changements ont été apportés qui a permis à la société d'aider les familles dans le besoin médical qui ne étaient pas membres. 

Kourilsky Le7eme péché (Ed. Glyphe 2014)

Christian Arribeau, jeune médecin ambitieux et pétri d’orgueil, a planifié sa carrière pour accéder aux plus hautes fonctions, balayant tous ses concurrents. 

Il vient de franchir la dernière étape avant sa nomination comme professeur de néphrologie. 

Mais, alors qu’il sort discrètement d'un immeuble, il renverse un clochard qui s’est jeté sous ses roues.

Paniqué à l’idée des conséquences sur sa carrière et persuadé que personne ne l’a vu, il prend l 

La dent qui en savait trop  (Philippe Brousseau et Xavier Riaud)(Ed. Harmattan, Coll.Médecine à travers les siècles, 2014)

 Ce livre est  le résultat de l'enquête de deux dentistes . Ils mettent en évidence les tueurs en série qui ont pu être arrêtés après avoir laissé des traces de morsure sur le corps de leurs victimes, une fois identifiés leur ADN salivaire ou bien leurs dents. Au cours de véritables récits relatant l'histoire et les investigations policières qui ont conduit à l'arrestation de ces meurtriers, cette étude remonte aux premiers tueurs connus 

Prix littéraires 

Le prix Georges Villain d'Histoire de l'art dentaire 2014, premier prix littéraire d'histoire de l'art dentaire en France, a été décerné samedi soir 8 novembre au Dr Apolline Trioulaire pour son travail (thèse de doctorat + livre paru aux Editions L'Harmattan) sur Sainte Apolline, sainte patronne des dentistes et de ceux qui ont mal aux dents. Ce prix, décerné à l'unanimité des membres du jury et remis en leur présence, commémore le souvenir de Georges Villain a été président de la Fédération dentaire internationale et l'instigateur du dentiste militaire en France.

Annonces

Appel à communications à la Société canadienne d’histoire de la médecine à l’occasion du congrès annuel, qui se tiendra dans le cadre du Congrès des sciences humaines, à l’Université d’Ottawa du 30 mai au 1er juin 2015. Le thème général du Congrès de cette année est « Le capital des idées » et nous invite à réfléchir au pouvoir des idées : les idées captivent le cœur et l’esprit ; elles regroupent les gens et alimentent les discussions et les débats ; elles créent le savoir et mènent aux découvertes. Les idées constituent une monnaie d’échange inestimable qui a la capacité de changer nos vies et le monde Envoyer les propositions de communication avec un  curriculum vitae (version abrégée) avant le 15 novembre 2014 par courriel à Marie-Claude Thifault,mthifaul@uottawa.ca  

Appel à communication sur le thème ": Médecine et santé dans les campagnes du Moyen Âge à nos jours" pour la réunion  du 14-16 octobre 2015 organisée par l'Université Blaise Pascal (Clermont 2). La Date limite de réponse à l’appel est le: 10 janvier 2015. Trois thèmes principaus : La santé des populations rurales en fonction d’environnements spécifiques,  relations entre les populations rurales et les personnels de santé et pratiques/savoirs médicaux dans les campagnes. Adresser les projets de communication à  Patrick.FOURNIER@univ-bpclermont.fr et claudegrimmer@gmail.com

 

Appel à candidatures pour des postes en Histoire et Philosophie à l'université, Nazarbayev University (Astana, Kazakhstan) : en Histoire de la Médicine, préférablement avec spécialisation sur l’Amérique du Nord ou Latine, les autres en Ethique/Bioéthique Histoire de l’Asie Centrale. Tous les postes sont en  open rank. La date limite pour la soumission des dossiers est le 1 Décembre 2014. Adresser les candidatures à http://www.york.ac.uk/media/history/russianenvironment/British%20Council%20Workshop%20on%20Environmental%20History,%20Astana,%20Kazakhstan,%203-6%20Jan%202015.pdf

Appel à contribution pour un ouvrage consacré à l’histoire du Centre Hospitalier Sainte-Anne (Paris) dans le cadre de la commémoration des 150 ans de l’institution (1867-2017), ouvrage dont la publication est prévue au premier trimestre 2017. Le comité de pilotage du projet sollicite les chercheurs français ou étrangers (historiens, géographes, urbanistes, sociologues, architectes, psychiatres...) s'intéressant à l'histoire de la psychiatrie et des neurosciences en lien avec le Centre Hospitalier Sainte-Anne (1867-2017).La date limite de l’envoi des lettres d’intention est fixée au 10 décembre 2014. Les projets de contribution, doivent comporter :  titre de la contribution, lettre d’intention d’une page comportant la mention des sources envisagées, un court CV doivent être envoyés avant le 10 décembre 2014à Stéphane Henry, coordinateur scientifique du projet du projet, à l'adresse : livre.sainteanne.150ans@gmail.com  

Post-doc en litterature française (20e s.), universite de Fribourg (Suisse): Dans le cadre du projet de recherche La figure du poète-médecin (20e-21e s.) : une reconfiguration des savoirs, soutenu par le Fonds national suisse de la recherche scientifique (FNS), la chaire Médecine & Société du Département de médecine de l’Université de Fribourg met au concours, pour une durée de deux ans et avec prise de fonction prévue au 01.02.2015, un poste de postdoctorant(e) en littérature française ou en histoire. Adresser les candidatures sous forme électronique (PDF), en un seul document, avant le 30 novembre 2014, conjointement aux deux adresses suivantes : alexandre.wenger[at]unifr.ch et julien.knebusch[at]unifr.ch

Appel de projets de restructuration des collections d'histoire de la médecine à Paris (Musée des Moulages, Musées de l'APHP, Musée du Val de Grâce) Cotacter : Sophie Vasset sophie.vasset@gmail.com 

Appel de contributions sur le sujet : "livres causes de maladies ou de suicides". Contacter me Dr James Kennaway, School of History, Newcastle University, email !  jgkennaway@yahoo.com avant le 20 Novembre 2014

Compte-rendu de réunions sur l'Histoire de la médecine 

Réunion du 8 novembre 2014 des auteurs de la collection "Médecine a travers les siècles" des éditions de l'Harmattan au siège de l'Espace L’Harmattan, 21bis, rue des Ecoles

Etaient représentées les institutions suivantes :  Académie nationale de Chirurgie ,  Académie nationale de Médecine , Académie nationale de Chirurgie Société française d’histoire de la Médecine,  Société internationale d’histoire de la médecine, Musée de l’Homme, Paris, - Groupement des Ecrivains Médecins .

Les communications suivantes nt été presentées :

Xavier Riaud "Présentation de la Collection Médecine à travers les siècles".

André Fabre " Les médecins de Venise ".

Michel Germain " Alexis Carrel, un chirurgien entre ombre et lumière ".

Philippe Brousseau & Xavier Riaud " Odontologie médico-légale et serial killers, la dent qui en savait trop… "

Jean-Louis Heim " La longue marche du corps humain, de la bipédie à la parole ".

Serge Kernbaum " Alastrim, l’homme et la variole ".

Frédéric Dubrana " L’expérience chirurgicale, de la vivisection à l’expérimentation ".

Vincent Bouton " De nez à nez, une histoire du nez ".

Elsa Combes Fruitet " Caractéristiques crânio-dento-faciales des Homininés ".

Regis Nessim Sachs " Les médecins juifs du Xe au XVIIe siècle ".

Clément David " Hygiène bucco-dentaire du XVIIe au XIXe siècle en France ".

Patrick Pognant " La répression sexuelle par les psychiatres (1850-1930), corps coupables ".

Xavier Riaud " Napoléon Ier et ses médecins " Prix de l’Association des Amis du Service de Santé des Armées au Val-de-Grâce, 2012.

André Fabre " Haschisch, chanvre et cannabis : l’éternel retour " (Prix Ampli-Groupement des Ecrivains médecins, 201)

Apolline Trioulaire " Sainte Apolline, sainte patronne des dentistes et de ceux qui ont mal aux dents ".

A l'issue de la réunion, le Prix Georges Villain d’histoire de l’art dentaire, 2014 a été attribué au Dr. Apolline Trioulaire par le président de son jury, le Dr Xavier Riaud et un buffet a réuni plus de 80 participants à la réunion

GEORGES MARESCHAL (1650-1738) CHIRURGIEN DE LOUIS XIV

                                               (A.J. Fabre, novembre 2014) (à paraître)

Georges Mareschal est sans conteste, une des figures les plus étonnantes de la médecine du Grand siècle.

Une famille venue d'Irlande

La magnifique carrière de Georges Mareschal commence avec les états glorieux de son père, le capitaine John Marshall venu d'Irlande, qui prit une part décisive à la bataille de Rocroi.

Le capitaine perdit un bras dans le combat mais fut anobli sous le nom francisé de "Mareschal"[2].

La carrière du capitaine s'arrêta là : il finit sa vie à Gravelines près de Calais où il devint  aubergiste. 

De Calais à  Paris…à pied

A la mort du père, Georges avait tout juste dix-neuf ans. Son rêve était de devenir médecin : Il décida de partir pour Paris … à pied sur un  trajet de 300 kms …

Arrivé dans la capitale, il trouve par chance à s'employer comme "aide barbier" (comprendre "aide-chirurgien") à l'hôpital de la Charité[3].

Remarqué pour le sérieux de son travail, il fut bientôt engagé par Simon Le Breton, maître en chirurgie de la Confrérie de Saint-Côme et Saint-Damien, qui tenait boutique de chirurgien-barbier dans la rue des Lombards.

Là, Mareschal va faire une rencontre décisive avec Rémy Roger, attaché à la maison du prince de Conti qui lui donne accès au soin des malades de l'hôpital. Mareschal obtient ainsi, en 1684, le titre envié de "gagnant-maîtrise"[4]

En 1688, il fut reçu "Maître en chirurgie' dans la Confrérie de Saint-Côme et Saint-Damien[5] et le maître chirurgien Claude Morel conscient des talent d'opérateur de son confrère, décida d'en faire son  successeur. C'est ainsi que Mareschal accéda au titre de "chirurgien en chef" de l'hôpital de la Charité : dès lors commençait une carrière fulgurante. 

Mareschal, chirurgien à la mode

Georges Mareschal était considéré, de son temps, comme le grand spécialiste de la "taille"[6], "intervention, disent les Traités de l'époque, qui consiste à ouvrir la vessie avec des instruments tranchants pour en retirer les calculs vésicaux ou  pierres  qui y sont contenus…L'adresse de l'opérateur était telle qu'il parvenait, à ce qu'assurent les chroniqueurs, à "tailler" avec succès huit patients en un peu plus d'une demi-heure.

Devenu "médecin à la mode" , Mareschal fut amené à donner ses soins à tous les grands personnages de l'époque :

. En 1703,  la princesse de Soubise, souffrant d'une " "tumeur de la gorge" ne laisse à personne d'autre que Mareschal le soin de l'opérer.

. Peu de temps après, Mareschal  eut la tache délicate entre toutes de soigner de traiter la fistule anale de la Marquise de Châtillon celle dont Bussy Rabutin disait ; "on ne peut lui refuser ny sa bourse ny son cœur, mais ne fait guère cas de la bagatelle"…

. le Duc de Berry, petit-fils du souverain s'était démis l'épaule au cours d'une chute de cheval. Mareschal la lui remit "avec une adresse sans égale", disent les chroniqueurs de l'époque. Peu après, lors d'une séance de tir, le duc se blessa profondément la joue ; il s'y forma un abcès que Mareschal eut la charge d'inciser.

. les rois et les reines venaient de partout en consultation : le roi de Sardaigne, Victor-Amédée II, ainsi que la reine d'Angleterre, Marie d'Esté de Modène, épouse de Jacques II, exilée  en France.

. Jacques-Benigne Bossuet, le célèbre "aigle de Meaux",  "atteint de la terrible maladie de la pierre" demanda avec insistance à être opéré par Mareschal, Il n'en mourut pas moins, après plusieurs jours  d'une lente et douloureuse agonie. L'autopsie eut lieu le lendemain même de sa mort et, écrit un contemporain[7] "on trouva dans sa vessie qui était toute gâtée, une pierre grosse comme un œuf ".

. Le marechal de Villars, blessé au genou à la bataille de Malplaquet,  parvint,  grâce à Mareschal, à éviter  l'amputation…

. "Ultima sed non minima" : Jean Racine qui, comme beaucoup de ses contemporains avait quelques ennuis lithiasiques.

Couronnement de sa carrière, en 1696, Mareschal est appelé en consultation auprès du roi qui souffrait d'un volumineux anthrax de la nuque malgré tous les soins de ses médecins : FagonFélix, du Tertre, ou Bessière. "Praticien de "la dernière chance",  Mareschal, osa pratiquer une large  incision cruciforme d'où sortit un flot de pus. Le roi se sentit tout de suite mieux et fut rapidement guéri. 

Au faîte des honneurs

Mareschal est nommé en 1703, sous les applaudissements de la Cour, "Premier chirurgien du Royaume". Pour célébrer l'événement, il eut, dit-on, un geste spectaculaire : jeter au feu toutes les notes d'honoraires impayés...

Parvenu au faite des honneurs, Mareschal, fut anobli par Louis XIV qui le fit "Seigneur de Bièvre[8], nom d'un domaine situé près de Versailles

Le chirurgien royal ne perdit pas pour autant ses habitudes  de visiter chaque jour  ses malades sans marquer de différence entre les riches et les pauvres.

"Il put désormais, écrivait un contemporain, partager son temps entre son devoir à la Cour, les affaires que la chirurgie lui donnait à la ville, et quelques moments de repos à la campagne".

Un des plus célèbres patients de Mareschal fut le grand chroniqueur Saint-Simon qui a laissé de son chirurgien un portrait incisif :  "[C'est] le premier de tous en réputation et en habileté (...) fort peu d'esprit, très bon sens… il connaissait bien ses gens, était plein d'honneur, d'équité, de probité et d'aversion pour le contraire ; droit, franc et vrai, et fort libre à le montrer, bon homme et rondement homme de bien et fort capable de servir, par équité ou par amitié, de se commettre très librement à rompre des glaces auprès du roi, quand il se fut bien initié et on l'était bientôt dans ces sortes d'emploi familiers auprès de lui."[9] 

Georges  Mareschal, conseiller politique du roi

Mareschal avait désormais trouvé place parmi les  familiers de Louis XIV qui ne manquait jamais de prendre l'avis de son médecin  dans les cas "difficiles" de son royaume. En fait, Georges Mareschal, le fils du cabaretier de Gravelines était devenu le conseiller politique du roi.

Lors des derniers jours  de Louis XIV Mareschal fit preuve du lus grand dévouement envers son malade : il resta nuit et jour à son chevet pendant plusieurs semaines. Lorsque arriva la "gangrène" terminale, Mareschal recourut  stoïquement à l'intervention de la dernière chance. C'est encore lui qui, le 1er septembre 1715, vint  prononcer l'avis de  décès du souverain et, dans les jours suivants,  pratiqua seul l'autopsie et l'embaumement du royal défunt.

Mareschal Seigneur de Bièvre

Le domaine d Bièvres  avait été offert au Moyen Age,  par le roi Charles V à Pierre de Chevreuse, riche bourgeois anobli,  avec "droit de haute et basse justice".

A la Renaissance, Nicolas Lecoq, Conseiller au Parlement y fait construire un château seigneurial encadré de deux tours.

A l'origine, la châtellenie de Bièvres regroupait 140 hectares. Georges Mareschal agrandit son domaine sur plus de 500 hectares avec  tout un  ensemble de fermes, bergeries champs et prairies.

Le domaine resta dans la famille Maréchal de Bièvres jusqu’en 1789 où le château fut entièrement dévasté puis, au siècle suivant, démoli par la tristement célèbre  " bande noire"[10]. Désormais il allait servir  de carrière pour la construction à Bièvres de nouvelles habitations.

Chirurgien de Louis XV

La mort de Louis XIV, le 1er septembre 1715, ne modifia en rien le statut de Mareschal qui resta jusqu’à sa mort Premier chirurgien du roi.

Le nouveau roi Louis XV lui accorda la croix de l'Ordre de Saint-Michel et décréta le maintien  de son titre de noblesse.

Dès 1720, Mareschal avait fait la connaissance de François Gigot de La Peyronie, ancien Professeur de l'école de médecine de Montpellier[11] venu s'installer à Paris. Il prend en amitié son jeune collègue et va envisager  avec lui le projet d'une Académie Royale de Chirurgie  

L'Académie Royale de Chirurgie

Depuis longtemps, Mareschal et La Peyronie tenaient prêt   leur projet d'une Académie associant "les chirurgiens du Royaume et des pays étrangers se distinguant le plus dans l’art de la chirurgie"

et avec l'appui de Pierre Chirac, Premier médecin du Roi, fut créée en 1731 la Société académique des chirurgiens de Paris, composée de dix membres libres et soixante membres ordinaires - sans omettre les associés étrangers

Le 18 décembre 1731 a lieu la séance inaugurale de l'Académie royale de chirurgie placée sous la présidence de Georges Mareschal avec Sauveur-François  Morand[12] comme Secrétaire. Mareschal resta pendant cinq ans président et, sous son impulsion, l'Académie acquit une grande notoriété dans les milieux scientifiques de toute  Europe.

Les réunions se tenaient dans l'Amphithéâtre de Saint Côme, situé à côté du couvent des Cordeliers. Les jetons académiques portaient effigie royale avec, à leur revers, l'image d'une main ouverte entre deux serpents surmontés de la couronne de France et la devise   "Consilioque manuque"[13] restée depuis devise de l'Académie.

L'Académie Royale disparut lorsque s'installa  la Révolution,  la Convention ayant officiellement prononcé en 1793, sa dissolution.

La fin d'une vie bien remplie

En 1724, Georges Mareschal fit part au roi de son souhait de se retirer en faisant de La Peyronie son successeur. Il voulait  désormais se consacrer entièrement à son domaine de Bièvres où il put fêter, le 27 octobre 1734, ses noces d'or avec son épouse Marie Roger.

C'est là qu'il mourut le 13 décembre 1736 âgé de 78 ans. Il fut inhumé dans le chœur de l’église Saint-Martin de Bièvres.

Bibliographie

Mémoires de l'Académie Royale de Chirurgie, Tome 2 - 1753 - pp 31-42.) : Eloge de M. Georges Mareschal

Jean-Jacques Peumery, "Georges Mareschal (1658-1736), fondateur de l'Académie de chirurgie', (Bulletin de la Société Française d’Histoire de la Médecine ,1996,30(3),p.323-332).

Lévy-Valensi J.,  La médecine et les médecins français au XVIIe siècle (Ed. Baillière (Paris), 1933 -, pp. 643-649)

C. Châtelain, Histoire de l’Académie nationale de chirurgie ou Quelques considérations sur la naissance et la vie de l’Académie de chirurgie ou Naissance et avatars d’une Académie (E-mémoires de l'Académie Nationale de Chirurgie, 2006, 5 (2) : 18-23) 

 

Adressez vos cotisations à la SIHM

(50 €, réduite à 25 € pour les moins de 30 ans et plus de 70 ans)

rédigées à l'ordre de la Société internationale d'Histoire de la médecine

au Dr. A. Fabre, 40 av. Paul Doumer 94100 St Maur

E-mail : a.fabre.fl@gmail.com

 

[1]   Ces informations sont données sans responsabilité personnelle sur le lieu ou la date de la réunion

[2] Les armoiries de John Marshal étaient  "Blason à fond de sinople à  fasce ondée d’argent, accompagnée de trois grains de sel de même, deux en chef et un en pointe". "

[3] L'hôpital de la Charité, d'abord installé sur l'emplacement de la rue Bonaparte, siégeait sur le terrain qui deviendra plus tard la Faculté de la rue des Saints Peres

[4] Le "gagnant-maîtrise"  était  choisi par le bureau d'un hôpital, sur présentation (ou non)  de la part des apothicaires, après passage d'un examen ou d'un concours. Le candidat devait alors effectuer un service de plusieurs années, à l'issue desquelles, il serait nommé " maître apothicaire", soit directement, soit après d'examens simplifiés

[5] La confrérie de Saint-Côme et de Saint-Damien avait été mise en place par saint Louis au XIIIe siècle. Ce fut en France  la première association professionnelle de chirurgiens. Jusqu'au XIIIe siècle, la profession de chirurgien n'était pas clairement différenciée de celle de barbier. Ces deux professions étaient considérées comme des métiers manuels nécessitant peu d'instruction, dont l'apprentissage se faisait au contact d'un proche. Les médecins, au contraire, considérés comme instruits, se devaient d'acquérir  la culture livresque apportée par les études de médecine.

[6] Par "taille", il faut comprendre "lithotomie". La lithotrypsie (broyage du calcul) n'arrive qu'au XVIIIème siècle avec le chirurgien  Jean Civiale (1792–1867)

[7] L'Abbé Ledieu fut historien de Bossuet, cf. "Notes Critiques sur le texte de ses "Mémoires" et de son "Journal" par Ch. Urbain publié dans " Revue d'Histoire littéraire de la France" ( 5e Année, No. 3 (1898), pp. 408-442)

[8] Le château  était situé sur l'emplacement de l’actuel " Domaine Ratel", du nom d'un ancien maire de Bièvres.

[9] St-Simon, Mémoires, tome 4, XIII, p. 254

[10] "La bande noire" désignait une association de spéculateurs qui, lors de la mise sous séquestre des biens du Clergé (décrets des 13 mai et 16 juillet 1790) et des émigrés (décrets du 2 septembre 1792 et 3 juin 1793), organisait l'achat  à bas prix de châteaux, abbayes, et tous monuments d'art précieux, dans le but de les occuper puis les revendre avec profit (parcellisation des anciens domaines) …ou les démolir et d'en vendre les débris.

[11]François Gigot de La Peyronie (1678-1747) a également laissé son nom au  syndrome d' induration plastique des corps caverneux

[12] Sauveur-François Morand (1697-1773) fut  chirurgien-major pendant près de trente ans  à l’hôtel des Invalides  

[13] "Consilioque manuque" : comprendre  "par l'habileté et la main "

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 08/02/2016

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site